Tri de colis

Le chinois Libiao cible l’Europe avec ses ‘Mini Yellow’

NewsLetter | Le chinois Libiao cible l’Europe avec ses ‘Mini Yellow’ | publié le : 21.10.2020

Dernière en date des start-ups de la robotique asiatique à afficher des ambitions européennes, Libiao a développé une formule de tri de colis basée sur ses robots mobiles ‘Mini Yellow’, qui se veut une alternative flexible et rapidement rentable aux installations à base de convoyeurs et trieurs. Créée en 2014 à Hangzhou, Libiao Robot a livré ses premières installations dès 2016, en perçant à la fois chez des acteurs de la livraison et du e-commerce, avec par exemple plusieurs réalisations chez China Post ou chez JD.com. Quelque 10 000 robots opèrent aujourd’hui chez ses clients en Chine et en Asie du sud-est, mais aussi en Australie ou Nouvelle-Zélande et jusqu’aux États-Unis, avec des références comme Walmart, Uniqlo ou Tompkins. La palette des marchandises traitées est large, pour un total d’environ 2 milliards de colis triés en rythme annuel. En pratique, les robots miniatures de Libiao se déclinent en deux modèles, qui peuvent fonctionner jusque par -30°C. Le premier est doté d’un module de convoyeur à bandes, pour aller déposer sa charge dans des bacs de tri. Le second est équipé d’un plateau basculant (pour des colis jusqu’à 5 kg) et a notamment été mis en œuvre en Chine dans des installations ad hoc, où les robots circulent sur un plancher dédié percé de points de chute vers une zone d’expédition, correspondant à autant de destination de tri (jusqu’à 2 000 chez un client). Pour se développer en Europe, Libiao fait valoir la certification CE de ses robots, ainsi que la compatibilité du logiciel de pilotage de ses flottes avec les différents systèmes de gestion d’entrepôts européens. La start-up chinoise cherche donc des partenaires de distribution en France et chez nos voisins (Royaume-Uni, Allemagne, Espagne et Italie). « La demande d’une gestion plus efficace et plus intelligente des entrepôts est forte en Europe, où les achats en ligne se développent à un rythme effréné et font augmenter le nombre de colis traités, note Xia Huiling, fondateur et DG de Libiao Robot. Le matériel, les logiciels et le système de gestion du système de tri ‘Mini Yellow’ ont été perfectionnés au point que nos clients récupèrent généralement les coûts de leur investissement dans une période de un an et demi à deux ans ». L’entreprise emploie à ce jour environ 150 personnes, et a dépassé les 10 M$ de CA l’an dernier. MR


Image

L’un des deux modèles que Libiao entend proposer en Europe est doté d’un mini convoyeur à bandes.

Crédit photo Libiao Robot

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format