Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
N°3003
Innovation
Qedit ouvre des perspectives à la blockchain en supply chain

Pourquoi y a-t-il encore assez peu d’applications en service de la blockchain en supply chain ? Selon la start-up franco-israélienne Qedit, le principal frein proviendrait du caractère de transparence absolue de la technologie de registre distribué. L’accès ouvert aux données sur la blockchain pose des problèmes de confidentialité, en particulier dans les blockchains d’entreprises, où tout le monde sait qui est qui, sans bénéficier d’aucun pseudo-anonymat. La solution proposée par Qedit est de rajouter à n’importe quelle blockchain une infrastructure cryptographique basée sur le principe de Zero-Knowledge Proof (preuve à divulgation nulle de connaissance). C’est la possibilité pour une entreprise de prouver mathématiquement qu’une proposition est vraie (je suis telle entreprise, j’ai tel besoin de transport ou de financement) sans être obligée pour autant de révéler les données sensibles sous-jacentes. « On ne transmet plus d’informations mais des preuves d’informations » résume Jonathan Rouach, CEO et cofondateur de Qedit. Un cas d’usage sur lequel travaille la start-up depuis quelques semaines concerne la supply chain du diamant, avec un joaillier new-yorkais. Il s’agit de prouver la faisabilité de la technologie ZKP dans le cadre d’une plate-forme collaborative transport qui bénéficierait de la puissance de la blockchain sans que les utilisateurs aient à partager leurs données confidentielles avant d’entrer en négociation avec le transporteur choisi in fine. Une autre application possible, également en développement chez Qedit, touche davantage à la Supply Chain Finance. Qedit a commencé une expérimentation en partenariat avec la société américaine Tradeshift (spécialiste des solutions de financement et des marketplaces numériques) pour imaginer une place de marché facilitant l’accès au crédit et au financement de factures pour les PME, avec validation du risque et préservation de la confidentialité des données jusqu’à la pré-validation du contrat. Qedit prévoit d’en faire la démonstration en janvier prochain au Forum de Davos. A noter que la start-up, dont le nom provient des initiales de l’expression latine Quod Erat Demonstrandum (CQFD en français), a réalisé en mai dernier un tour de table de 10 M US $. JLR

 
   
 

Ruben Arnold et Jonathan Rouach, les co-fondateurs de la start-up Qedit.

Crédit photo Qedit
 
 
 
Immobilier logistique
Argan boucle l’acquisition des 22 sites du portefeuille Cargo

Réunis en début de semaine, les actionnaires de la foncière Argan ont approuvé le projet d’acquisition de la SCI Cargo qui détient 22 plateformes logistiques louées par Carrefour, selon le schéma annoncé début juillet (voir NL 2963). Leur approbation était indispensable compte tenu de la sophistication de cette opération à 898 M€ et du fait qu’une partie du capital d’Argan était déjà sur le marché (Euronext). En pratique, l’acheteur règle une large partie de la somme en numéraire (619 M€, en s’appuyant sur un crédit-relais), mais le complément est assuré via l’émissions de nouvelles actions réparties entre le pool qui détenait Cargo (en l’occurrence Carrefour et différentes investisseurs institutionnels). L’opération entraine ainsi une large recomposition de l’actionnariat du groupe familial Argan : la famille Le Lan conserve 40,03% des parts, le volet flottant côté sur Euronext représente 34,8%, et viennent ensuite Crédit Agricole Assurances (16,77%), Carrefour (5,21%) et Primonial Capimmo (3,19%). Pour Argan, cette vaste opération revient à ajouter pas moins de 1,1 millions de m² à son portefeuille d’entrepôts premium (qui passe à 2,83 M de m²), soit l’équivalent de 8 années de développement pour cet acteur plus habitué à accroître son parc en menant ses propres opérations. Notons que ses revenus locatifs vont également faire un bond de 47%, de 95 à 140 M€ annuels, même si Cargo visait justement à assurer à Carrefour des loyers mesurés (qui resteront encadrés par les baux en cours). MR

