Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2854
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
L’état des ressources planétaires exige « réparations »

Jusqu’où pourra-t-on continuer ainsi ? Pour un certain nombre de métaux (cuivre, argent, étain, plomb, zinc, nickel), les limites de production de notre planète seront atteintes en 2030. Et pour le fer et l’aluminium, ce sera entre 2050 et 2070. Ces prédictions inquiétantes de l’OCDE, c’est le conseiller au Comité Economique et Social Européen Thierry Libaert qui les cite dans son rapport sur la consommation durable remis vendredi au gouvernement. La pénurie annoncée a de quoi ébranler de nombreuses supply chains, à commencer par celles des smartphones, qui ont produit le chiffre ébouriffant de 7 milliards d’unités depuis 2007. Commandé dans le cadre de la Feuille de route pour l’économie circulaire, ce rapport Libaert ne s’arrête pas au constat. Il préconise une cinquantaine de mesures, dont certaines à l’échelon européen, notamment pour lutter contre l’obsolescence programmée et encourager le secteur de la réparation des objets, considéré comme créateur d’emplois de proximité, donc non délocalisables. On y trouve par exemple l’idée d’intégrer l’indice de réparabilité dans une information plus globale sur la durée de vie moyenne estimée du produit, de faire porter la garantie légale de conformité par les fabricants et non les distributeurs (comme c’est le cas actuellement), ou encore l’obligation pour les distributeurs d’informer sur la non-disponibilité des pièces détachées. Le rapport recommande également de modifier le code de la consommation afin que les fabricants ou importateurs soient tenus de livrer les pièces détachées aux vendeurs professionnels ou aux réparateurs qui le demandent dans un délai de 30 jours au lieu des deux mois actuels. Si elles sont intégrées au projet de loi sur l’économie circulaire qui sera présenté prochainement au Parlement, ces mesures auront des conséquences importantes sur bon nombre de supply chains du côté des distributeurs comme des constructeurs. Voilà pour les contraintes. Au rayon des opportunités, Thierry Libaert pousse pour la mise en place d’un « Green Thursday », une journée nationale de promotion de la consommation responsable, de la durabilité et de la réparabilité des produits. A suivre…
Jean-Luc Rognon
 
 
 
SITL 2019
Une édition qui fera le plein d’exposants et d’innovations
Alors que Reed Expositions France tablait initialement sur une augmentation du nombre de ses exposants de 5 %, c’est désormais à une hausse de 15 % à laquelle il s’attend lors de la SITL 2019 (Semaine de l'Innovation Transport & Logistique). A deux mois de l’événement, qui se tiendra du 26 au 28 mars à Paris Porte de Versailles (Pavillon 1), 530 exposants ont déjà réservé un stand sur cette 36ème édition de la SITL. Elle couvrira désormais 6 grands univers (Intralogistics, Transport Next Generation, Technologies RFID & Systèmes d’information, Immobilier & infrastructures logistiques, Services transport & logistique et, nouveauté cette année, Robotics & AI). Une centaine de conférences seront au programme, sur de nombreux sujets dont la robotique, la logistique urbaine, l’import-export, le fret maritime, la chaîne du froid et le transport de marchandises dangereuses. A noter que la conférence d’ouverture du 26 mars abordera les enjeux sociaux et environnementaux du transport et de la logistique, avec la présence annoncée de Marie-Christine Lombard, présidente du directoire de Geodis et d’Eric Hémar, président d’ID Logistics. Le salon disposera également d’une zone de démonstration de 400 m2 baptisée Smart Demo où une quarantaine d’exposants présenteront chacun leur solution à des groupes d’une quinzaine de personnes via des ‘pitches’ de 2 à 3 minutes. Même logique de visites organisées par groupe avec les ‘Parcours Open Innovation’, qui impliqueront chacune une quinzaine d’exposants sur les stands du salon et seront articulées autour de 7 thématiques (supply chain, robotique/automatisation, immobilier, transport, logistique urbaine et dernier kilomètre, emballage et RSE). « Nous devons désormais fournir un retour sur expérience aux visiteurs », explique Alain Bagnaud, directeur général du pôle transport & logistique de Reed Exposition France. Les témoignages de hauts dirigeants seront en outre de la partie avec 3 ‘Face à Face’ programmés, l’un avec Pierre-Yves Escarpit, directeur général adjoint en charge des opérations logistiques, des services informatiques et des achats de Cdiscount (le 26 mars à 15H15), un autre avec Olivier Theulle, directeur des opérations de Fnac Darty (le 27 mars à 11H15), et un troisième devant impliquer un grand acteur du e-commerce mondial. Les 6 prix de l’innovation, dont désormais aussi celui de la meilleure innovation « Robotics & AI », ainsi que les 2 prix du concours Start-Up Contest, seront dévoilés le 27 mars à 18H00. AD
 
   
  Alain Bagnaud, directeur général du pôle transport & logistique de Reed Exposition France. Crédit photo DR  
 
 
Logistique du froid
Stef franchit la barre des 3 Md€ de CA
Après 2,975 Md€ en 2017, le CA cumulé du logisticien du froid Stef s’est établi l’an dernier à 3,255 Md€, en hausse de 9,4 % (+ 7,4 % à périmètre constant). Sur le quatrième trimestre 2018, la croissance est de +10,5% à 866 M€. Toutes ses activités ont contribué à cette hausse trimestrielle de son CA : le transport France a progressé de 11,9 %, à 377,4 M€, la logistique France de 9,2 %, à 148 M€, et les activités internationales ont fait un bond de 14,7 %, à 206,3 M€. Stef explique notamment le dynamisme de son activité logistique France par le développement de l’activité Restauration Hors Domicile et la montée en puissance des nouveaux entrepôts mis en service en cours d’année, à l’instar de celui implanté au sein parc d'activités de Muissiat en nord-Isère (voir NL n°2753) ou encore celui de Carrefour à Aulnay-sous-Bois où le personnel est celui de Stef (voir NL n°2694). AD
 
   
  Le site Stef de Nemours Darvault, un entrepôt multiclient de 15.000 m2 pour les produits frais, entre +2 et +4°C, ouvert en 2017. Crédit photo Stef  
 
Chauffage climatisation
Toshiba Air Conditioning prend ses aises à Meyzieu
Spécialiste des équipements de chauffage et de climatisation, la société Toshiba Air Conditioning dispose depuis début janvier d’un nouvel outil logistique en région lyonnaise, à Meyzieu pour remplacer un ancien entrepôt de Satolas-et-Bonce, près de l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry. Elle augmente ainsi ses capacités de stockage de près de 25 % et ses surfaces de picking et son nombre de palettes à quai de plus de 45 %. L’activité est prestée, comme l’ancienne plate-forme, auprès de DHL Supply Chain. Le nouveau bâtiment de 8 000 m², avec une capacité de 10 000 palettes Europe, est dédié au stockage de produits finis de chauffage et de climatisation ainsi que d’accessoires et de pièces détachées pour approvisionner l’ensemble du marché français métropolitain (plus de 200 000 colis par an). AD
 
   
   
 
Conjoncture
Dernier trimestre compliqué pour le maillon transport
Pas besoin d’être grand clerc pour se douter que le mouvement des gilets jaunes, commencé en novembre dernier, a contribué à fragiliser encore un peu plus le moral des transporteurs routiers de marchandises (TRM) en France. Le baromètre FNTR du jugement de dirigeants de sociétés dans le TRM en France sur la situation de leur entreprise confirme cette inquiétude, l’indicateur passant de +41,2 au quatrième trimestre 2017 à seulement +4,6 (à noter qu’il reste tout de même positif) au quatrième trimestre 2018. Dans les chiffres, le constat n’a pas l’air aussi alarmant : par rapport au 4e trimestre 2017, l’activité TRM a connu un recul dans l’industrie manufacturière (-0,5%) et dans la construction (-0,6%) mais continue de à croître de +2,6% dans le commerce de détail et la grande distribution.  « Au 4e trimestre 2018, le TRM connaît une nette baisse d’activité à l’image de ses principaux secteurs clients et en raison du fort impact du mouvement des « Gilets jaunes ». Les chefs d’entreprises du TRM sont pessimistes quant aux perspectives d’activité du secteur. Ils s’inquiètent d’une poursuite du mouvement des « Gilets jaunes » et de ses répercussions sur la santé économique et financière de leurs entreprises. Ils sont donc très prudents en matière de recrutement, quand bien même les besoins restent importants » a déclaré Jean-Christophe Pic, le président de la FNTR. Une autre étude réalisée par la société Altares (partenaire exclusif en France de Dun & Bradstreet) sur les défaillances d’entreprises constate de son côté que celles-ci se sont accélérées en fin d’année, dans tous les secteurs. Altares observe notamment que le TRM, qui présente une sinistralité stable sur 2018 (+0,7%), a « dérapé » de +11,5% sur le dernier trimestre. D’une manière générale, il y a eu dans l’Hexagone 54 600 défaillances d'entreprises en 2018 (-1,0%), dont 14 855 sont intervenues durant le dernier trimestre, soit une augmentation de +4,2% par rapport à la même période de 2017. Cela dit, Altares fait remarquer que les prévisions de croissance ont été régulièrement revues à la baisse tout au long de 2018 et que l’inflexion couvait déjà depuis le deuxième trimestre. « Lorsque s'amorce le mouvement des « gilets jaunes » en novembre, les entreprises sont donc déjà fragilisées par des trésoreries sous tensions depuis plusieurs semaines. » constate Thierry Millon directeur des études chez Altares. JLR
 
   
  Jean-Christophe Pic, président de la FNTR. Crédit photo FNTR  
 
Chariots
Yale lance une appli smartphone
Le constructeur de chariots élévateurs Yale vient de lancer l’application Yale Vision, la première application du marché entièrement focalisée sur la télémétrie, selon le constructeur. Associé au portail éponyme déjà existant, cet outil offre aux opérateurs l’accès aux données d’utilisation en quasi temps réel ainsi qu’à l’analyse de performance du site sans avoir à dégainer un ordinateur portable ou retourner au bureau pour consulter le PC. L’appli peut également envoyer des alertes lors d’événements anormaux tels que le non-respect de la procédure de démarrage de la machine. Elle est disponible gratuitement pour les utilisateurs du portail et est compatible iOS et Android. PM
 
   
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Espagne
Mondial Relay passe le cap des 2000 Points Relais

Par-delà les Pyrénées, les Points Relais de Mondial Relay sont désignés sous un autre nom commercial : Punto Pack. Avec une présence de plus de 10 ans dans le pays, la filiale d'HFH (anciennement groupe 3SI) en revendique aujourd’hui plus de 2.000 sur l’ensemble du territoire espagnol (sur son total de 40.000 points de retrait en Europe), ce qui en fait le plus grand réseau privé de distribution de colis et de prise en charge de retours dans la péninsule ibérique, avec la couverture de toutes les villes de plus de 7 000 habitants.
JLR
 
   
   
 

Japon
Rakuten s’apprête à livrer par drone

L’e-commerçant japonais Rakuten a annoncé vendredi qu’il commencerait à livrer des colis par drones dans les zones à faible densité de population, nous apprend le Nikkei Asian Review. Le top départ est prévu pour début avril. Des livraisons régulières seront effectuées ainsi au cours de l’année 2019. Rakuten étudie actuellement les localisations qui seront concernées par ce service. Un test a été réalisé ce même vendredi à Chichibu, une ville au Nord de Tokyo entourée de montagnes. Le drone a parcouru 3 km (environ 10 minutes de vol) et a livré des accessoires pour barbecue. Hormis la saisie de l’adresse de destination, réalisée par un opérateur, le reste du trajet s’est déroulé automatiquement. Ce prototype est capable de transporter jusqu’à 2 kg de marchandises. Le Japon interdit actuellement les vols de drone dans les zones urbaines ainsi que partout la nuit. Or, la réglementation en vigueur a été assouplie en septembre dernier, élargissant la portée de vol. Outre Rakuten, Japan Post Holdings teste également les livraisons par drones. Une question subsiste néanmoins… la clientèle visée (essentiellement des personnes âgées) aura-telle les moyens de payer pour un tel service ? JF
 
   
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
28 janvier 2019



janvier 2019

mardi 29
Matinale CITWELL ET SANOFI PASTEUR
« Transformation agile de la supply chain : les leviers de la conduite du changement »
De 8h30 à 12h
Hub Lab
Paris 8e


février 2019

mardi 05
Evénement organisé par Axis, E-Dentic et Cognex
« Protéger vos infrastructures logistiques contre les intrusions. Garantir la traçabilité des marchandises. »
Partenaire :
SCMagazine
Espace Wellio
Gare de Lyon
Paris 8e
Contact :
vincent.paumier@
axis.com


 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien