Interview : Bruno Hug de Larauze, Pdg d’Idea

« Des collaborateurs d’autant plus mobilisés que le groupe est coopératif »

Avec sa clientèle largement industrielle, Idea a été mis à rude épreuve par la paralysie liée au Covid-19, même si d’autres secteurs ont contribué à en compenser l’impact. Le groupe a en tout cas répondu présent en matière de mobilisation et de réactivité de ses collaborateurs, note son président, Bruno Hug de Larauze, en faisant valoir comme un atout son modèle coopératif. La reprise s’avère cependant très hétérogène, et soulève encore beaucoup d’incertitudes.

Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Auteur

  • Maxime Rabiller

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format