Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3210
Évènement
Plus de 2 200 inscrits à Supply Chain Event 2020

À cinq semaines du salon Supply Chain Event 2020, prévu les 17 et 18 novembre 2020 à Paris Porte de Versailles (pavillon 5.1), l’organisateur Reed Expositions enregistre à date plus de 2 200 inscriptions. Sans présumer d’éventuelles mesures sanitaires ultérieures annoncées par le gouvernement, Thomas Desplanques a expliqué ce matin en conférence de presse digitale que l’évènement sur ces deux jours était tout à fait compatible avec la jauge actuelle de 1 000 visiteurs maximum à un instant t (en s’appuyant sur le graphique du visitorat heure par heure des trois dernières éditions). Le directeur de la division Transport et Logistique de Reed Expositions a aussi détaillé le protocole sanitaire prévu pour que l’évènement se déroule en toute sérénité (notamment la disposition des places assises dans les salles de conférence). « Notre média salon se transforme, il devient hybride entre physique et digital » a-t-il par ailleurs ajouté en citant pour exemples l’évolution de la plate-forme de mise en relation Match & Connect 2.0, qui permet de se rencontrer sur le salon ou derrière son PC, et la diffusion en live streaming des conférences de la salle 1, qui seront aussi disponibles en replay sur SCE TV. Rappelons que le premier jour (mardi 17 novembre), les deux espaces de conférences seront consacrés aux carrefours « Distribution et Omnicanal » et « Transport et Grande Logistique» ; tandis que le second mettra l’accent sur la filière agroalimentaire (focus sectoriel) et sur un 3ème carrefour portant sur les projets de transformation SC dans l’industrie et les PGC. Parmi les nombreuses conférences au programme, ont été évoquées notamment des sujets tels que la transformation omnicanale de Kiabi (avec Diagma), le suivi digital des flux appros de Zadig & Voltaire (avec Winddle), l’installation d’un système Skypod d’Exotec chez Logilec (branche produits culturels & parapharmacie du Mouvement E. Leclerc) ou la conférence très à-propos intitulée « comment la Supply Chain d’Haribo France a surmonté le Covid-19 ». À noter également à la fin de la première journée la remise des prix du Digital Supply Chain Award et du Start-up Digital Supply Chain Award. JLR

Pour s’inscrire à Supply Chain Event (17-18 novembre à Paris Porte de Versailles, Pavillon 5.1), cliquez ici
 
   
  Lors de cette conférence de presse, François-Régis Le Tourneau (à gauche), directeur de la prospective et des standards Supply Chain au sein du groupe L’Oréal et président de la plate-forme technologique européenne Alice (Alliance for Logistics Innovation through Collaboration in Europe) et Gilles Baulard (à droite), le directeur des ventes d'Exotec, ont échangé avec Thomas Desplanques (au centre), le directeur de la division Transport et Logistique de Reed Expositions, sur leurs attentes respectives vis-à-vis de SC Event 2020 et de son programme de conférences.  
 
 
Digitalisation transport
Project44 muscle sa plateforme

Davantage de collaboration entre partenaires, d’automatisation de tâches, de capacités prédictives et de visibilité end-to-end. Tels sont les atouts revendiqués par la nouvelle version de la plateforme de visibilité transport de l’américain Project44, qui s’est enrichie de fonctionnalités destinées à aider ses utilisateurs à développer des supply chain plus résilientes. Via une interface dédiée, les transporteurs peuvent désormais visualiser les données d’expéditions en cours et passées de tous leurs clients utilisant la plateforme. « En fournissant aux transporteurs et aux expéditeurs un accès partagé en temps réel des mêmes données et des mêmes analyses, la relation devient de facto plus collaborative », souligne Project44. La nouvelle mouture dispose aussi de nouvelles capacités permettant d’automatiser et d’orchestrer les process d’affrètement, d’expédition et de récupération de documents numériques, y compris les bordereaux et preuves de livraison électroniques. « L’automatisation de l’exécution des expéditions par voie terrestre améliore la qualité du suivi, fournit un accès en temps réel aux analyses, réduit les coûts et améliore la sécurité des conducteurs et des responsables des chargements sur le terrain », rappelle ici l’éditeur, en plein développement sur le marché européen (voir NL 3168). Le renforcement des capacités prédictives est rendu possible de son côté par l’exploitation de davantage de données multimodales : les suivis d’expéditions maritimes de la solution intègrent par exemple des data issus des calendriers des armateurs, permettant à la fois de déclencher des alertes configurables et d’améliorer les heures estimées d’arrivée (ETA). La nouvelle version de la plateforme permet de enfin de disposer d’une vision unique de tous les numéros de références, commandes et expéditions associés aux flux de marchandises. AD

