Prestataires logistiques (suite)

En 2017, Stef retrouve une bonne dynamique de croissance

NewsLetter | En 2017, Stef retrouve une bonne dynamique de croissance | publié le : 16.03.2018

Le groupe Stef s'est montré plutôt satisfait de ses résultats annuels, dans un contexte de reprise de la consommation alimentaire, notamment en France (+3,3%). Le CA 2017 du spécialiste européen de la logistique du froid frôle les 3 Mds€ (2,98 Mds€), avec une croissance de + 5,4% (+3,1% en croissance organique, hors surtaxe carburant) répartie quasi équitablement entre les activités France et International. Le bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) à 132,3 M€, est en hausse de +7,4%, même si cette dernière performance reste un cran en dessous la hausse à deux chiffres connue en 2016. C'est une excellente année pour l'activité Transport France, avec un CA de 1.269 M€ (+4,4%) et un EBIT en progression de +18,8% (71,9 M€). Et ce, comme l'a souligné Jean-Pierre Sancier, malgré le fait qu'en 2017 certaines enseignes de la GMS aient réinternalisé une partie des activités sur le segment transport. La performance de l'activité Logistique France est plus mitigée : si le CA continue de progresser (+3,7% à 524 M€) , l'EBIT dévisse de -12% par rapport à 2016, à 17,6 M€ (dont 6,5 M€ proviennent d'une plus-value de cession d'un site en région nantais). L'explication donnée par Stef est liée à l'impact de la montée en puissance de deux nouveaux sites (non encore saturés commercialement), l'un au nord d'Orléans, à Poupry, (3.230 m2 pour les produits chocolatés, la confiserie, et le sec alimentaire, entre 8 et 15°) et l'autre à Nemours Darvault (15.000 m2 pour les produits frais, entre +2 et +4°C). Les ouvertures de sites en France se poursuivent d'ailleurs cette année, avec notamment en septembre 2018 une plate-forme tempérée sec alimentaire (TSA, entre +8 et +15°C) de 22.500 m2 à L'Isle d'Abeau, qui remplacera deux sites que Stef loue actuellement en région lyonnaise. Par ailleurs, Stef est en pleine transformation de son réseau logistique pour la RHD, dont l'activité a connu une croissance très forte en 2017 (+8,6%). Cela passe à la fois par des aménagements ou des extensions de sites existants (à Reims, Tours et Lyon) et par la construction de nouveaux sites, notamment pour assurer la logistique des restaurants Burger King. Un bâtiment Stef de 13.400 m2 au Plessis-Pâté (adossé à l'usine East Balt IDF, le fabricant de petits pains pour Burger King) sera livré à l'été 2018 et un autre de 10.200 m2 va être mis en chantier à Miramas pour desservir les restaurants du Sud Est de la France. JLR

Image

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format