Tendances

L'immobilier logistique conserve son dynamisme en Europe

NewsLetter | L'immobilier logistique conserve son dynamisme en Europe | publié le : 05.04.2017

Selon une étude du cabinet BNP Real Estate, le secteur européen de la logistique a conservé son dynamisme en 2016 en dépit des fortes incertitudes politiques engendrées par la victoire du Brexit. Les trois principaux marchés utilisateurs (Allemagne, France et Royaume-Uni) ont enregistré une croissance à deux chiffres, la demande s'orientant par ailleurs davantage vers les marchés régionaux que vers les pôles habituels. Dans les 21 villes régulièrement étudiées par BNP Paribas Real Estate, la baisse des transactions relatives aux entrepôts de plus de 5.000 m² s'est limitée à 1% en 2016. Après un démarrage poussif, le marché s'est redressé avant de se stabiliser bien au-dessus des niveaux de transactions moyens enregistrés depuis 2010. Portée par une activité régionale soutenue en dehors des grands marchés, la croissance est forte dans les pays principaux, en particulier la France et l'Allemagne. La demande de grandes unités a été dynamisée par la distribution et l'e-commerce. La distribution et la vente au détail stimulent le marché presque partout en Europe. En 2016, ces deux secteurs ont représenté la plus large part du volume de transactions sur le marché des entrepôts en France (55%), au Royaume-Uni (55%) et en Allemagne (42%). L'offre peine à suivre la demande, surtout pour les grandes unités, et les loyers sont restés relativement stables en Europe. Grâce au dynamisme de l'industrie manufacturière et du commerce de détail, l'Allemagne est le premier marché utilisateur d'Europe. La France tire bien son épingle du jeu en 2016 avec une hausse à deux chiffres (3,6 millions de m²). Toujours selon le cabinet BNP Paribas Real Estate, les détaillants et acteurs du commerce en ligne ont été, et de loin, les principaux utilisateurs d'entrepôts en 2016, les rares programmes en blanc s'avérant insuffisants pour répondre à la demande croissante de grandes unités. Les transactions en compte propre ont représenté près de la moitié des volumes en 2016. Concentrant un quart des transactions françaises, la région parisienne enregistre toutefois une baisse de 25% des volumes. Le marché britannique s'est redressé en 2016. Les transactions ont progressé de 10%, s'établissant à 3,3 millions de m². Pour la première fois depuis longtemps, les programmes en blanc ont pallié la pénurie de grandes surfaces. En Espagne, le marché s'est stabilisé après une solide croissance en 2015. Les transactions ont malgré tout progressé de 10% à Barcelone en 2016, grâce à deux projets clés en main (dépassant 100.000 m² chacun) destinés à de grandes enseignes. En République tchèque et en Pologne, la demande générée par l'e-commerce et la distribution (vente au détail) a contribué au développement du marché en 2016. Les faibles taux de vacance, 4,6% et 6% respectivement, ont accéléré le lancement de nouveaux programmes. JPG
Image

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format