 
   
 

Project44 revendique plus de 300 grands clients dans le monde (Ferrero International, Lenovo, UniCarriers Americas Corporation, TIP Trailer Services…)

Crédit photo Project44
 
 
 
Immobilier logistique
Arthur Loyd souligne un rebond du marché au 3ème trimestre

Confinement oblige, la commercialisation des m² d’entrepôt avait connu un brusque ralentissement au cours du premier semestre. Mais l’activité a rebondi au 3ème trimestre, avec une demande placée proche d’1,8 millions de m², selon le pointage réalisé par Arthur Loyd Logistique. « Un niveau certes inférieur de 28 % au volume commercialisé en 2019, mais qui illustre néanmoins la capacité de résistance d’un pan d’activité plus nécessaire que jamais au bon fonctionnement de l’économie française, dans un contexte de crise généralisé », note Didier Terrier, le directeur général d’ALL. La dorsale concentre encore 54% des volumes placés, mais le recul de l’activité et significatif en Ile-de-France et surtout en région lilloise. « En revanche, la commercialisation a été particulièrement soutenue sur les pôles lyonnais et marseillais qui, avec 351 000 m² placés, ont même connu une activité plus nourrie qu’en 2019 », note-t-il. Avec 815 000 m² acquis ou pris à bail, le volet hors dorsale, des « pôles dits secondaires » est certes en retrait par rapport à 2019, mais enregistre sa deuxième meilleure performance de la décennie pour un troisième trimestre. Cette dynamique du marché utilisateurs, ALL l’explique notamment par la reprise des instructions de permis de construire et ICPE, suspendues pendant des mois, qui permet la mise en route de projets neufs d’envergure. Ainsi depuis le début 2020, 10 transactions de plus de 40 000 m² ont quand même été répertoriées, contre 12 en 2019, en se répartissant cette année à parts égales entre les pôles dorsale / hors dorsale. Ce sont particulièrement les prestataires logistiques qui sont à la manœuvre dans ces opérations de grande ampleur, à l’image de la prise de position de M2Log, JV crée entre Log’S et Deret pour les besoins de Mobivia, sur une plateforme de 102 000 m² développée par Mountpark à Meung-sur-Loire (voir NL 3197). « Les acteurs de la grande distribution ont quant à eux poursuivi la réorganisation de leur réseau : depuis le début d’année 2020, Intermarché a ainsi finalisé 5 transactions sur des surfaces existantes ou à construire », poursuit Didier Terrier. Enfin, l’offre disponible sous 6 mois dans les pôles majeurs de la dorsale progresse pour atteindre 2,1 M de m² fin de septembre 2020, ALL signalant l’arrivée imminente sur le marché de 5 projets lancés en blanc (soit 207 000 m² en tout). Au total, plus d’une centaine de projets de développement sont même recensés sur les principaux pôles de la dorsale, pour un total de 6,4 M de m² à concrétiser à plus long terme. MR

 
 
 
Engins de manutention
Les électriques RX 60-35/50 de Still n’ont plus rien à envier aux thermiques

Crise sanitaire oblige, la nouvelle version de la gamme RX 60-35/50 de Still a été présentée hier à la presse internationale en distanciel depuis la Still Arena de Hambourg. Par rapport à la précédente série 60-35/50, qui datait de 2005-2006, ces nouveaux chariots électriques d’une capacité de charge de 3,5 à 5 tonnes gagnent nettement en puissance (+46%), en vitesse de levage et en accélération grâce à leurs deux moteurs asynchrones avec refroidissement actif dans l’essieu avant. Livrés au choix avec une batterie au plomb traditionnelle ou Lithium-ion, ces engins sont par ailleurs équipés d’un différentiel électronique qui améliore la motricité et la maniabilité du chariot en gérant les roues motrices de manière indépendante. Autrement dit, avec ce renouvellement de gamme (7 modèles), Still propose une véritable alternative électrique aux modèles thermiques (les RX70), y compris pour une utilisation en extérieur dans l’industrie (agroalimentaire, automobile, verre, bois…), la papèterie ou les boissons. A noter que dans la version lithium-ion, le constructeur indique que le RX 60-50 peut être utilisé en continu durant deux séquence de travail de 8 heures sans recharge intermédiaire. Par ailleurs, le champ de vision du cariste a été amélioré grâce à sa structure frontale surbaissée et son mât à profil optimisé. Côté sécurité, des avertisseurs lumineux projetant au sol des signaux bleus ou rouges sont disponibles en option afin de délimiter les zones de danger autour de l’engin en mouvement. Tous ces modèles RX 60-35/50 seront disponibles à partir du début 2021. JLR

 
   
 

La série RX 60-35/50 de Still, d’une capacité de charge de 3,5 à 5 tonnes, se veut une véritable alternative électrique aux modèles thermiques (les RX70), y compris pour une utilisation en extérieur.

Crédit photo Still
 
 
3PL
Le Roy Logistique certifié OEA sur ses 22 sites

Le prestataire Le Roy Logistique a obtenu fin août le statut d’Opérateur Économique Agréé (OEA) sur l’ensemble des 22 sites logistiques du groupe, y compris la plateforme bretonne du spécialiste du conditionnement à façon LCS récemment rachetée (voir NL n°3193). Grâce à cette certification OEA-F ‘simplifications douanières et sécurité / sûreté’, le prestataire bénéficie de divers avantages comme le dédouanement centralisé communautaire, ou l’accès sur simple demande à l’ensemble des autorisations du Code des douanes de l’Union européenne (établissement de déclarations simplifiées, constitution de garanties globales, demande de statut de destinataire agréé TIR. « En répondant aux exigences requises par ce statut, nous poursuivons de façon significative l’amélioration de nos dispositifs », se réjouit Le Roy Logistique. AD

 
   
 

Le Roy Logistique totalise à ce jour 22 sites logistiques en France, parmi lesquels la plateforme de Bourgbarré, en Ille-et-Vilaine.

Crédit photo Le Roy Logistique
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Espagne
XPO Logistics partenaire de Primark

Le 3PL XPO Logistics a été choisi par le distributeur irlandais de vêtements et accessoires Primark pour prendre en charge sa logistique en Espagne et au Portugal. Le logisticien assure dans ce cadre des opérations de réception de produits palettisés et de préparation des commandes magasins depuis un nouvel entrepôt de 32 000 m² situé à Torija, dans la province de Guadalajara (nord-est de Madrid). « XPO Logistics a la taille et l’expertise nécessaires pour répondre à la demande croissante de nos clients en Espagne et au Portugal. La solution durable qu’ils nous ont proposée a renforcé notre capacité logistique sur la péninsule ibérique et pourra être étendue en fonction de notre développement, explique Jorge Paloma, responsable logistique de Primark pour l’Europe continentale. Nous nous efforçons en outre de réduire au maximum notre impact environnemental partout où nous le pouvons ». L'électricité consommée par l’entrepôt de Torija est en effet 100 % renouvelable, et le logisticien exploite plusieurs camions roulant au gaz naturel pour livrer certains magasins Primark. L’enseigne irlandaise totalise à ce jour une cinquantaine de points de vente en Espagne et une dizaine au Portugal. AD

 
   
  C’est sur un nouveau site de 32 000 m² situé à Torija, au nord-est de Madrid, qu’XPO Logistics gère désormais les opérations de Primark.

Crédit photo : XPO Logistics
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jl.rognon@info6tm.com

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
m.rabiller@info6tm.com

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 81 69 80 02 a.dias@info6tm.com
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
p.tesson@info6tm.com
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Tour Maine Montparnasse - Cedex 189 33, avenue du Maine 75015 PARIS
 
13 octobre 2020


octobre 2020

Lundi 12
au vendredi 16
Planification de la supply chain (webinaires)
SAP Supply Chain & Industry 4.0 Experience Weeks

Mardi 13
INVITATION Matinale Rayonnance-Geoconcept-Anyline-Zebra
« La matinale de la Performance terrain
8h30 – 12h
Pavillon de l’Elysée

Jeudi 15
Supply Chain Leaders Webinars
Webinar Fleury Michon : Anticipation & Agilité dans un monde post-covid


novembre 2020

Lundi 02
au vendredi 6
Logistique (webinaires)
SAP Supply Chain & Industry 4.0 Experience Weeks

Lundi 16
au vendredi 20
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Production (webinaires)

Mardi 17
et mercredi 18
Supply Chain Event
Save the date !
9h-20h
Paris Porte de Versaille
Pavillon 5.1

Lundi 23
au vendredi 27
Logistique (webinaires)
Industrie 4.0, Engineering & Gestion des Assets (webinaires)

Mardi 24
au jeudi 26
TRANSPORTS and LOGISTICS MEETINGS 2020
Cannes – Palais des Festivals et Congrés

Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !


Spécial dossier AUTOMATISATION


Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien