Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3052
RHD
Murgier goûte à l’automatisation

Le grossiste en boissons pour le hors domicile (cafés, hôtels, restaurants) avait besoin de “passer à autre chose en logistique”, comme le résume son dirigeant et propriétaire, Erik Murgier. Trop de casses, d’erreurs pour ses équipes dans le stockage de ses cartons, fûts, bouteilles et sachets, d’un côté, et l’explosion du nombre de références de l’autre, l’entreprise rhônalpine a donc automatisé pour la première fois une partie de ses flux. Murgier a fermé deux de ses entrepôts, qui avaient 40 ans, pour en ouvrir un nouveau de 7 500m² à La Boisse, près de Lyon, équipé de 2 armoires Modula de 9,50 m de haut pour le stockage (14 000 bouteilles) et la préparation au détail et d’un système « Pallet Shuttle » de navettes motorisées signé Mecalux, complété de racks dynamiques pour l’entreposage par accumulation (500 palettes). Mis en route en mars 2019, ce nouvel outil logistique a mobilisé un investissement de 8 millions d’€, compte tenu également du passage au tout électrique des 30 engins de manutention. Après ce site qui voit passer 40% de ses flux boissons, Erik Murgier prépare pour 2020 l’automatisation d’un second site. Son entreprise emploie 230 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 70 M€. VLP

 
   
 

Dans son nouvel entrepôt de La Boisse, le grossiste Murgier a notamment installé armoires Modula de 9,50 m de haut pour le stockage et la préparation au détail, d’une capacité de 14 000 bouteilles.

Crédit photo DR
 
 
 

Pour participer à notre prochaine grande journée Forum des Rois 2020 du mercredi 15 janvier 2020 , inscrivez-vous dès maintenant par le biais de ce lien ! 
J-5

 
Invitation ROIS 2020
J-5 avant le Forum : entrez aussi en lice

Êtes-vous bien inscrit pour le Forum des ROIS de la Supply Chain, qui se tient mercredi prochain aux Salons de l’Aveyron (17 rue de l’Aubrac à Paris-Bercy, dans le 12ème arrondissement) ? Il est encore temps de bloquer tout ou partie de votre journée pour participer à ce rendez-vous original de la communauté Supply Chain, qui conjugue pertinence du contenu, pour le fond, et convivialité dans la forme. Beaucoup d’entre vous connaissent cet évènement qui sort des sentiers battus dans la façon de faire valoir les projets portés par la Supply Chain dans la transformation des entreprises ; pour les autres, c’est l’occasion de le découvrir !

Au fil de la journée, les 8 dossiers finalistes seront présentés sur scène par les différentes équipes en lice, qui disposeront chacune de 40 minutes, montre en main. Soyez certains que les intervenants affutent leur présentation pour faire valoir l’intérêt et la singularité de leur initiative, et remporter les suffrages du public.

Cette année encore, la compétition est très ouverte et le profil des candidats très divers. De grands groupes internationaux sont au rendez-vous, comme Pernod Ricard, XPO Logistics, Albéa Group ou le groupement associant Carambar&Co, Modelez, Ferrero et Cemoi, mais des challengers plus discrets ou bien plus petits sont aussi sur les rangs, comme Bridor ou Durieu. Et le e-commerce n’est pas en reste avec Cdiscount ou le pétillant Sodastream. Du côté de leurs partenaires, la variété est aussi de mise, que l’on parle d’automatisation avec Actemium Lyon Logistics et Ulma Handling Systems, de prestation à valeur ajoutée avec La Poste, FM Logistic et Interlog Logistic, ou de digitalisation avec Shiptify et Ocean Insights. Et venez découvrir la proposition de valeur d’Agrikolis ou d’Euleos, ainsi que celle des 26 partenaires-exposants qui accompagnent l’événement.

L’écosystème de la Supply Chain ne cesse de s’enrichir, venez préparer vos projets à venir ! Et prenez parti dans la désignation des gagnants puisque vos votes décideront de l’attribution des trois trophées : le Prix de l’Innovation, le Coup de Cœur du Public, et le très attendu Grand Prix.

Pour découvrir l’intégralité du programme, et vous inscrire à la journée du Forum des Rois du 15 janvier (inscription obligatoire pour participer à l’évènement)


Les partenaires du Forum des Rois de la Supply Chain 2020

 
 
 
Agroalimentaire
La supply chain mondiale de Chaucer se structure avec QAD Dynasys

Le britannique Chaucer Foods, spécialisé dans les ingrédients agroalimentaires (fruits lyophilisés et croûtons notamment), envisage désormais de mettre en place les solutions QAD DynaSys Production Planning et QAD DynaSys Distribution Planning afin de compléter sa démarche de standardisation de ses processus Supply Chain au niveau mondial pour accompagner sa croissance sur les marchés BtoB et BtoC (via Chaucer Consumer). L’entreprise, qui emploie 650 personnes, dispose de quatre sites de production basés au Royaume-Uni, en France, en Chine et aux États-Unis et fait appel divers fournisseurs de matières premières (agriculteurs partenaires) partout dans le monde. Elle s’appuie déjà sur l’outil QAD DynaSys DSCP (Demand & Supply Chain Planning) sur la partie prévisions, utilisé en tant que socle de son processus de planification intégrée (IBP). «Nous sommes maintenant en mesure de proposer des prévisions de ventes mensuelles plus fiables, par secteurs et par objectif clé, et ce, pour chacune de nos régions et chacun de nos marchés», a constaté Gavin Evans, Responsable IBP et Supply Chain du groupe Chaucer Foods. JLR

 
 
Cabinet de conseil
Adameo tire trois grands enseignements du CES 2020

Afin de se tenir au courant des dernières innovations, solutions et tendances capables d’accélérer la transformation de la Supply Chain de ses clients, le cabinet de conseil adameo avait envoyé une équipe de cinq consultants sur le salon CES 2020 (Consumer Electronic Show) de Las Vegas, qui ferme ses portes aujourd’hui. Voici à chaud les trois tendances qui les ont le plus marqués.

1/ Le bouleversement rapide et profond du paysage de la livraison du dernier kilomètre qui oblige les marques à innover, notamment via des alliances « non traditionnelles » avec des 3PL ou des startups.

2/ La convergence de deux technologies, l’IoT (fournisseur de données) et l’IA (consommatrice de données) et le développement en cours de la 5G qui nous fait entrer dans l’ère de l’«Intelligence of Things » et crée de nouveaux leviers de différenciation pour les entreprises.

3/ Au niveau IT, en complément du cloud, le développement à grande vitesse de l’Edge Computing (stockage de la donnée délocalisé avec un traitement sans latence, au plus proche du besoin) pour répondre à la complexité croissante des systèmes d’information et aux problématiques de réactivité.

JLR

 
   
 

Dans son intervention au CES 2020, Steve Koenig, VP Research à la Consumer Technology Association, a constaté un changement de paradigme vers « l’Intelligence des objets », à même de créer de nouveaux leviers de différenciation pour les entreprises.

Crédit photo Consumer Electronic Show
 
 
Préparation de commandes
XPO Logistics teste l’affichage tête haute en France

Après un pilote jugé réussi au Royaume-Uni, le 3PL XPO Logistics teste de ce côté-ci du Channel une solution de préparation de commandes qui repose sur un système d’affichage tête haute avec lunettes connectées. Elle s’appuie sur l’afficheur tête haute HD 4000 de Zebra Technologies et une application pour préparation de commandes/mise en stock co-développée par le logisticien et le spécialiste des solutions vocales Voiteq. En combinaison avec celle-ci, l’afficheur permet de communiquer visuellement aux opérateurs des informations telles que l’emplacement des produits à stocker ou à récupérer et les quantités à prélever. « Informés en temps réels, les employés peuvent traiter les opérations plus rapidement et plus précisément, tout en se concentrant sur les tâches à effectuer en toute sécurité, note XPO Logistics. La technologie est par ailleurs facile à reprogrammer en cas de changement dans les opérations. » AD

 
   
 

XPO Logistics est le premier prestataire en France à tester en conditions réelles en entrepôt la technologie de préparation de commandes tête haute avec lunettes connectées.

Crédit photo DR
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Maroc
La stratégie logistique nationale à la peine

En 2010, le Maroc avait formulé une stratégie logistique nationale visant à améliorer sa compétitivité en la matière, avec pour objectif de réduire le poids des couts liés à la logistique dans son PIB de 5 points en 5 ans (en 2006, la Banque Mondiale et le cabinet McKinsey l’avaient estimé à 20%). Or dix ans plus tard, ce ratio n’a guère évolué, sachant que le taux de réalisation de la feuille de route formulée à l’époque atteindrait à peine les 14%, au global. Ce taux ne dépasserait même pas 10% concernant le premier des grands piliers de cette stratégie nationale, qui portait sur le développement de nouvelles zones logistiques. Selon l’Agence Marocaine de Développement de la Logistique (AMDL), l’une des deux instances créées pour structurer la gouvernance du secteur, les freins sur le sujet tiennent à la rareté du foncier rapidement disponible, et sur des perspectives de loyers trop faibles pour mobiliser les acteurs du secteur privé. Quant aux quatre autres grands axes de la stratégie nationale, ils portaient sur l’optimisation des flux de marchandises, le développement d’acteurs logistiques performants, le développement des compétences et sur une gouvernance adaptée. Pour tenter de dresser un état des lieux après une décennie et d’identifier les freins à l’œuvre, la Cour des Comptes marocaine a récemment été mobilisée. Mais d’autres voix se font entendre, notamment parmi les instances nationales, pour que la priorité soit donnée à une réactualisation de la stratégie nationale en question, qui prenne en compte de nouvelles dimensions telles que la digitalisation, le développement du e-commerce ou l’adaptation de la fiscalité du secteur. MR

 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
10 janvier 2020


janvier 2020

Mercredi 15

Inscrivez-vous dès maintenant en cliquant sur l’icône ci-dessous

FORUM DES ROIS


Mercredi 15 janvier aux salons de l’Aveyron Paris Bercy

Les partenaires :

Partenaire Prémium


Partenaires































Cérémonie de remises des Trophées des Rois 2020.
Sur invitation , à l’Hôtel Intercontinental Paris Le Grand

Partenaire Platinium


Partenaires









 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien