Automatisation

L'entrepôt de la nouvelle usine Cofel réinvente la logistique de la literie

NewsLetter | L'entrepôt de la nouvelle usine Cofel réinvente la logistique de la literie | publié le : 09.03.2017

Souvenez-vous, en avril 2015, le groupe Cofel (marques de matelas Epéda, Bultex et Mérinos) annonçait son projet d'investir plus de 30 millions d'euros dans son nouveau site de fabrication et de logistique de Criquebeuf-sur-Seine, près de Rouen (Voir NL n°2040). L'entrepôt, construit par Gicram, a été entièrement automatisé, du stockage au camion, grâce à une analyse fonctionnelle et un gros travail de développement, entrepris par l'intégrateur allemand Viastore. Ce nouvel outil, qui réduit considérablement la manutention manuelle, est complètement opérationnel depuis le début de l'année 2017 et traite plus de 6.000 références de la marque Epéda (soit 300 modèles dans 21 dimensions différentes). Pour ce projet, tout ou presque a dû être réinventé, pour s'adapter aux contraintes dimensionnelles des sommiers et des matelas. La solution de stockage et de préparation de commandes retenue se base sur un transstockeur automatisé à tiroirs, organisé autour de 6 allées et disposant de 19.812 emplacements. Pour le constructeur, plusieurs contraintes devaient être prises en compte. D'une part, chaque plateau mobile se devait d'avoir une dimension de 2 m sur 2 m pour pouvoir accueillir, en fonction des besoins, un ou deux produits, qu'il s'agisse de matelas ou sommiers. D'autre part, sa structure devait être suffisamment rigide pour soutenir le poids des produits tout en comportant au moins 60% de vide pour laisser passer l'eau des sprinklers en cas d'incendie. Viastore a donc imaginé un cadre en métal pour faire office de plateau mobile, produit par un sous-traitant de Cofel. Pour transférer les produits du plateau mobile vers les convoyeurs d'expédition, il a fallu également concevoir un double système en fonction de la nature du produit : une fonction « poussoir » s'il s'agit d'un matelas et une autre « préhenseur » s'il s'agit d'un sommier. La taille des encamionneurs télescopiques a également été retravaillée pour s'adapter à ce fonctionnement automatique et à la cadence induite. La valeur ajoutée principale de cet entrepôt automatisé repose dans son système dit de « masque vénitien » (en raison de sa forme vue de haut), composé d'un convoyeur central qui achemine les produits depuis le site de production vers les quais d'expédition et de deux boucles de convoyages qui permettent d'optimiser le remplissage des plateaux avant-même leur retour dans le transstockeur. Au total, le système est capable de préparer 300 matelas par heure, en respectant l'ordre des tournées, soit l'équivalent de deux camions. JLR
Visitez ce système innovant en caméraembarquée en visionnant la vidéo réalisée par Cofel


Image

Photos Cofel Viastore ©JL.Rognon

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format