Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3170
Compétition européenne
Tous derrière le Roi Mg2+ aux ELA Awards le
10 novembre

Le 15 janvier dernier, en décrochant le Grand Prix grâce au vote de l’assemblée du Forum des Rois de la Supply Chain, le projet collaboratif du pool Mg2+ s’est qualifié en tant que champion français pour une prestigieuse compétition européenne, celle des ELA Awards. Organisée par l’ELA (European Logistics Association), qui fédère plus de trente associations nationales (dont l’Aslog en France), la phase finale de cet évènement devait initialement se dérouler le 4 juin 2020, mais crise sanitaire oblige, elle aura finalement lieu le 10 novembre en « présentiel » au siège de Deloitte Belgique à l’aéroport de Bruxelles Zaventem, et sera également diffusée en simultané sur le web. Le principe des ELA Awards est calqué sur la Champion’s League de football : chaque association nationale membre de l’ELA doit organiser sa propre sélection du projet Supply Chain qui concourt pour son pays. C’est ce qu’a fait l’Aslog en faisant confiance au résultat du suffrage des participants du Forum des Rois de la SC, organisé par Supply Chain Magazine. Et le projet Mg2+, qui associe Carambar & Co, Mondelez, Cémoi et Ferrero et leurs partenaires prestataires Interlog et FM Logistic, fait aujourd’hui partie des 11 finalistes européens (et non pas 6 comme prévu initialement) sélectionnés par les membres de l’ELA pour concourir au projet de l’année des ELA Awards. Le 10 novembre, il se retrouvera face à 10 autres candidats européens (mais aussi méditerranéens, avec le Maroc, voir brève suivante), face à un jury d’une trentaine de praticiens de haut niveau en logistique, de consultants, de prestataires et d’enseignants-chercheurs (dont un seul français, Xavier Derycke, VP Supply Chain Transformation Europe de Rexel). Rappelons que le projet de pooling Mg2+ a été nommé ainsi en référence au Magnésium présent dans le chocolat. La genèse de cette initiative remonte à la création de la société Carambar&Co, issue de la vente de certaines marques de Mondelez à Euraseo. Il était nécessaire de trouver rapidement une solution logistique pour ne pas multiplier les camions livrant les produits de deux sociétés différentes à partir du même entrepôt. A ces deux entités sont ensuite venues se greffer deux concurrents directs, Cémoi et Ferrero, intéressés par les enjeux économiques et écologiques de cette initiative de pooling, dans un entrepôt FM Logistic de Neuville-aux-Bois. Mais ce qui fait la grande originalité de l’initiative, c’est qu’en plus du pooling classique, en GPA (gestion partagée des approvisionnements), où chaque industriel fait des propositions de commandes à un même distributeur de la GMS, l’éditeur Interlog a développé une solution inédite de Pooling EDI où ce sont les clients qui passent leurs commandes aux différents industriels et peuvent les ajuster pour bénéficier de camions complets, ce qui ouvre des prespectives dans d’autres secteurs, notamment en RHD. Ce champion tricolore a donc tous les atouts pour l’emporter durant la phase finale, tant sur l’aspect collaboratif, mis en exergue par la crise sanitaire, que par son côté innovant et ses objectifs vertueux de réduction de l’empreinte carbone. Allez l’équipe Mg2+, ramenez-nous la coupe européenne à la maison ! JLR

 
   
  Le pool Mg2+, élu Roi de la Supply Chain 2020 dans la catégorie Grand Prix, va défendre les couleurs de la France lors des ELA Awards européens le 10 novembre prochain à Bruxelles.

Copyright Emilie Burgat
 
 
 
Compétition européenne (suite)
Les 10 projets concurrents de Mg2+ aux ELA Awards

Le 10 novembre après-midi, à Bruxelles Zaventem, 11 beaux projets Supply Chain vont se succéder sur scène pour tenter d’emporter le trophée de projet de l’année des ELA Awards. Aux côtés du champion français MG2+ (Carambar & Co, Mondelez, Cémoi et Ferrero et leurs partenaires prestataires Interlog et FM Logistic), voici un bref aperçu des 10 autres projets finalistes, classés par ordre alphabétique des pays qu’ils représentent :



Allemagne
SMILE - Smart and Innovativ - Logistics for eCommerce
Pour lui permettre d’accompagner la croissance de l’activité e-commerce, le 3PL Loxxess a mis en œuvre une série d’actions innovantes mêlant optimisation des processus, intelligence artificielle, et automatisation.


