Prestataire logistique

GCA dans ses murs sur le port de Marseille

NewsLetter | GCA dans ses murs sur le port de Marseille | publié le : 05.04.2017

Vendredi dernier, le Groupe Charles André (GCA) a inauguré un entrepôt de 34.000 m² sur la zone Distriport de Marseille Fos. Dans un communiqué, les autorités du port se félicitent de cette implantation qui accroît les capacités logistiques disponibles et qui introduit sur 6.000 m² une offre de stockage de produits industriels dangereux jusque-là inexistante. Le prestataire logistique a investi 20 M€ dans cette construction qui parachève sa volonté d'implantation au plus près du terminal portuaire (GCA dispose par ailleurs de 30.000 m² à Rognac au nord de l'étang de Berre). « Les contours du projet étaient déjà dessinés dès 2014 afin d'en préparer la commercialisation », nous précise Jean-Claude Blanc, Dirigeant de la filiale dédiée créée à l'époque, GCA Logistics Fos. L'intérêt rencontré a d'ailleurs rapidement amené l'entreprise à s'installer temporairement dans des bâtiments existants alentour, jusqu'à atteindre 23.000 m² pour servir ces clients, avant de transférer l'activité dans le nouvel entrepôt à l'automne 2016 (dont 14.500 palettes). Entre-temps la construction a été menée par Abcd (désormais Quartus Tertiaire & Logistique), le chaier des charges lui demandant de mobiliser un maximum d'entreprises et fournitures locales, et de s'appuyer sur les moyens de différentes filiales de GCA. Par exemple pour le transport des matériaux de ballast en provenance de la Durance, sachant que la consolidation des sols marécageux entamée fin 2015 a notamment nécessité 5.000 pieux descendant jusqu'à 25 m. Quant à l'entrepôt construit, il dispose d'une hauteur de 12 m sous ferme qui assure 15% de volume supplémentaire, ainsi que d'un embranchement ferré et d'un quai ad hoc, même si la voie n'a pas encore été installée, faute d'offre pour l'instant pertinente en matière de wagon isolé. Fin 2016, une des priorités a été d'installer sur 8.000 m² un client leader dans le secteur de l'arrosage, qui stocke sur place ses produits en import maritime et les redistribue dans toute l'Europe, jusqu'en Russie. GCA expédie également pour son compte et par la mer jusqu'en Turquie et en Israël. Pour cette raison, et pour envisager d'élargir les expéditions au Maghreb, l'objectif est d'ailleurs de décrocher en 2017 le statut d'OEA (Opérateur Economique Agréé) afin de fluidifier ses relations avec les douanes. A ce jour, l'entrepôt affiche un taux d'occupation oscillant entre 65 et 70%, mais Jean-Claude Blanc compte atteindre les 80% d'ici la fin de l'année, même si le climat économique locale lui semble un peu morose.
Notons que GCA a tout de même récemment implanté
sa filiale de logistique automobile TEA directement sur le terminal portuaire, où les rouliers débarquent des véhicules pour Fiat ou Dacia. Et la construction d'un bâtiment adapté à cette activité se profile MR
Photo ci-contre : la hauteur sous ferme de 12 m accroît de 12% le volume disponible.
Image

6.000 m² sont dédiés au stockage de produits dangereux.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format