IoT

La menace d'une cyberattaque massive via les objets connectés

NewsLetter | La menace d'une cyberattaque massive via les objets connectés | publié le : 24.10.2017

Plus d'un millions d'organisations à travers le monde, dont des réseaux de transport nationaux, ont été déjà touchées par une cyberattaque massive en cours de propagation via des objets connectés, selon Check Point Research, qui étudie les menaces informatiques. Et cela ne constituerait que les prémices d'une cyber-tempête bien plus dangereuse que le botnet Mirai en 2016 (un botnet est un réseau de bots informatiques, ou logiciels autonomes, communiquant avec d'autres bots pour exécuter des tâches). En effet, un malware infecterait actuellement à un rythme très rapide divers objets connectés comme des caméras IP sans fil. Il évolue sans cesse depuis fin septembre en exploitant un nombre croissant de vulnérabilités. Chaque objet propage le code malveillant à d'autres objets connectés, créant un botnet IoT, surnommé IoTroop ou IoT_reaper , et contrôlé par l'auteur non identifié de la menace informatique. Selon la division de recherche de l'éditeur israëlien Check Point, spécialisé dans la cybersécurité, il est vital que les organisations fassent les préparatifs nécessaires et mettent en place des mécanismes de défense avant d'être frappées par l'attaque. CC

Image

Les attaques se multiplient depuis le 29 septembre sur les objets connectés.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format