Intralogisque

Balyo passera-t-il un jour sous le contrôle d'Amazon ?

NewsLetter | Balyo passera-t-il un jour sous le contrôle d'Amazon ? | publié le : 10.01.2019

Le spécialiste français des solutions robotisées pour chariots de manutention Balyo et le géant américain du e-commerce Amazon ont scellé un accord commercial qui pourrait voir le capital du premier passer sous le contrôle du second à hauteur de 29%, ce qui en ferait son premier actionnaire parmi ses partenaires financiers industriels ou investisseurs (Seventure Partners est à 27,5%, Bpifrance Investissement à 17,4%, Linde Material Handling à 6,5% et Hyster-Yale Group à 5%). D'une durée de sept ans, l'accord prévoit qu'Amazon reçoive gratuitement des bons de souscription d'action (BSA) en fonction du niveau de ses commandes futures de « produits dotés de la technologie Balyo » (sans plus de détails), l'entreprise française ayant prévue d'attribuer gratuitement 11,7 millions de BSA à Amazon, dont 1,6 million exerçables immédiatement après une commande minimale de 10 M€, puis des tranches successives de 405.296 BSA par tranche de 12 M€ de commandes payées jusqu'à un niveau de commandes de 300 M€. Le prix d'exercice de chaque BSA sera 3,03 € par action pendant toute la période de sept ans, les BSA seront incessibles par Amazon, sauf si Balyo fait l'objet d'une acquisition, et enfin Amazon aura le droit de nommer un observateur au Conseil d'administration de Balyo. « Cet accord représente une opportunité sans précédent de développer notre activité », souligne Fabien Bardinet, le PDG de Balyo.Ses actionnairesindustriels et investisseurs, à commencer par Linde Material Handling et Hyster-Yale Group, ne s'y sont d'ailleurs pas trompés : ils ont déjà fait savoir qu'ils approuveraient l'accord d'attribution gratuites de BSA à Amazon lors de l'Assemblée générale extraordinaire de l'entreprise qui sera convoquée à la fin février.
A l'annonce de cet accord, le cours de bourse de Balyo
a bondi de plus de 30%. L'an dernier, l'entreprise
a réalisé un CA d'environ 23,3 M€, en hausse de plus
de 40% sur 2017. AD
Photo : Fabien Bardinet, le PDG de Balyo

Image

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format