Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3035
Spécial Supply Chain Event
JJA déstructure ses commandes import dans l’outil Winddle

Hier, en ouverture des conférences de la première journée de Supply Chain Event à Paris Porte de Versailles, le directeur Supply Chain de JJA nous a fait profiter de son expérience en matière d’optimisation du flux fournisseur. Après avoir structuré sa planification il y a trois ans (avec la solution QAD Dynasys), le distributeur B2B spécialisé dans l’équipement et la décoration de la maison a amorcé une deuxième étape, celle du suivi d’exécution des flux. « La question se réduit bien trop souvent au transport. Dans notre cas, la marchandise provient du grand import, mais en fin de compte le transport ne représente que 4 à 6 semaines sur un lead time complet de 3 à 4 mois, voire 7 à 8 mois si on intègre les délais de développement» précise Nicolas Souraqui. Accompagné par le cabinet Axoma Consultants, JJA va d’abord s’engager dans une réflexion sur son organisation et ses process pour mieux manager ses flux, depuis la commande fournisseur. Puis viendra la recherche d’une solution IT. « Il nous fallait un outil avec un niveau de granularité suffisants pour pouvoir déstructurer l’objet commande » indique-t-il. En effet, il arrive qu’un fournisseur ne puisse pas livrer toute la quantité voulue à la date prévue (synchronisée avec le départ d’un conteneur complet vers l’Europe) et il faut pouvoir anticiper en amont ce type d’aléas en suivant les différentes tranches de la commande initiale, ce que ne permettent pas vraiment les « mini-modules achat des ERP ». Et c’est notamment ce qu’a trouvé JJA dans la solution en mode Saas de la start-up française Winddle. « Nous pouvons tout y paramétrer, les templates, les workflows, et cela nous donne si besoin la possibilité de concevoir un process spécifique pour chaque type d’article » a par ailleurs souligné Nicolas Souraqui. Le projet est actuellement dans la phase de tests et le « big bang », sur des centaines de fournisseurs de rang 1 (et trois fois plus de fournisseurs de rang 2) est prévu en avril 2020. JLR

 
   
 

Nicolas Souraqui, directeur supply chain de JJA et Emilia Jevakhoff, CEO de Winddle lors d’une des deux conférences d’ouverture de la première journée de Supply Chain Event.

Crédit photo JL Rognon
 
 
 

Pour participer à notre prochaine grande journée Forum des Rois 2020 du mercredi 15 janvier 2020 , inscrivez-vous dès maintenant par le biais de ce lien !

 
Spécial Supply Chain Event
Le schéma logistique de DSC en pleine transformation omnicanale

>Dans le cadre de son projet d'entreprise Préférence 2025, DSC (Saint Gobain Distribution Bâtiment France) prévoit un fort développement de son activité e-commerce, dont les volumes pourraient être multipliés par 6 en cinq ans. Sa directrice logistique, Mélina Rollin, était présente sur le salon Supply Chain Event hier matin pour évoquer les conséquences que cela pourrait avoir sur le schéma national de distribution conçu il y a 5 ans pour approvisionner ses 522 points de vente et agences (enseignes Cedeo, Clim+ et CDL Elec) et garantir une promesse en J+1 différenciante (en agence ou en chantier) pour 25 000 références. Le dispositif actuel s’appuie sur sept entrepôts régionaux STAC (STocks Avancés Clients), dont 5 prestés, avec un effectif moyen de 150 personnes, une surface de 24 000 m², et 15 000 références stockés. « Il y a un besoin très fort de réactivité et de plus en plus de clients veulent être livrés sur les chantiers. C’est un défi pour les STAC en termes de volumétrie mais aussi parce que les cut-off sont de plus en plus tardifs. S’il est encore possible de préparer une vingtaine de commandes en 30 minutes entre 19h et 19h30, cela ne le sera plus demain quand ces volumes auront été multipliés par 6 » explique Mélina Rollin. C’est la raison pour laquelle DSC s’est fait accompagner par le cabinet Diagma dans sa réflexion sur l’évolution de son réseau de distribution et sur son éventuelle mécanisation. L’une des difficultés a trait à la grande hétérogénéité des produits distribués (1,5 M de références disponibles à la vente), qui vont du raccord de plomberie à la chaudière ou au parquet chauffant. Le modèle envisagé, qui fera l’objet d’une mise en œuvre dans les années qui viennent, est mixte : les gros produits sont toujours traités selon un schéma régional de type STAC, et un entrepôt national va être mis en place à proximité du hub d’un expressiste pour les produits dédiés e-commerce. Il sera doté d’une solution de mécanisation. Gil Yaniv, associé Diagma, a évoqué les trois types de solutions envisagées (Scallog, système à navettes ou Exotec) sans toutefois indiquer celle qui aura au final la préférence de DSC. JLR

