Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3077
Automatisation
Boa déploie chez Obut son premier miniload-maison

C’est un transstockeur à bacs (ou miniload) que Boa Concept a conçu et récemment mis en route chez La Boule Obut, sur son site historique de Saint-Bonnet-le-Château, à 20 km à l’ouest de Saint-Étienne. Cette réalisation marque l’élargissement de la gamme des solutions-maison de Boa, dont la trajectoire repose depuis 2012 sur les projets articulés autour de ses convoyeurs modulaires Plug & Play, charges légères puis lourdes. Le miniload à mâts déployé chez Obut comporte environ 8 000 bacs plastiques conçus spécifiquement (les produits sont lourds et les triplettes calées afin de faciliter leur préhension, automatisable ultérieurement), et il stocke l’intégralité du stock de produits finis. Le projet réalisé par Boa va au-delà puisqu’il implique les robots de son partenaire clermontois Effidence (voir NL 2953), pour alimenter la zone de stockage depuis la fin de ligne de production / conditionnement, et bien sûr ses convoyeurs pour optimiser la préparation de commandes dans une logique goods-to-man. « La performance de l’ensemble repose aussi sur le pilotage SI, qui s’appuie sur notre WCS et son lien avec l’informatique-maison d’Obut, notamment pour orchestrer une préparation de commandes tenant compte de la personnalisation de plus de la moitié du flux, donc du temps de gravure des boules de pétanques en question, nous précise Patrice Henrion, directeur général de Boa Concept. Cette extension de notre gamme s’appuie sur le travail de longue haleine de nos équipes R&D, et c’est avec Obut que s’est concrétise ce volet sur le stockage automatisé. Dans ses projets, Boa assure l’intégration de différents équipements tiers, mais l’idée est de développer des solutions en propre sur certaines fonctions lorsque notre approche peut faire la différence par rapport aux systèmes existants en matière de modularité, d’évolutivité, et d’adaptation aux besoins du client. L’enjeu étant de pouvoir aussi bien répondre aux besoins des grands acteurs que de plus petits, pour lesquels le choix d’automatiser peut être anxiogène, ou sembler hors d’atteinte sur le plan économique ». Son nouveau système miniload à bacs et cartons, éventuellement opérable par des navettes, sera un élément-clé de l’actualité de Boa Concept lors de la prochaine SITL (Hall 6, stand L56). MR

 
   
 

C’est sur le site Historique de La Boule Obut à Saint-Bonnet-le-Château, dans la Loire, que Boa Concept a mis en route son premier système de stockage-maison.

Crédit photo Boa Concept
 
 
 
Automatisation (suite)
Près de 40 nouveaux projets au compteur de Boa en 2019

Signé début 2019, le projet de Boa Concept pour Obut a été co-développé et déployé dans l’année. « Au total nous avons mené près d’une quarantaine de projets sur 2019, même si certains restent à installer et démarrer. C’est considérable si l’on se rappelle que Boa Concept a été fondé en 2012, et a réalisé sa première installation l’année suivante », souligne Patrice Henrion, qui a rejoint l’aventure il y a deux ans, et assure la direction générale de Boa Concept depuis fin 2019, en partage avec sa co-fondatrice Chantal Ledoux. La société a ainsi enregistré une croissance de son activité supérieure à 30%, qui lui permet d’approcher le seuil des 10 M€ de CA (qui sera franchi sur 2020). Tirant parti de la modularité de ses solutions, Boa Concept a aussi bien réalisé l’extension de précédentes installations, par exemple chez le spécialiste de la fourniture industrielle et technique Orexad, que planché sur un 2ème projet d’envergure pour le groupe caennais spécialisé dans les articles de papeterie Hamelin, après celui réalisé en Allemagne il y a deux ans (voir NL 2692). Le spécialiste stéphanois de l’automatisation intralogistique a aussi réalisé des installations chez King Jouet ou les e-commerçants Brico-Privé et Zoomalia, sans compter sa percée chez des prestataires logistiques de classe mondiale, comme chez Geodis sur un site au service d’un distributeur de parfums et cosmétiques, ou chez un autre au service d’une multinationale du jouet en Belgique. « L’extension de la gamme de solutions est une priorité, même si les convoyeurs restent la colonne vertébrale de notre activité et de nos projets. Mais l’heure est aussi à l’accélération de notre développement à l’international », précise Patrice Henrion. Boa Concept approche déjà la dizaine d’installations hors de France, au Benelux, en Suisse, en Allemagne, et jusqu’au Maroc (voir NL 2976). « Sur l’année écoulée, cela a représenté environ 20% du CA, mais nous voulons aller plus loin, en priorité au Benelux ou en Suisse, et ensuite en Europe du Sud. Pour cela nous comptons nous implanter sur place, en procédant à l’acquisition de partenaires partageant notre volonté de faciliter l’accès à l’automatisation », annonce-t-il. Pour s’en donner les moyens, la levée de fonds auprès de partenaires financiers est à l’agenda. MR

 
   
 

Depuis fin 2019, Patrice Henrion partage la direction générale de Boa Concept avec sa co-fondatrice Chantal Ledoux.

Crédit photo Boa Concept
 
 
 
Intelligence Artificielle
Casino travaille avec DCbrain sur l’optimisation des livraisons

Lors d’une conférence organisée la semaine dernière par DCbrain à Paris dans les locaux de Bpifrance, Casino a indiqué travailler depuis septembre avec la start-up française pour optimiser ses plans de transport à partir de ses entrepôts, à destination notamment de ses magasins de proximité. « La question n’est pas seulement de savoir comment on choisit quels magasins on va livrer à partir de tel camion, mais de pouvoir prendre du recul sur le choix des tournées ou des jours de livraison en s’appuyant demain sur un outil d’aide à la décision pour toutes les équipes au quotidien » a indiqué Valérian Pham Ngoc, adjoint au directeur de la Supply Chain du groupe Casino. Le grand distributeur est par ailleurs actif sur d’autres sujets concernant l’IA et la supply chain, notamment en matière de prévisions de ventes et de prédiction de la charge d’un entrepôt. Valérian Pham Ngoc a également cité un nouveau champ exploratoire de l’IA au sein du groupe : l’optimisation des flux intralogistiques en s’appuyant sur les données horodatées des systèmes vocaux de préparation de commandes. JLR

 
   
 

Valérian Pham Ngoc, adjoint au directeur de la Supply Chain du groupe Casino, le 6 février dernier lors de la conférence sur l’IA et les prestataires logistiques organisée par DCbrain.

Crédit photo DR
 
 
Intralogistique
InconsoSLM sophistique le
« slotting » en entrepôt

L’éditeur de logiciels supply chain Inconso lance une nouvelle version de son module InconsoSLM (Slotting Management System), dédié à l’implantation et à la réorganisation des stocks en entrepôt. Introduite dans son portefeuille de solutions en 2015 (voir NL 2119), InconsoSLM bénéficie désormais d’algorithmes enrichis et de règles de paramétrage permettant de simuler rapidement un grand nombre de scénarios de cartographie d’entrepôt. « Contrairement aux autres systèmes de slotting, celui-ci est construit sur une méthode de programmation heuristique (Simulated Annealing) qui prend en compte une variété de paramètres en considérant toutes les combinaisons possibles de références articles et d'emplacements de stockage, dans un temps de traitement réduit », fait valoir l’éditeur. InconsoSLM tient évidemment compte des caractéristiques des articles et des conditions de stockage appropriées, par exemple pour les produits lourds ou dangereux, mais veille aussi à optimiser les itinéraires de picking afin de raccourcir les distances à parcourir et de gagner en efficacité. Et grâce au degré élevé de configuration, ce « slotting dynamique » permet d’optimiser l’implantation de nouveaux produits tout en veillant à la performance générale de l’organisation du stockage, ce qui le rend particulièrement adapté pour gérer les articles saisonniers dans le Retail. Enfin, ce module est proposé soit comme composant intégré au WMS Inconso, soit en stand-alone pour fonctionner avec une solution tierce, avec la possibilité d’interagir avec le WMS pour contribuer à l’optimisation de l’efficacité globale des opérations dans l’entrepôt, voire au recalcul des classes ABC. MR

 
   
 

Le nouveau module de slotting d’Inconso permet de bien visualiser les scénarios d’amélioration, éventuellement en mode 3D.

Crédit photo inconso
 
 
Omnicanal
L’OMS de OneStock certifié par Salesforce

La société française OneStock a annoncé que le connecteur de son orchestrateur de commandes (OMS, Order Management System) a été certifié par Salesforce, pour son offre Commerce Cloud dédiée à l’e-commerce. Cela signifie que les clients de la plate-forme Salesforce dans le monde entier ont désormais la possibilité de télécharger le connecteur OneStock sur la marketplace d’applications de l’éditeur américain de solutions de CRM (Customer Relationship Management). « L’intégration des deux solutions facilite le déploiement d’un front e-commerce intelligent adossé à un OMS agile pour gérer toutes les commandes sur tous les scénarios omnicanaux possibles. La mise en place de la e-réservation OneStock sur le site e-commerce se fait désormais en 3 clics. L’omnicanal est à portée de main ! » se félicite Vincent Vila, chef de produits chez OneStock. L’OMS en question est déjà connecté avec l’application Salesforce chez certains clients existants des deux sociétés, dont les enseignes Orchestra, Pimkie, Jules, Brice, le Groupe GPE (Sergent Major, DPAM, Natalys), Phase Eight ou encore Whistles en Grande-Bretagne. JLR

 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Royaume-Uni
Ceva Logistics vise des livraisons ‘propres’ avec Tevva

Suite au partenariat signé avec la société d’électrification de véhicules Tevva, le prestataire Ceva Logistics va tester deux camions électriques pour desservir la capitale britannique depuis son hub de distribution urbaine de Dartford, situé à 25 km du centre de Londres. Pendant trois à six mois, un camion électrique standard et un camion électrique doté d’un compartiment réfrigéré vont ainsi approvisionner quotidiennement le réseau hospitalier Guy’s & St. Thomas’ NHS Foundation Trust. Dans le cadre du partenariat, Ceva Logistics intègre par ailleurs le programme de son partenaire destiné à favoriser le développement des véhicules électriques en logistique. Via une solution de télématique embarquée, les deux véhicules testés récolteront des données qui seront analysées à la fois pour identifier le meilleur usage pouvant être fait à l’avenir des véhicules électriques de livraison et pour en développer de nouveaux. Cette initiative vient soutenir le programme de lutte contre les embouteillages et le recours à des livraisons plus écologiques lancé en début d’année par la capitale britannique sous l’appellation de London FreightLab. Celui-ci regroupe déjà une dizaine de partenaires, dont Ceva Logistics, UPS et DPD. « Avec ce test et ce partenariat, nous contribuons à la stratégie de transition énergétique de notre maison-mère CMA CGM », souligne Mathieu Friedberg, le directeur général de Ceva Logistics. AD

 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
14 février 2020


Revivez la céremonie des rois 2020 ! Cliquez sur l’image ci-dessous et installer le lien de la vidéo.


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien