Automatisation

Exotec lève 90 M$ pour accélérer à l’international

NewsLetter | Exotec lève 90 M$ pour accélérer à l’international | publié le : 29.09.2020

La pépite française de l’automatisation intralogistique annonce un 3ème tour de financement de 90 millions de dollars (série C), réuni auprès de ses partenaires historiques, Iris Capital et Breega, rejoints par le cabinet de capital-risque 83North (avec la participation de Dell Technologies Capital). Il semble loin le temps où Exotec témoignait aux côtés de son premier client Cdiscount d’un projet amorcé sur un Powerpoint, avec à la clé le Grand Prix et le Prix de L’Innovation, lors des Rois de la Supply Chain de janvier 2018 (quelques mois plus tard la start-up levait 15 M€, voir NL 2731). Désormais, l’enjeu est d’accélérer la percée de sa solution Skypod à l’international. À ce stade, sur les 14 installations pleinement opérationnelles à ce jour, une seule est hors de l’Hexagone, au sein d’un entrepôt de Ceva Logistics à Rosendael, aux Pays-Bas, situé à mi-chemin entre le port de Rotterdam et son homologue belge d’Anvers. Sur place, le 3PL opère depuis plusieurs années pour le japonais Uniqlo, et l’on peut en déduire que cette réalisation s’inscrit dans la collaboration tissée entre Exotec et la maison-mère de la marque textile, Fast Retailing, concrétisée par un accord-cadre fin 2019 (voir NL 3021). C’est d’ailleurs sur cette toile de fond que deux installations d’envergure sont en cours d’installation au Japon, mobilisant au total un millier de robots, et un troisième projet à l’international approche la réception en bonne et due forme, à nouveau aux Pays-Bas mais pour Decathlon. Côté Exotec, l’un des enjeux de sa nouvelle levée de fonds est de pouvoir accompagner cette dynamique commerciale, et le communiqué du jour annonce l’ambition de produire quelque 4 000 robots par an d’ici la fin 2021 (alors que le chiffre de 2 000 était jusque-là évoqué). Pour accélérer cette montée en cadence tout en maintenant l’assemblage des robots en interne sur les 6 000 m² de son usine de Croix, dans le Nord, Exotec devra mobiliser une deuxième équipe pour tirer le meilleur parti de ses moyens industriels. L’effectif compte déjà 190 collaborateurs dans le monde, soit deux fois plus qu’il y a un an, et les recrutements vont s’enchainer. En France bien sûr, mais aussi dans les filiales ouvertes dans les pays-cible, à l’image du Japon où l’équipe franco-japonaise en cours de recrutement devrait rapidement compter une trentaine de collaborateurs. Aux États-Unis, c’est pour l’instant le DG recruté ce printemps (voir NL 3235) qui pilote la conquête commerciale, avec l’appui de 3 intégrateurs américains. Et si aucune installation n’a été signée à ce stade, plusieurs centaines de millions de dollars de projets seraient dans les tuyaux pour ces prochaines années, au service d’acteurs de la pharma, des produits culturels, ou sur des sites de micro-fulfillment de distributeurs alimentaires. Par contre plus près de nous, en Italie et en Espagne, c’est dès la fin de cette année que les premières commandes devraient être officialisées. MR


Image

Quatorze installations signées Exotec sont pleinement opérationnelles à ce jour (ici chez Cdiscount), mais les projets se multiplient, notamment hors de l'Hexagone.

Crédit photo M. Rabiller

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format