 
 
 
Conférence Supply Chain Experts
Les bonnes pratiques d’un projet de logistique d’entreposage

En première analyse, un projet de logistique d’entreposage pourrait paraître presque trivial une fois que l’entreprise a choisi telle ou telle solution en fonction de ses besoins. Attention tout de même aux idées toutes faites, applicables partout, qui peuvent conduire à l’échec. C’était en substance l’un des enseignements du petit déjeuner organisé le 8 octobre au centre de conférences Novotel de Paris Charenton par le cabinet de conseil Supply Chain Experts. « Ne pensez pas que ce qui marche chez le voisin aura forcément le même résultat chez vous, surtout si votre organisation et la culture de votre entreprise sont différentes. N’hésitez pas à faire des visites, à poser des questions in situ » conseille Didier Aivazoff, directeur associé de Supply Chain Experts, devant un parterre d’une trentaine de participants issues de différents secteurs (agroalimentaires, 3PL, distribution, industrie). Un avis totalement partagé par Christophe Barat, directeur Supply Chain de la société Ricard, qui s’est fait accompagner par le cabinet de conseil en supply chain depuis 2015 dans un projet d’évolution de son organisation logistique centré autour de trois sites existants de stockage et embouteillage Pernod Ricard, Vendeville (au sud de Lille), Lormont (près de Bordeaux) et Marseille, avec une réinternalisation de certaines activités opérées jusqu’alors en région parisienne. « A l’origine, nous avions en tête la cible, les extensions de nos entrepôts, les équipements à installer, le nouveau WMS, etc, mais nous avions complètement oublié le chemin pour y arriver. Il ne faut surtout pas négliger l’aspect de l’organisation et la mise en place d’indicateurs » souligne-t-il. « Toutes nos missions commencent par un diagnostic, avant d’établir un plan d’actions. C’est sur cette base que les clients décident s’ils veulent poursuivre ou non de manière autonome » précise Didier Aivazoff, qui décrit l’équipe projet idéale : un expert de la logistique, un contrôleur de gestion, un responsable SI, et un commercial. Pourquoi un commercial ? « Quand vous touchez à l’organisation stockage et distribution d’un entrepôt, cela aura forcément des répercussions sur d’autres maillons de la supply chain et sur les relations clients et fournisseurs » prévient-il. Au sujet du WMS (Pernod Ricard a choisi Reflex de Hardis), Didier Aivazoff prévient l’assistance : « ne pensez pas qu’en achetant tel ou tel outil, tout va se mettre en place comme par magie, il faut s’organiser avant et s’assurer que le WMS sera capable de supporter l’organisation cible ». Par ailleurs, les deux partenaires s’accordent aussi sur le fait que la communication, en interne comme en externe (fournisseurs et clients), est un point essentiel pour la réussite de ce type de projet. JLR

 
   
  Copyright Supply Chain experts

De gauche à droite : Christophe Barat, directeur Supply Chain de Ricard et Didier Aivazoff, directeur associé de Supply Chain Experts (groupe Smartlog), lors du petit déjeuner Supply Chain Experts organisé le8 octobre au centre de conférences Novotel de Paris Charenton.
 
 
 
Cobots
Universal Robots s’associe au spécialiste de la préhension Coval

Le fabricant de robots collaboratifs Universal Robots a accueilli le spécialiste des systèmes et composants pour la préhension par le vide Coval dans son programme de partenariat/développement Universal Robots+. Celui-ci permet de concevoir des produits certifiés et compatibles avec ses robots, plus de 200 solutions ayant été testées et approuvées ces trois dernières années dont notamment des solutions comprenant des systèmes de vision (caméra, capteur…), d’effecteurs en fin de bras (pince, ventouse, vis...) et d’accessoires (câble de protection, mousse…). L’implication de Coval dans le programme a déjà donné lieu au lancement d’une nouvelle offre d’outils de préhension, un caisson à vide compatible avec tous les cobots Universal Robots. Composé d’une structure en carbone et disponible en plusieurs formats, il autorise la manipulation automatique de charges type carton, pièce plastique, plaque de métal ou pots de peinture dans le cadre d’opérations de pick & place, palettisation/dé-palettisation ou encore de prise et de dépose. « Coval est une référence dans le secteur de la préhension, qui est une activité de première importance pour les utilisateurs de solutions robotisées, souligne Jocelyn Peynet, country manager France chez Universal Robots. Nous allier avec eux était donc une évidence et nous sommes ravis de pouvoir accueillir leurs solutions dans notre catalogue de solutions Universal Robots+. » AD

 
   
 

L’intégration de Coval dans le programme Universal Robots+ a donné lieu au développement et au lancement du préhenseur caisson à vide carbone CVCG.

Crédit photo Universal Robots
 
 
 
Développement durable
Deutsche Post DHL parie sur des offres logistiques plus vertueuses avec Total

Les groupes Deutsche Post DHL et Total ont scellé un accord de coopération stratégique visant à renforcer leur collaboration en matière de solutions énergétiques et de services logistiques permettant de réduire les émissions de CO2. Ils entendent mettre en œuvre des projets d’offres multi-énergies ainsi de nouvelles solutions de mobilité durable, de logistique, de global freight forwarding ou encore de chaîne logistique à valeur ajoutée et de transport express. Deutsche Post DHL souhaite ainsi pouvoir atteindre les objectifs de son programme de protection de l’environnement GoGreen, qui prévoit notamment que plus de la moitié de ses offres intègrent des solutions ‘vertes’ en 2025 et qu’à cette même date l’efficacité carbone de ses activités et celles de ses sous-traitants soit améliorée de 50 % par rapport à 2007 (voir NL 2452). « Nous nous sommes fixés un objectif ambitieux : réduire à zéro toutes les émissions liées à la logistique d’ici à 2050, rappelle Tim Scharwath, membre du conseil d’administration de Deutsche Post DHL Group. En coopération avec Total, nous pourrons davantage tirer parti de solutions innovantes pour réduire notre consommation d’énergie et nos émissions de CO2. Dans le même temps, nous intensifierons notre partenariat afin de mettre en place des solutions logistiques de premier plan sur les différents maillons de la chaîne de valeur de Total.» AD

 
   
 

De gauche à droite : Tim Scharwath, membre du conseil d’administration de Deutsche Post DHL Group ; Katja Busch, directrice commerciale de DHL et responsable du pôle Customer Solutions & Innovations de Deutsche Post DHL ; Momar Nguer, président de la branche marketing & services de Total.Crédit

Crédit photo Deutsche Post DHL Group
 
 
 
Optimisation de tournées
Greenwishes adopte PTV Route Optimiser Cloud

Société spécialisée le tri et le recyclage des déchets d’entreprises évoluant dans le périmètre du groupe français TGW (Tri-o GreenWishes), Greenwishes a choisi d’optimiser ses tournées de collecte via le logiciel PTV Route Optimiser de l’éditeur PTV Group. Dans un contexte d’augmentation de ses points de collecte, l’entreprise francilienne souhaitait gagner du temps dans la gestion de ses plannings après avoir rationnalisé sa flotte de véhicules, aujourd’hui au nombre de 20. « Nous pouvons à présent nous concentrer sur le business en toute sérénité fort d’une solution garantissant notre qualité opérationnelle », souligne Bastien Wollbrett, directeur projets et systèmes d’information de Greenwishes. Le groupe, qui comprend aussi la société de gestion déléguée de déchets directement sur site Tri-o, compte un portefeuille clients de plus de 500 entreprises. AD

 
 
 
Nomination
Heppner créé un poste de directeur réseau Overseas

>Le prestataire transport et logistique Heppner a promu Sébastien Delmotte au poste de directeur de son réseau Overseas (voir NL 2954). Dans le cadre de cette création de poste, celui-ci aura pour mission de piloter les relations du prestataire avec l’ensemble de ses partenaires, d’optimiser la couverture mondiale de son réseau et d’identifier des synergies commerciales en termes de produits et d’achats. « Le groupe a la volonté d’accélérer ses développements en France et à l’international en overseas en déployant une couverture mondiale exceptionnelle », souligne ce diplômé de l’Isteli (Institut du transport et de la logistique internationale), qui connaît très bien le monde du freight forwarding. Avant de rejoindre Heppner en 2013 comme directeur de son service overseas sur la partie nord de la France, il a été district manager chez le freight forwarder Expeditors International, responsable opérations chez l’équipementier/logisticien Daher, responsable export aérien chez le prestataire logistique Panalpina et chargé des opérations import au sein de Geodis. AD

 
   
 

Sébastien Delmotte, directeur du réseau Overseas de Heppner.

Crédit photo Heppner
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Europe
Chep déploie le programme Zero Waste World

Lors des salons IGD Supply Chain Summit de Londres et Sustainable Brands de Madrid, le spécialiste de la location-gestion de supports de manutention Chep a annoncé le lancement en Europe de son programme dénommé Zero Waste World. Déployé au printemps dernier en Amérique du Nord et visant au développement de supply chain plus vertueuses, il consiste à travailler avec des industriels et des distributeurs afin de réduire leurs déchets, éradiquer leurs kilomètres parcourus à vide ou encore optimiser l’efficacité de leur supply chain grâce à l’automatisation et à l’exploitation de la data. « Nous travaillons avec des leaders mondiaux des produits de grande consommation en nous appuyant sur notre expertise en matière d’économie circulaire et en élargissant notre modèle de partage et de réutilisation afin de réduire l'impact de leurs supply chains », rappelle Paul Nathan, directeur principal de l’initiative Zero Waste World en Europe. Sur le Vieux Continent, les solutions de transport collaboratif de Chep ont déjà permis à plus de 200 clients d’éviter de parcourir 6,6 millions de kilomètres à vide, économisant ainsi 6 500 tonnes d’émissions de CO2. AD

 
   
  Zero Waste World vise à favoriser le développement de supply chain plus vertueuses.

Crédit Photo : Chep/Brambles
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
17 octobre 2019


octobre 2019

Jeudi 17
Table ronde CITWELL
« Comment packager et implémenter votre offre de services B2B ? »
8h30-12h00
Paris 2ème
Openmind Kfé
Avec les témoignages professionnels de l’industrie des matériaux et de la construction WINOA, ALTEO, LAFARGE et ETEX


novembre 2019

Mardi 05
au mercredi 6
QAD DynaSys
« Online Demand & Supply Chain Planning Days »

Mardi 12
DIAGMA
« Vers une approche segmentée du Demand & Supply Planning »
9h00-11h00
Paris 8ème
Avec le témoignage de MOET HENNESSY

Mardi 19
Simco Consulting
« AUTOMATISATION DANS L'ENTREPOT »
9h00-16h00
Paris
9 rue d'athènes

Mardi 19
au jeudi 21
Transport & Logistics Meetings
« Les innovations clés du secteur »
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes

Mardi 19
au jeudi 21
Europack-Euromanut-CFIA
« Europack-Euromanut-CFIA »
EUREXPO LYON
Halls 6 et 7


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles


janvier 2020

Mercredi 15


FORUM DES ROIS


Mercredi 15 janvier aux salons de l’Aveyron Paris Bercy

Les partenaires :

Partenaire Prémium


Partenaires



















Cérémonie de remises des Trophées des Rois 2020.
Sur invitation , à l’Hôtel Intercontinental Paris Le Grand


Partenaire Platinium


Partenaires








 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien