Gilets jaunes, vers un nouveau modèle de perturbation des chaînes logistiques ?

À la fois spontané, sporadique et non structuré, le mouvement de protestation des gilets jaunes, apparu en France en octobre 2018, a fortement déstabilisé les chaînes logistiques durant de longues semaines. Simple épiphénomène dans un contexte social tendu ou bien moyen inédit, voire précurseur, pour faire pression sur les pouvoirs publics en multipliant les blocages, non pas de centres logistiques ou de raffineries de pétrole, mais de simples ronds-points dont la France est l’indétrônable championne du monde ?

Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Auteur

  • François Fulconis, Gilles Paché

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format