Prestataires logistiques (suite)

Priorité à l'amélioration de la qualité de service

NewsLetter | Priorité à l'amélioration de la qualité de service | publié le : 03.09.2018

« Nous ne sommes pas satisfait de ces résultats. Il y a des choses qui s'expliquent, mais par contre nos activités RHD et frais ne sont pas au rendez-vous de nos attentes, nous avons des progrès à faire. Ce sera notre priorité au cours des mois prochains et des années suivantes » a-t-il lancé. L'écart par rapport à l'année dernière serait notamment lié à des retards de livraison des nouveaux sites dans la RHD (en croissance de +10%). Du coup, celui de Bondoufle est saturé et il a fallu déplacer certains flux vers le nord et le sud de la France, entraînant une augmentation des coûts de transport. Par ailleurs, la montée en puissance du site de Nemours Darvault dédié aux produits frais est en retard sur le calendrier prévu. « Darvault n'est toujours pas optimisé, nous avons dû ralentir la croissance de ce site. Nous avons rencontré des problèmes de recrutement et d'intégration importants » souligne Jean-Pierre Sancier. Ces aléas ont entraîné des phénomènes de saturation sur d'autres sites, une augmentation des litiges et parfois une dégradation de la qualité de service. L'augmentation du coût de l'électricité de +8% sur le premier semestre a également pénalisé l'activité d'entreposage surgelé, malgré les efforts en cours pour faire baisser la consommation. A l'international, le CA de Stef progresse de 10% mais le résultat opérationnel chute de -32% à 10,5 M€. Hormis en Italie, Stef observe un tassement de son résultat opérationnel en Suisse, en Espagne, au Portugal et aux Pays-Bas pour cause d'investissements et d'intégration des équipes et des organisations. « Nous sommes dans une année de transformation et ces résultats révèlent l'ampleur des défis du groupe : intégration de sociétés acquises, remplissage de sites, nécessite d'homogénéiser notre SI sur l'ensemble de nos sites en Europe » a résumé Stanislas Lermor, directeur général délégué en charge des finances. Par ailleurs, le groupe Stef a fait de gros efforts de recrutement depuis un an (environ 1.000 salariés en plus), en remettant en place en interne des cellules de recrutement en région et dans les pays. « Nous allons mettre la pédale douce sur la croissance externe et nous focaliser sur l'amélioration de notre performance et de notre croissance » a conclu Jean-Pierre Sancier. JLR
Photo : Stanislas Lermor, directeur général délégué
en charge des finances du groupe Stef

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format