Belgique

Le fret conteneurisé tire la croissance du port d'Anvers

NewsLetter | Le fret conteneurisé tire la croissance du port d'Anvers | publié le : 25.04.2018

Le port d'Anvers vient d'enregistrer le meilleur trimestre
de son histoire, avec un volume en augmentation de 7,1% par rapport au début 2017, soit plus de 58 M de tonnes. Hormis le vrac traditionnel, toutes les catégories de fret ont contribué à cette croissance, mais le fret conteneurisé a été son principal moteur (+10,7% en nombre de conteneurs standard, soit 2.744.226 EVP sur le trimestre, avec un nouveau record mensuel de 980.000 EVP en mars). Si le volume échangé avec l'Amérique du Nord bondit de +14,7%, le fret conteneurisé européen atteint +14,5%, en lien avec la reprise des opérations de transbordement qui avaient chuté l'an dernier en raison d'une pénurie de main d'œuvre portuaire. De fait, le dynamisme d'Anvers met les capacités opérationnelles du port sous pression, admet l'autorité portuaire, qui indique que les capacités de traitement du trafic conteneurs devront être accrues bien plus tôt que prévu (l'hypothèse initiale tablait sur une croissance de 3,5% par an).
Un des axes de travail porte sur la manutention des barges porte-conteneurs assurant le transport des marchandises vers et à partir de l'arrière-pays, qui pâtit depuis un an d'un allongement des temps d'attente. Ce lundi, un plan d'action ad hoc a été signé, résultant d'une concertation engagée l'été dernier entre les opérateurs des terminaux maritimes et un large panel d'acteurs (autorités portuaires et gouvernementales, opérateurs de barge, compagnies de navigation, chargeurs, transitaires, etc.). Trois objectifs sont mis en avant, à commencer dès juin prochain par une planification mieux structurée et une collaboration plus poussée, notamment via l'outil Barge Traffic System, assortie d'un engagement des terminaux à assurer un niveau minimal de capacités pour la manutention des barges porte-conteneurs. Les autres pistes portent sur une meilleure consolidation des volumes, avec une quantité minimale de 30 conteneurs par escale à partir de l'automne prochain, et sur la digitalisation des échanges d'informations entre les différents acteurs. MR
Image

Un « Plan d'action pour le transport par barges porte-conteneurs » a été signé ce lundi.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format