 
   
 

Mélina Rollin, directrice logistique de DSC, Gil Yaniv, associé de Diagma et Cathy Polge, directrice marketing et communication de Diagma.

Crédit photo JL Rognon
 
 
 
Planification
Supplaï distribue la solution Optimiza de Llamasoft

Avec sa double casquette de prestataire de conseil et de distributeur de logiciels Supply Chain fondé début 2019, Supplaï annonce un nouveau partenariat, cette fois-ci avec l’éditeur Llamasoft pour distribuer en France sa solution Optimiza de planification de la demande et des approvisionnements. C’est à l’automne 2015 que cette solution avait intégré le portefeuille de Llamasoft, suite à son acquisition de la division Supply Chain Software (SCS) de Barloworld. L’opération lui avait permis de mettre la main sur la solution de supply chain design Cast, désormais intégrée à sa propre plateforme de conception Llamasoft Supply Chain Guru. Depuis lors, la solution Optimiza a continué à être utilisée par ses clients tels que Gedimat, Speedy, Sabena Technics, Lisi Aerospace ou Carglass, mais l’objet de l’accord passé avec Supplaï est de mettre à nouveau l’accent sur son développement commercial, afin de répondre à des besoins de planification de réseaux multi-échelons et multi-sourcing. La solution permet d’avoir une approche sophistiquée de sa gestion de stocks, notamment via la simulation de scénarios complexes, un pilotage fin des exceptions, le monitoring de nombreux KPI ou la possibilité de faire le lien avec la planification de la demande. « Optimiza a déjà fait ses preuves sur le territoire hexagonal, et l’équipe d’implémentation et de support française au sein de Llamasoft est expérimentée. Il s’agit d’un outil pointu d’un excellent rapport qualité/prix, qui nous apparait essentiel pour adresser la problématique d’optimisation des niveaux de stocks », soutient Gilles Alais, CEO et fondateur de Supplaï. Lui connait d’ailleurs parfaitement la solution et les équipes dédiées chez Llamasoft, pour avoir été partie prenante de la première vague de développement d’Optimiza sur le marché français lorsqu’il était chez Barloworld. MR

 
   
 

La solution de planification de la demande et des approvisionnements Optimiza, qui a intégré le portefeuille de Llamasoft, suite au rachat de la division Supply Chain Software (SCS) de Barloworld, est désormais distribuée en France par la société Supplaï.

Crédit photo Llamasoft
 
 
 
Prestataire logistique
Le rémois OC Logistique ne cache plus ses ambitions sur le Grand Est

« Nous étions une entreprise familiale, mon souhait est de devenir le premier du transport et de la logistique en Champagne-Ardenne, dans le Nord, en Alsace-Lorraine et au-delà » a déclaré récemment Olivier Clément, le dirigeant de la société OC Logistique, dont le siège est situé à Bétheny, près de Reims. Depuis qu’il a racheté l’activité en 2015, le chiffre d’affaires a progressé de 85% à 6,5 M€. L’entreprise emploie aujourd’hui 135 salariés sur trois sites, dans des activités de livraison du dernier kilomètre, de livraison express ou urgent, de stockage, de préparation de commandes, de co-packing, et de co-manufacturing. Pas moins de 35 postes sont actuellement à pourvoir (chauffeurs livreurs, préparateurs de commandes, caristes, exploitant transport) et OC Logistique prévoit également de finaliser le rachat d’une société de transport basée dans l’Est et le Nord de la France d’ici la fin de l’année. En 2020, sa flotte de camions et camionnettes devrait s’élever à près de 165 véhicules, tous Euro 6. Côté logistique, la société va agrandir son site de Bétheny, construire un site logistique de 20 000 m2 sur la région rémoise, et se doter de nouvelles surfaces de stockage (plus de 7 000 m²) sur la région strasbourgeoise. Objectif de croissance : 30% à 40% par an. JLR

