Logistique santé

Alloga, CSP et Movianto distribuent les produits de réanimation réquisitionnés par l’Etat

NewsLetter | Alloga, CSP et Movianto distribuent les produits de réanimation réquisitionnés par l’Etat | publié le : 29.04.2020

Mandatés par Santé Publique France, trois dépositaires pharmaceutiques, Alloga, CSP et Movianto, effectuent aujourd’hui et demain les premières livraisons aux hôpitaux de cinq produits de réanimation : trois curares (l’Atracurium, le Cisatracurium, et le Rocuronium), ainsi que le Midazolam et le Propofol. Depuis lundi, les pharmacies d’hôpitaux (publics comme privés) ne peuvent plus s’approvisionner directement auprès de la vingtaine de laboratoires fabricant ces cinq produits d’anesthésie. Ces derniers ont été réquisitionnés (achetés) par l’Etat pour être ensuite distribués en flux poussés aux quelque 2500 Pharmacies à Usage Intérieur (PUI) des établissements de santé, selon des allocations définies par la Direction Générale de la Santé et l’ANSM sur des critères très précis (nombre de lits de réanimation, nombre de patients atteints du Covid, etc.). Avec l’épidémie et l’augmentation constatée de +2000 % sur la consommation de certains produits de sédation utilisés en réanimation et en soins intensifs (pas seulement pour les patients atteints du Covid-19), les risques de rupture de stocks sont en effet très préoccupants, et ce depuis plusieurs semaines. La production est en flux tendus, et même si certains laboratoires ont boosté leur capacité de production, les délais de fabrication sont longs. Le 2 avril, un décret a autorisé, en cas d'impossibilité d'approvisionnement en spécialités pharmaceutiques à usage humain, l’utilisation de médicaments à usage vétérinaire de même substance active, de même dosage et de même voie d'administration. La situation est désormais assez préoccupante pour que l’Etat ait finalement décidé de prendre les choses en main. Ces livraisons en flux poussés sont destinées à éviter les effets « écureuil » de certaines PUI, tentées de constituer un stock. Les premières livraisons aujourd’hui et demain sont destinées à couvrir 5 jours minimum de consommation pour les établissements en métropole, et trois semaines minimum en outre-mer (compte tenu des difficultés du fret aérien). Dans une note destinée aux PUI, la Direction Générale de la Santé précise que « les entrées en stocks de ses produits (à prix nul) sont assimilables à des dons », et leur recommande de créer dans leur SI un fournisseur virtuel sous le nom de SPF (Santé Publique France). JLR


Image

Trois curares, l’Atracurium, le Cisatracurium, et le Rocuronium (ceux de la photo sont produits par la société Medipha), ainsi que le Midazolam et le Propofol sont désormais réquisitionnés par l’Etat et distribués par allocation et en flux poussés vers les pharmacies d’hôpitaux par trois dépositaires pharmaceutiques, Alloga, CSP et Movianto.

Crédit photo Medipha

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format