Visibilité

Shippeo double ses revenus avec un horizon plus global

NewsLetter | Shippeo double ses revenus avec un horizon plus global | publié le : 25.10.2021

À l’issue du 3ème trimestre, Shippeo affiche +103% de croissance des recettes tirées des abonnements à sa plateforme axée sur la visibilité temps réel du transport (par rapport à 2020). « Et cela n’inclut pas les revenus plus ponctuels, par exemple les services liés à de nouvelles implémentations », nous indique Lucien Besse, son directeur général, en glissant que le CA se chiffrait déjà en dizaines de millions d’euros et que le nombre de grands comptes clients a aussi peu ou prou doublé, pour dépasser la centaine (avec zéro désabonnement et de nouveaux déploiements par exemple chez Nexans et Coca-Cola HBC, voir NL 3312 & 3350, mais aussi au sein d’XPO Logistics ou de l’équipementier auto allemand Woco, entre autres). Les perturbations durables du transport international ont remonté le sujet de la visibilité transport jusqu’aux directions générales, avec des prises de décisions accélérées en matière de digitalisation et de plus en plus des problématiques SC abordées à l’échelle globale. « Non seulement les clients optent pour de nouveaux modules, tels que la prise de RDV dynamique en entrepôt [Dock Visibility] ou la preuve de livraison digitalisée [Paperless Visibility], mais ils s’appuient surtout sur Shippeo pour gagner en visibilité sur un périmètre plus large de leurs opérations, amont comme aval, et sur des géographies qui s’étendent », note Lucien Besse. Shippeo récolte les fruits de l’extension de son prisme à l’origine très transport routier, l’ajout du volet maritime en 2019 permettant de suivre des flux plus longs et complexes. Il y a un an, déjà 75% des revenus étaient liés à des opérations réalisées hors Hexagone, avec l’atout lié aux bureaux ouverts dans plusieurs pays d’Europe ; et de grands clients recourent désormais à Shippeo sur des problématiques en Amérique latine, comme Nexans, en Asie-Pacifique, comme Philip Morris, ou en Amérique du nord, où l’entreprise constitue une équipe sous la direction de Christopher Mazza (récemment intégré comme Senior VP International Growth, après 4 ans au développement commercial de l’américain ClearMetal, acquis en juin dernier par son compatriote Project44). La concurrence sur ce sujet visibilité, en Europe comme au global ? « Elle aiguillonne l’innovation et a contribué à imposer ce sujet visibilité dans la transformation digitale des entreprises, alors que Shippeo prêchait un peu dans le désert à ses début, note Lucien Besse. Le terme s’impose et renforce la structuration d’un marché de mieux en mieux identifié depuis 3-4 ans ». MR

Lucien Besse, directeur général de Shippeo.
© Shippeo

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format