 
   
 

Olivier Clément, le dirigeant de la société OC Logistique.

Crédit photo OC Logistique
 
 
 
Préparation de commandes vocale
Voiteq Voice passe à l’IA

Solution de préparation de commandes vocale du spécialiste Voiteq (groupe Körber), Voiteq Voice intègre désormais de l’IA. Dans sa nouvelle version, Voiteq Voice New Gen, un moteur d’intelligence artificielle (Voiteq AI) génère en effet une nouvelle proposition de tri dès lors qu’un préparateur habilité à modifier l’ordonnancement de la ligne de picking en début de préparation via un glisser-déposer depuis son terminal Android. Il revient ensuite à l’opérateur de valider ou d’annuler l’optimisation proposée, voire d’en proposer une nouvelle. « Le réajustement opéré est ‘appris’ par l’application selon les mécanismes du machine learning et le processus d’apprentissage est centralisé, partagé et commun à tous les préparateurs », souligne Voiteq. L’optimisation validée est automatiquement proposée aux opérateurs confrontés à un même cas de figure après un temps d’apprentissage de deux à trois mois, les modélisations réalisées tenant compte des différentes caractéristiques des lignes de préparation (emplacements, quantités, conditionnements, poids, volumes, supports de dépose…). « Voiteq AI exploite et analyse les données de picking pour assister le préparateur et l’aider à améliorer son efficacité opérationnelle tout en valorisant sa connaissance métier », note Voiteq. AD

 
   
 

Voiteq Voice New Gen intègre un moteur d’intelligence artificielle (Voiteq AI).

Crédit photo Voiteq
 
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Royaume-Uni
Poundstretcher digitalise sa supply chain avec Symphony RetailAI

Le distributeur discount Poundstretcher, qui compte plus de 460 magasins au Royaume-Uni,a signé un contrat de 5 ans avec l’éditeur Symphony RetailAI pour l’accompagner dans la migration digitale de sa supply chain vers le cloud. La collaboration entre les deux sociétés date de plus d’une dizaine d’années au niveau du WMS et de la préparation vocale en entrepôt. Cette fois, il s’agit non seulement d’utiliser la nouvelle version du WMS en mode cloud mais également d’équiper son personnel en magasin de solutions mobiles permettant d’analyser les données et de gérer les stocks. L’objectif est aussi de mettre en place des tableaux de bord donnant une visibilité en temps réel sur l’ensemble du portefeuille de produits (plus de 5 000 références), de l’entrepôt au magasin, avec dans une phase ultime d’automatisation du processus de réapprovisionnement des points de vente. Pour Poundstretcher, la première étape, qui va durer entre 12 et 18 mois, se concentrera sur la refonte et à la standardisation de son Master Data Management. JLR

 
   
 
Crédit photo Poundstretcher
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
4 décembre 2019


décembre 2019

Mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

Mardi 10
Colibri
« Demand & Supply Planning : Lancez-vous dans la DataScience ! »
11h00-11h45


janvier 2020

Mercredi 15

Inscrivez-vous dès maintenant en cliquant sur l’icône ci-dessous

FORUM DES ROIS


Mercredi 15 janvier aux salons de l’Aveyron Paris Bercy

Les partenaires :

Partenaire Prémium


Partenaires































Cérémonie de remises des Trophées des Rois 2020.
Sur invitation , à l’Hôtel Intercontinental Paris Le Grand

Partenaire Platinium


Partenaires









 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien