Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Immobilier
Prologis veut
« digitaliser »
l'ensemble de
ses entrepôts
d'ici 2019
Après un galop d'essai en début d'année sur l'entrepôt de l'Ile-d'Abeau loué à SPI Logistique (voir NL n°2412), l'outil digital Eegle de Prologis continue d'étendre ses ailes. D'ici la fin de l'année en effet, 4 sites logistiques en France en seront équipés, 3 en Espagne, 2 en Italie et 1 à Londres. « Et d'ici 2019, l'ensemble des entrepôts du groupe dans le monde, neufs ou existants, (soit environ 3.000), bénéficieront de cette innovation, développée en partenariat avec Resolving », a annoncé Olivier Barge, Directeur de projets Europe du Sud de Prologis. Le deuxième site en France à être équipé d'Eegle sera celui de l'enseigne Cultura, actuellement en construction à Moissy-Cramayel (voir NL n°2559). Il s'agit d'une interface, construite à partir du système BIM (Building Information Modeling) offrant une vue en 3D de l'intérieur et de l'extérieur, et qui permet à Prologis et aux utilisateurs d'avoir accès en un clic à toutes les informations liées au bâtiment comme les fiches et documents techniques de chacun des éléments de l'actif immobilier, mais aussi de mesurer les charges de fonctionnement (notamment celles liées à l'utilisation électrique), grâce à des séries de capteurs placés aux endroits stratégiques du bâtiment. On peut ainsi constater une déperdition d'énergie au niveau de telle ou telle porte à quai et donc corriger soit lors de la construction et de la pose du matériel, soit lors de l'utilisation (une porte qui reste trop longtemps ouverte par exemple).
« Grâce à Eegle, nous avons pu établir que pour le site de l'Ile d'Abeau, bâtiment sous température dirigée, les charges auraient été de 220.000 euros par an, alors qu'elles ne devraient être que de 80 000 euros, grâce à cet outil de contrôle », explique François Rispe, Directeur Générale de Prologis Europe du Sud. É.L.
 
   
  Olivier Barge, Directeur de projets Europe du Sud de Prologis, présente l'outil digital « Eegle », le 20 septembre, lors de la pose de la première pierre de l'entrepôt Cultura, à Moissy-Cramayel, sur le parc des Chevrons (77). ©DR  
 
 
 
INVITATION
Découvrez
Relex et l'étude
« State of Retail
Supply Chain »
à l'Ambassade
de Finlande
Si vous ne connaissez pas encore la Solution Relex (planification et pilotage de la Supply Chain), cette conférence sera l'occasion de rattraper votre retard car cet éditeur finlandais vous invite (c'est une première en France) jeudi 12 octobre de 14h30 à 18h30 à l'Ambassade de Finlande (Paris 7e) à une demi-journée de présentation. L'occasion par ailleurs de découvrir les résultats d'une étude « State of Retail Supply Chain », réalisée et présentée par Fran Riseley de Martec International. Egalement au programme de cette matinée, le témoignage de Sue Roberts, Head of Supply Chain Magestic Wine, qui interviendra sur le thème « Improving availability in a multi-channel environnement ». Pour finir une table ronde animée par Jean-Philippe Guillaume abordera plusieurs sujets : tenir la promesse de disponibilité produit tout en protégeant les marges, gérer une multitude de canaux de distribution, piloter une Supply Chain intégrée autour de la prévision de la demande.
Programme complet
et inscription en ligne

 
 
Optimisation
Vorwerk
repense son
organisation
logistique


Dans son projet de redesign et d'optimisation de son organisation logistique, Vorwerk France a choisi Eurodislog afin de mettre en place une offre de service logistique au service de ses deux marques de produits d'électroménager, Kobold et Thermomix. « En tant que partenaire, Eurodislog nous a aidé à franchir un cap en mettant en place des processus standardisés correspondant à nos attentes. Une équipe dédiée a permis de bien cerner nos besoins pour nous fournir une offre large et maîtrisée en termes d'outils et de fournisseurs », indique Sébastien Magniette, Chef de Projet du projet logistique. « L'organisation Eurodislog, interfacée en temps réel avec le service Logistique de Vorwerk France, apporte désormais le niveau de service attendu par les agences et les conseillers de vente à domicile ». Vorwerk France regroupe 9.300 conseillers en vente à domicile, rattachés à 17 agences Kobold et 65 agences Thermomix, réparties sur le territoire national. JPG
 
 
 
 
Immobilier
Une plate-forme
de 60.000 m²
pour la Scaso
(Groupe Leclerc)
près de
Bordeaux
Après 10 mois de travaux, la nouvelle plate-forme logistique de la SCASO (Société Centrale d'Approvisionnement du Sud-Ouest) destinée à approvisionner les magasins E.Leclerc du sud-ouest a été inaugurée jeudi 14 septembre à Beychac-et-Caillau, à 20 km de Bordeaux. Construite par GSE, elle a pour vocation d'acheter, approvisionner, stocker, préparer et expédier des marchandises sur l'ensemble des magasins du sud-ouest de la France. Afin de suivre le dynamisme commercial de l'enseigne et des Centres E. Leclerc de la région gérée par la SCASO au cours des années à venir, il fallait réorganiser les flux logistiques et les répartir entre Cestas, site historique de la SCASO, et Beychac-et-Caillau, le nouveau barycentre de son réseau de distribution, avec l’avantage d’éviter l’engorgement de la rocade bordelaise. GSE a conçu cette plateforme logistique respectueuse de l'environnement, afin de supprimer ou réduire au maximum les impacts sur la faune et la flore. Le site a donc été aménagé en amont pour préserver et protéger les différentes espèces animales et végétales du site. Un premier bâtiment de 38.575 m² est destiné à l'entreposage de produits secs. Il comprend une surface de stockage de 30.000 m², une aire extérieure ouverte de 6.000 m², 2 blocs de bureaux de 1.200 m² et 1.375 m² de locaux techniques. Un second bâtiment de 20.705 m² est consacré aux produits frais et gel. Il concentre une surface de stockage GEL+SAS de 7.000 m², une surface de stockage frais de 12.000 m², 3 blocs de bureaux de 1.040 m² au total, et 665 m² de locaux techniques. JPG
Photo ©S. Mestre-GSE
 
   
 
Blockchain
Cisco et
ses partenaires
lancent
la Trusted IoT
Alliance
Constatant qu'ils partageaient le même besoin de sécuriser et d'harmoniser la communication entre les objets connectés et les blockchains, Cisco Systems, Robert Bosch et Gemalto ont créé le consortium Trusted IoT Alliance. Sa mission : tirer parti de la blockchain pour sécuriser les écosystèmes IoT et assurer la fiabilité des informations générées par les systèmes IoT afin de permettre l'automatisation de la communication d'objet à objet à très grande échelle. Une douzaine d'entreprises ont déjà rejoint le consortium dont la plate-forme IoT Chronicled, Skuchain et US Bank. La première phase du projet consistera à connecter les objets de chaque participant et soutenir des initiatives basées sur les technologies Hyperledger, Bitcoin et Hethereum. Durant la seconde phase, entre 2018 et 2020, la Trusted IoT Alliance prévoit notamment de publier ses codes open source et de financer des développements dans le but de favoriser l'interopérabilité, c'est-à-dire de déplacer les objets connectés au sein des blockchains ainsi qu'à travers les blockchains. L'alliance se dit prête à accueillir de nouveaux membres, ils seront invités à se joindre à la douzaine de POC qui devraient être lancés prochainement, la liste comprenant des projets purement Supply Chain : envoi de statuts, d'alertes, automatisation des paiements etc. Avis aux amateurs. PM  
 
 
 
Intelligence
artificielle
Un partenariat
entre Quintiq
et European
Gateway
Services
pour optimiser
l'intermodalité
L'éditeur Quintiq annonce qu'il vient de conclure un partenariat avec European Gateway Services (EGS) afin d'optimiser la logistique intermodale. European Gateway Services exploite un réseau intégré de transport de et vers l'hinterland européen. Avec le logiciel de Quintiq basé sur l'intelligence artificielle, EGS a pour volonté de faire évoluer ses outils de planification vers un système d'optimisation du transport synchromodal pour choisir, en temps réel, les modes de transport et itinéraires les plus appropriés. European Gateway Services (EGS) exploite le réseau entre les terminaux de sa maison mère Hutchinson Ports ECT Rotterdam et des terminaux en eau profonde à Rotterdam et Anvers. Ces terminaux sont connectés par rail, fluvial et route à des terminaux intérieurs pouvant appartenir à EGS ou à d'autres opérateurs. L'avantage que possède EGS est de proposer des modes de transport et itinéraires flexibles. « Les planificateurs travaillent en général avec des technologies « traditionnelles » de planification d'itinéraires. Seuls les trajets fixés à l'avance peuvent être planifiés » souligne l'éditeur. « Maintenant, avec l'aide de l'intelligence artificielle, les planificateurs peuvent travailler sans ces restrictions et atteindre des niveaux de complexité beaucoup plus élevés. Grâce à la vitesse et à l'intelligence du logiciel de Quintiq, tous les modes et itinéraires de transport sont évalués de manière dynamique. Ceci permet au système d'effectuer des calculs, en temps réel, afin de trouver la solution optimale en termes de coût, de délai de livraison et d'utilisation des capacités, selon les KPIs définis ». Selon Rob van Egmond, CEO de Quintiq, « la puissance de la synchromodalité réside dans l'équilibre qu'elle apporte entre qualité de service et efficacité globale. Pour bénéficier des avantages de la synchromodalité, il faut relever défi inhérent à la gestion de sa complexité. C'est là que l'intelligence artificielle de Quintiq intervient ». JPG
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Espagne
Vidal Golosinas
regroupe
ses sites
logistiques
La société Vidal Golosinas, dont le siège social est situé dans le sud-est de la région espagnole de Murcie, est l'un des principaux fabricants internationaux de produits de confiserie tels que les gommes aux fruits et la réglisse. Ce producteur, qui exporte vers plus de 80 pays, a décidé de regrouper ses quatre sites logistiques en un nouveau centre de distribution central près du siège social. La filiale espagnole de viastore fournit et installe actuellement un équipement clé en main. La partie centrale est un magasin SILO à palettes où sont stockés les produits palettisés destinés aux magasins. D'autre part, il alimente également le magasin miniload. Un robot dépalettise les palettes. Le miniload sert à Vidal pour la livraison des petits clients. Les processus de l'entrepôt sont automatisés grâce à 4 transstockeurs de type viapal ainsi que 2 transstockeurs viaspeed XL, réduisant ainsi les coûts et augmentant la flexibilité. Les confiseries sont acheminées vers les postes de préparation de commandes via un système de convoyeurs.
« Notre solution offre de la place pour 16.500 palettes supplémentaires ainsi que pour 3.300 conteneurs et cartons. Cela permettra à Vidal de livrer ses clients internationaux encore plus rapidement »
, promet Oscar Rodriguez, Chef du projet chez viastore en Espagne. JPG
 
   
 
Nomination
John Martin
prend
la direction
Supply Chain de
Renault-Nissan

John Martin, actuellement SVP Manufacturing, Supply Chain Management & Purchasing pour Nissan North America vient d'être promu au poste de Responsable Alliance Manufacturing Engineering & Supply Chain Management au sein de l'alliance Renault-Nissan. Il remplace Jérôme Oliver, membre de la famille Renault depuis 1982, qui a demandé à être relevé de ses fonctions pour des raisons personnelles. Il aura pour principale mission d'accélérer l'intégration et la recherche de synergies entre les entités (Renault, Nissan et désormais Mitsubishi) notamment au niveau de la production et du sourcing. Il aura fort à faire, l'alliance s'étant fixée pour objectif de passer de 5 Md$ de synergies réalisés en 2016 à 10 Md€ en 2022. Diplômé d'un double Bachelor of Science en physique et chimie à l'Université de Dublin en Irelande, John Martin a rejoint Nissan Manufacturing U.K. en 1991 en tant que Contrôleur de Production Senior avant de gravir les échelons et de prendre la tête des opérations logistiques en Europe puis SC aux Etats-Unis. Il prendra ses fonctions au 1er octobre et sera placé sous la direction de Thierry Bolloré, Chief Competitive Officer pour Renault, et de Yasuhiro Yamauchi, son homologue chez Nissan. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Nathalie Bier
Directrice de clientèle
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
22 septembre 2017

SEPTEMBRE 2017

Mardi 26

Conférence
DYNASYS
« Du S&OP vers
l'IBP :
Accélérez
la transformation
digitale de votre
Supply Chain! »

Intervenants :
Dynasys
Wavestone
  et Retour
d'expérience :
Sanofi Pasteur
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 12h15
Mercure Lyon Centre Château Perrache


Mercredi 27
Matinée
SHIPPEO
« Tracking des flux
de transport :
enjeux et
bénéfices pour
les acteurs de
l'industrie et de
la distribution »
Participation de:
SCMagazine,
De 9h30 à 12h
Maison
du Danemark
Paris 8e


OCTOBRE 2017


Jeudi 5
Séminaire
E2open
« L'Oréal :
Intégrer ses
fournisseurs
sur le cloud
dans un contexte
de demande
toujours plus
imprévisible »

Témoignage :
L'OREAL
Partenaire :
SCMagazine
De 8h00 à 10h20
Hôtel W
Paris-Opéra
Paris 9e


Mercredi 11

Conférence
BOARD
« Transformer la
Planification
et l'Analyse
dans le Retail
avec BOARD ! »

Témoignage client
de Marc Schillaci, Président d'Oxatis
De 15h à 18h
Centre de
conférences
Paris Victoire
Paris 8e


Jeudi 12
Forum RELEX
« Efficient Supply Chain For Retail »
Partenaires :
MARTEC International
et SCMagazine
DE 14h30 à 18h30
Ambassade
de Finlande
Paris 7e


Mardi 17
Conférence
ORACLE
« La digitalisation
au service
de l'excellence
transport »

Partenaires :
IBM, BP2R,
SCMagazine
De 8h30 à 11h30
Hôtel Intercontinental
Marceau
Paris 8e


Mercredi 18
et jeudi 19

26e Top
Transport
Europe
« Les rendez-vous
d'affaires
des chargeurs
européens »

Palais du Pharo
Marseille


Jeudi 19 et
Vendredi 20

Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques de
la prévision
des ventes »

De 9h à 17h
Paris-La Défense


Jeudi 19
TXT Retail
Thinking Retail
Forum
De 9h à 13h
« Planifier pour
la Renaissance
de la
Distribution »

avec l'intervention
de GiFi
De 14h à 16h30
« Conférence
PLM et SC
Collaboration »

avec l'intervention
d'un acteur du luxe
Maison de
l’Amérique Latine
Paris 7e



NOVEMBRE 2017

Mardi 14
Conférence ZETES
Supply Chain
Execution
« Respect des
engagements
clients
et réduction
des coûts :
comment
concilier ces deux
objectifs ? »

Sponsors : Zebra,
Panasonic
Business,
Honeywell
Partenaire :
SCmagazine
De 15h à 19h
Cocktail dinatoire
jusqu'à 23h
FNTP, Paris 8e