Logistique urbaine

L'ORIE donne la mesure d'un enjeu stratégique en Ile-de-France

NewsLetter | L'ORIE donne la mesure d'un enjeu stratégique en Ile-de-France | publié le : 15.02.2018

Mardi dernier, un colloque consacré à la logistique urbaine a réuni tout le panel des métiers de l'immobilier regroupé sous la bannière de l'Observatoire Régional de l'Immobilier d'Entreprise (Orie). Il s'agissait de restituer à ses 150 membres les résultats d'un vaste travail d'analyse et de concertation mené depuis plus d'un an, et synthétisé dans son étude « Logistique urbaine, un enjeu stratégique pour les territoires franciliens ». Le sujet s'était imposé à l'agenda en lien avec la forte croissance du e-commerce, de l'ordre de 8% par an en France, d'autant plus que les centres-villes lui servent de zone de lancement et d'expérimentation des nouveaux services, comme le raccourcissement des délais de livraison. Un point souligné par Philippe Lemoine, directeur général de la Société de la Tour Eiffel et copilote de cette étude de l'Orie. Pour autant, celle-ci a bien intégré que cette composante BtoC cohabite avec la chaine logistique BtoB des entrées/sorties de marchandises/déchets dans l'agglomération, qui dépassent largement les enjeux strictement e-commerce. Songez que chaque jour au sein de l'agglomération, 55 kg de marchandises sont déplacés par francilien ! Le résumé livré par Jonathan Sebbane, directeur général de Sogaris et second copilote de l'étude, a confirmé que cette problématique de la logistique urbaine ne se réduit pas au sujet des livraisons du dernier km, mais englobe l'ensemble des flux de marchandises et leurs conséquences en termes d'organisation et d'immobilier logistiques, en tenant compte des enjeux économiques et surtout environnementaux tels que la congestion francilienne ou de la réduction de la pollution atmosphérique ou sonore. L'un des enjeux-clés recensés par l'étude : appréhender la logistique urbaine comme une fonction de la ville à part entière, sachant que les besoins en la matière sont très supérieurs aux espaces actuellement en développement. Un autre enjeu tient à l'accompagnement de la constitution d'un marché de la logistique urbaine, qui doit reposer sur une action commune entre acteurs publics et acteurs privés, en considérant le sujet comme un levier de compétitivité et d'innovation au service du développement de la ville. Enfin, dernier enjeu-clé : l'implantation de sites à l'échelle de l'ensemble du bassin logistique, à la fois aux portes d'entrées des villes et au sein des quartiers urbains, qui doit s'accompagner d'une réorganisation des flux de marchandises afin d'effectivement réduire les nuisances dues aux flux de marchandises. MR
Retrouvez les préconisations de l'ORIE
dans la newsletter de demain

Image

Philippe Lemoine, dg de la Société de la Tour Eiffel,
et
Jonathan Sebbane, dg de Sogaris. ©M.Rabiller
Image

Typologie des actifs de l'immobilier logistique ©Sogaris

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format