Autriche
“Shaping 2030 - LKW Walter's roadmap into an intermodal future”
Le transporteur international LKW Walter a mis au point une stratégie ambitieuse de report modal de la route vers le ferroviaire et le maritime et cherche à rendre l’activité plus durable pour l’environnement en utilisant les nouvelles technologies.


Belgique
“The Journey Towards Sustainable Logistics and A Smart Supply Chain”
Le fabricant de produits chimiques Eastman et la société Stukwerkers-ITG ont travaillé en étroite collaboration pour rendre la chaîne d’approvisionnement plus durable et accroître l’efficacité du trafic conteneurisé en faisant appel au digital.


ICP Logistica Espagne
“Digital transformation in the last mile of retail”
Un projet de digitalisation 4.0 qui a permis au 3PL ICP Logística de mettre en place une solution innovante de livraison du dernier kilomètre et d’installation pour son client Worten, une marque de distribution d’électroménager du Groupe portugais Sonae.


Grèce
Projet DIOLKOS
La société de consulting Logistics Way a travaillé avec Amazon sur une nouvelle stratégie commerciale de l’e-commerçant en Grèce basée sur la solution « Fulfillment By Amazon ».


Maroc
“Collaborative Supply Chain: Outsourcing of Logistics Operations to 3PL”
La filiale marocaine de Schneider Electric a augmenté ses performances opérationnelles et accompagné sa croissance en faisant appel au 3PL Bolloré, dont le WMS est interconnecté avec son ERP.


Portugal
“Order now - Logistic processes as an answer to e-commerce”
CTT Correios, l’opérateur postal national du Portugal, accroit la compétitivité de ses opérations via un outil de modélisation de son réseau logistique et de production.


Roumanie
“Advance Planning and Optimization@Carrefour Romania”
L’éditeur néerlandais Ortec a mis en place un système APS (Advanced Planning and Scheduling) pour Carrefour Roumanie dans le cadre d’un projet de digitalisation du département Supply Chain.


Royaume-Uni
“Logistics Optimisation Project”
Rolls-Roys plc s’est lancé avec Ceva Logistics dans un programme d’amélioration des niveaux de service (en interne et externe) et de réduction des coûts opérationnels inspiré des meilleurs pratiques du secteur.


Suisse
“Goodbye Diesel- Hello LNG ”
Le transporteur Krummen Kerzers a lancé un projet pilote avec Lidl dont l’objectif est de réduire les émissions de CO2 liées au transport notamment en mettant en service les premières stations de remplissage GNL (Gaz Naturel Liquéfié).

Pour plus d’informations sur les ELA Awards, cliquez ici

 
 
 
Salon
Un webinaire de présentation de Supply Chain Event 2020 le mardi 16 juillet

Si vous êtes exposants à Supply Chain Event 2020 (17-18 novembre, Paris Porte de Versailles, Pavillon 5.1) ou vous envisagez de l’être, cette webconférence du mardi 16 juillet à 11h00 est faite pour vous. Il s’agit de revenir le bilan de la dernière édition (2019) de ce grand rendez-vous de la communauté Supply Chain, d’évoquer la liste des exposants confirmés, les services de la plateforme de mise en relation et de présenter les thématiques et les grandes lignes du programme de conférences, dont le thème central cette année est « la digitalisation au service d’une Supply Chain résiliente ». L’accès à ce webinar est réservé aux sociétés proposant des services ou des solutions dédiés à la supply chain, l’inscription est libre et sans engagement.

Pour vous inscrire, cliquez ici


 
   
 
Reed Expositions
 
 
 
Cabinet de conseil
Le positionnement international de Forizons à l’épreuve du Covid

Fondé à Paris par Jean-François Michel en 2000, le cabinet d’expertise en supply chain et logistique Forizons (ex-Freelog) a très tôt souligné l’importance d’une présence à l’international (au Brésil, en Asie, aux Etats-Unis), pour accompagner ses grands clients sur une même base géographique qu’eux. Ce positionnement, adopté depuis par d’autres cabinets de conseil français en SC, semble lui avoir été bénéfique dans un contexte « Covid-19 » et « Post-Covid-19 ». « Nous avons toujours constaté une certaine balance de notre activité entre les régions dans lesquelles nous sommes présents. L’internationalisation nous a permis de mieux nous armer et d’équilibrer nos projets avec l’utilisation de ressources déportées» a déclaré Charly Limou, associé en charge de l’internationalisation chez Forizons (et des bureaux de Hong Kong et Singapour). Au démarrage de la crise en France, la présence du cabinet en Asie, et particulièrement en Chine, lui a notamment permis de signer avec des clients clés, dont la division Home Care / Life Sciences d’Unilever pour l’analyse stratégique d’un nouveau business model (make or buy) en Chine et la mise en place de la supply chain qui en découle. Dans le cadre de ce contrat, le cabinet a également fait la preuve de ses capacités d’adaptation de ressources entre ses bureaux Asie et France. « La mise en place de solutions de communication digitale telles que des caméras embarquées pour la visite des usines et les ateliers dynamiques en visio nous a permis de gérer le projet pendant les trois premiers mois sans aucun contact direct avec le client, depuis l’appel d’offres jusqu’à la restitution finale avec un niveau de satisfaction très élevé de notre client. Une première pour Unilever et Forizons ! » nous a aussi confié Charly Limou. Forizons poursuit en parallèle ses missions chez de grands clients dans le secteur aéronautique, l’une des industries les plus impactées par la crise, mais aussi dans l’agroalimentaire et le luxe (au Brésil) et dans le secteur de la santé, pour un « client de premier plan » qui a signé durant la période Covid-19 pour la réalisation d’une étude de réseau logistique complexe. JLR

 
   
 

Charly Limou, associé en charge de l’internationalisation chez Forizons

Crédit photo Forizons
 
 
 
Cosmétiques
Un nouveau plan RSE à 10 ans pour L’Oréal

“La crise actuelle ne peut pas remettre en question l’urgence d’agir pour prévenir la crise climatique”. C’est ainsi que Jean-Paul Agon, le Pdg de L’Oréal, a introduit le 2ème plan RSE 2020/30 de son groupe, qui fait de l’augmentation du plastique recyclé ou biosourcé une de ses priorités. 100% des emballages des produits de ses différentes marques doivent y être passés d’ici à 2030 (15% à 20% en 2020). L’Oréal vend 7 milliards de produits par an dans le monde et estime à entre 0,03% et 0,04% sa part dans la consommation mondiale de plastique. Sa marque principale pour le grand public, Garnier, s’engage sur du zéro plastique vierge d’ici à 2025. L’entreprise réfléchit également à étendre la possibilité de rechargement des bouteilles (refill) au-delà des initiatives déjà prises par sa marque de shampoing pour les salons de coiffure, Source, ou Mugler (fontaine à parfum). Depuis juin 2020, Garnier est aussi pilote sur la communication au grand public de l’empreinte environnementale et sociale (14 critères retenus) de ses produits capillaires, avec une note de A à E auditée par Bureau Veritas. Mais contrairement aux produits alimentaires, pas d’affichage sur le produit lui-même, mais sur le site garnier.fr. « Il faut déjà voir comment va réagir la consommatrice. Et si le produit est noté D ou E, il faudra l’améliorer, donc on ne veut pas changer les emballages en permanence », explique Alexandra Palt, directrice générale RSE du géant de la beauté, qui compte déployer cet affichage sur d’autres produits et marques. Une des autres grandes ambitions de ce plan réside dans la baisse de 50% par produit fini des gaz à effet de serre d’ici à 2030 (versus 2016), après les avoir réduit de 78% entre 2005 et 2019, alors que dans le même temps le volume de production augmentait de 37%. L’Oréal veut donc que 100% de ses usines et autres sites aient atteint la neutralité en carbone en 2025 (35 sites à jour en 2019, dont 14 usines). En 2019, les usines du groupe ont consommé 51% d’eau en moins, elles devront maintenant s’organiser pour la réutiliser en boucle à 100% d’ici à 2030. « Nous ne pourrons peut-être pas atteindre tous ces objectifs », prévient Jean-Paul Agon, qui se défend de faire du greenwashing. Côté investissements, le Pdg de L’Oréal ne donne pas de chiffres : « On en calcule pas le coût. Mais nous avons gagné 30 points de base de rentabilté chaque année sur les 7 ans du premier plan ». VL

 
   
 

Jean-Paul Agon, le Pdg de L’Oréal, lors de la conférence de presse digitale du groupe, le 25 juin.

Crédit photo DR
 
 
Nomination
Arvato SC Solutions renforce son excellence opérationnelle

La filiale française d’Arvato Supply Chain Solutions vient de nommer Lionel Javon à la direction de son département Excellence Opérationnelle. Il a pris ses nouvelles fonctions le 1er juillet, sachant qu’il avait intégré l’entreprise en octobre dernier en se consacrant dans un premier temps au support des équipes chargées du démarrage des nouveaux clients. Le département Excellence Opérationnelle qu’il dirige désormais intervient dans un rôle d’expertise en matière d’ingénierie logistique, de Lean Management et d’amélioration continue, de définition des processus métiers, de réglementation liée à la construction, avec une dimension BI et innovation. Le tout au service des clients français et en collaboration avec le réseau européen d’Arvato SCS. « L’amélioration continue, ‘pour le terrain par le terrain’, est au cœur de nos préoccupations et résolument animée par la satisfaction et la voix de nos clients. Avec le Lean Management, c’est un enjeu qui fait partie intégrante des processus depuis la conception de la solution, les phases de démarrage et ramp-up jusqu’à la conduite des opérations. Grâce à la très grande proximité et collaborations de nos équipes IT et opérationnelles, nous disposons d’une grande autonomie dans le développement de notre outils SAP, ce qui nous permet de construire des solutions à la fois industrielles et sur-mesure pour nos clients », fait valoir Lionel Javon. Ingénieur Ensam de formation, il compte près d’une vingtaine d’année d’expérience dans le secteur. Il a par exemple officié pendant près de 8 ans au sein du groupe Daher, notamment pour piloter la réalisation d’une plateforme logistique destinée à son client Eurocopter. Sur la dernière décennie, il a successivement assuré la direction d’opérations et de sites logistiques au sein de la Safen (Groupe Onet), des Galeries Lafayette, et entre 2016 et 2019 au sein de Kuehne + Nagel France. MR

 
   
 

Lionel Javon, directeur de l’excellence opérationnelle d’Arvato Supply Chain Solutions en France

Crédit photo DR
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Chine
25,2 M€ investis pour le fret ferroviaire

Selon l’agence de presse Xinhua, la Chine a décidé d’investir 200 millions de yuans (environ 25,2 M€) pour améliorer le réseau ferroviaire Chine-Europe. Cet argent servira à la construction de plateformes ferroviaires dans cinq villes chinoises : à Zhengzhou (capitale de la province du Henan, au centre-est du pays), Chongqing (province du Sichuan, sud-ouest de la Chine), Chengdu (capitale du Sichuan), Xi'an (capitale de la province du Shaanxi, dans le nord du pays) et Urumqi (capitale de la région autonome ouïghoure du Xinjiang, à l’extrême ouest de la Chine). Cette initiative s’inscrit dans le développement de l’initiative des Nouvelles Routes de la Soie. JF

 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
7 juillet 2020


juillet 2020

Lundi 06
au mercredi 8
Agora
Les premières journées digitales et internationales de la Supply Chain
Organisées par l’Agora du SCM


juillet 2020

Jeudi 16
Supply Chain Event
Webinar Supply Chain Event 2020
11h


septembre 2020

Mardi 15
au jeudi 17
Paris Retail Week 2020
9h-20h
Paris Expo Porte de Versailles
Pavillon 7.2


octobre 2020

Jeudi 08
et vendredi 09 AMSTERDAM
The European RENDEZVOUS for E-Logistics


novembre 2020

Mardi 17
et mercredi 18 Supply Chain Event
Save the date !
9h-20h
Paris Porte de Versaille
Pavillon 5.1

Découvrez le dernier numéro et abonnez-vous !


Feuilletez la version 2020 de l’Annuaire de la Supply Chain


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien