Immobilier logistique

Un début d'année prometteur pour BNP Real Estate qui analyse le marché des entrepôts

NewsLetter | Un début d'année prometteur pour BNP Real Estate qui analyse le marché des entrepôts | publié le : 26.04.2017

Après un 1er trimestre 2016 qui avait été exceptionnel (plus de 1 million de m² placés), le marché de la logistique français s'est orienté à la baisse au cours des trois premiers mois de l'année 2017 (-26 % en un an). C'est ce que constate le cabinet BNP Real Estate qui analyse le marché 2017. Toutefois, avec près de 750.000 m² commercialisés au cours du 1er trimestre (dont 91% de classe A, comptes propres et clés en main compris), ce marché a largement surperformé sa moyenne décennale (682.000 m²), connaissant ainsi un début d'année prometteur. Toujours selon le cabinet, cette bonne tenue du marché s'explique par la réorganisation des schémas logistiques opérée par les entreprises de la distribution et du commerce spécialisé. Ces acteurs ayant concentré à eux seuls plus de 60% du marché au cours des trois premiers mois de l'année 2017 le poids grandissant des clés en main et des comptes propres dans la demande placée. Le clé en main locatif d'Amazon sur 107.000 m² à Boves en est d'ailleurs un parfait exemple, cette transaction ayant représenté à elle seule près de 15% du volume global enregistré ce trimestre. « Avec 420.000 m² commercialisés au cours du 1er trimestre 2017, ce type d'opérations demeure sans équivoque l'un des principaux poumons de l'activité (60 % du volume global) », souligne le cabinet. Ce résultat est d'autant plus important qu'il met en exergue la pénurie croissante d'offres disponibles, essentiellement de grande taille, susceptibles de répondre aux attentes des utilisateurs. Mais pour René Jeannenot, Directeur logistique France, l'analyse géographique est beaucoup plus contrastée : « La dorsale s'est clairement démarquée en ce début d'année, son volume de commercialisation s'établissant à 510.000 m² sur la période étudiée ce qui représente 70 % du marché ». La Région Parisienne, premier hub logistique en France, n'aura cependant pas participé à cette bonne dynamique. En effet, ce marché a vu son volume de commercialisation se réduire de 13% en un an. Ainsi, un peu moins de 250.000 m² d'entrepôts y ont été « transactés » au cours du 1er trimestre 2017, dont 90% ont concerné des actifs classe A (compte propre et clé en main compris). Toutefois, un certain nombre d'opérations supérieures à 20.000 m² sont sur le point de se concrétiser et devraient venir dynamiser le marché au cours des prochains mois. Les transactions hors dorsale ont cédé du terrain, voyant leur part de marché s'établir à 32% à l'issue du 1er trimestre 2017 contre 45 % un an plus tôt. JPG
Photo : René Jeannenot

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format