Fret ferroviaire

Ermewa pousse pour la généralisation du DAC

NewsLetter | Ermewa pousse pour la généralisation du DAC | publié le : 31.05.2021

Le loueur de wagons Ermewa en est convaincu : l’augmentation de la part modale du fret ferroviaire en Europe ne sera fera pas sans l’adoption de nouvelles solutions. Selon la société, si la filière ne généralise pas de nouveaux systèmes pour favoriser le report modal vers le ferroviaire, cela entraînera la circulation de 1 million de camions supplémentaires sur les routes européennes en 2030. L’objectif du green deal européen, qui vise à réduire de 55 % les émissions de gaz à effet de serre sur la période 1990/2030, ne serait donc pas atteint à cette date (la neutralité carbone étant par ailleurs visée en 2050). Afin de développer l’efficacité et l’attractivité du fret ferroviaire, Ermewa préconise ainsi de généraliser le système dit de couplage automatique digital (Digital automatic coupling ou DAC, en anglais). Il s’agit d’une solution d’attelage qui permet de coupler et découpler automatiquement le matériel roulant dans un train de marchandises, tant physiquement (connexion mécanique et ligne pneumatique pour le freinage) que numériquement (alimentation électrique et connexion de données). Ces opérations sont aujourd’hui effectuées manuellement par un opérateur qui doit monter entre les wagons pour les accrocher et les décrocher. « Avec le nouveau système, le temps de préparation d’un train pourra passer de 4 heures à 30 minutes », souligne Peter Reinshagen, directeur général d’Ermewa. En attendant, il faudra choisir un standard. Plusieurs types de DAC vont ainsi être testés dans le cadre d’un consortium dénommé DAC4EU (constitué de DB AG, DB Cargo, Ermewa, GATX Rail Europe, Rail Cargo Austria, SBB Cargo et VTG). « L’objectif est qu’à la fin de l’année, un système unique soit sélectionné et devienne la norme qui sera déployée dans toute l’Europe », poursuit Peter Reinshagen. Le responsable estime qu’il faudra ensuite déployer la solution en moins de six ans sur 450 000 à 500 000 wagons, opération qui nécessitera un investissement de 6 à 8 Md€. « L’UE et les Etats membres pourraient contribuer au financement, note Peter Reinshagen. Je suis convaincu que les objectifs du green deal ne pourront pas être atteint sans le DAC. » AD

Des tests vont être menés pour identifier un standard de système de couplage DAC.
© DAC4EU

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format