Fret ferroviaire

L’alliance 4F fait front commun pour obtenir son plan de relance

NewsLetter | L’alliance 4F fait front commun pour obtenir son plan de relance | publié le : 09.06.2020

La part de marché du fret ferroviaire français dans le transport de marchandises ayant été divisée par deux en 20 ans pour s’établir à 9 %, les acteurs de la filière se sont réunis en mars au sein d’une alliance dénommée 4F (Fret Ferroviaire Français du Futur). Composées d’associations, opérateurs de fret ou encore spécialistes du transport combiné (Fret SNCF, DB Euro Cargo Rail, T3M, Froidcombi, GNTC, Union TLF, AUTF, France Logistique…), celle-ci entend inciter le gouvernement à mettre en place un plan de relance de la filière avec des mesures qui pourront aboutir à un doublement de la part de marché du fret ferroviaire en 2030. « Le fret ferroviaire français stagne en milieu de tableau dans le classement européen du secteur, derrière l’Italie à 14 %, l’Allemagne à 18 % et loin derrière le duo de tête constitué par l’Autriche et la Suisse avec respectivement 32 % et 35 % », souligne 4F. Ces dernières semaines, les membres de l’alliance ont ainsi travaillé sur les différentes actions qui pourraient être prises par le gouvernement dans ce domaine. Intégrées dans un plan de relance qui sera soumis à l’exécutif avant la fin juin et portant sur trois niveaux d’intervention (opérateurs, SNCF Réseau et Etat), elles devraient être activées dès 2021 selon 4F. Pour l’alliance, le développement du fret ferroviaire passera par un triplement des offres de transport combiné avec des complémentarités plus fortes au service d’une chaîne logistique terrestre plus performante et plus verte. Au niveau des pouvoirs publics, il s’agit à ses yeux de combiner plusieurs mesures : augmentation/pérennisation de l’aide au transport combiné, création d’une aide au wagon isolé, hausse de la prise en charge d’une partie des péages d’utilisation du réseau ferroviaire, rénovation/sauvegarde des lignes capillaires et installations embranchées... « Le fret du futur, trains et réseau, a d’immenses réserves de progrès techniques et technologiques susceptibles d’améliorer sa performance et d’alimenter en activités et emplois les industries localisées dans les territoires », note 4F. AD


Image

L’alliance 4F souhaite faire passer la part de marché du fret ferroviaire français dans le transport de marchandises de 9 % aujourd’hui à 18 % en 2030.

Crédit photo SNCF

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format