Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2994
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Dernier km
Chronopost livre à 100% en véhicule propre dans Paris

Depuis mi-septembre, Chronopost assure l’intégralité de ses livraisons dans Paris intramuros sans recourir à un seul moteur thermique, conformément à un engagement pris au printemps 2018 par son président, Martin Piechowski, notamment vis-à-vis de la mairie (voir NL 2695). « Paris est ainsi la première capitale européenne à voir un acteur majeur de la livraison express de colis tel que Chronopost opérer uniquement en véhicules propres. Non pas dans une logique de projet pilote mais bien pour réaliser l’ensemble de nos 25 000 livraisons quotidiennes de colis, s’est-il félicité mercredi lors de l’annonce officielle de ce verdissement des opérations. C’est la concrétisation d’un projet initié dès 2017 qui a déjà nécessité pas moins de 20 M€ d’investissements pour constituer une flotte de 190 véhicules électriques et 40 au GNV, et ouvrir de nouveaux sites urbains rendus nécessaires par l’évolution du modèle opérationnel. « Nous avons franchi une première étape, mais nous comptons aller bien au-delà en matière de livraison décarbonée », a assuré Martin Piechowski. D’ici juillet 2020, 200 véhicules propres supplémentaires seront déployés dans une dizaine de grandes villes et la grande couronne parisienne, la flotte devant atteindre 1 200 à 1 500 véhicules début 2022 pour toucher toutes les grandes et moyennes agglomérations. Ce plan portera l’investissement à 50 M€ et permettra à Chronopost d’assurer 20 à 25% de ses livraisons dans l’Hexagone en moyens propres. Le déploiement de ces ambitions a nécessité de trouver une équation économique tenant compte du surcoût des véhicules. En électrique, ce sont des utilitaires Nissan E-NV200 qui sont employés, soit dans une version 4 m³ classique, soit dans une déclinaison 8 m³ carrossée par le spécialiste slovaque Voltia. Et ils sont à ce stade loués via le spécialiste Fraikin, qu’il s’agisse de la flotte en propre de Chronopost ou des véhicules utilisés par ses prestataires (qui assurent près de 90% des opérations à l’échelle nationale). L’expressiste a en effet relayé son engagement environnemental dans ses appels d’offres pour imposer l’emploi de véhicules propres pour toutes ses tournées inférieures à 120 km. À Paris, les 40 véhicules au GNV sont plutôt employés pour acheminer les colis vers les sites intramuros, et une partie des 230 tournées de distribution quotidiennes sont assurées en vélos-cargo ou en trolley, notamment en employant des remorques à assistance électrique K-Ryole. MR


 
   
 

Martin Piechowski, le Pdg de Chronopost, a tenu l'engagement pris au printemps 2018 de couvrir Paris Intramuros sans moteurs thermiques.

Crédit photo Chronopost
 
 
 
Dernier km (suite)
Un programme vert étayé par de nouveaux sites
« hypra-urbains »

Pour son annonce de mercredi, Chronopost avait choisi son nouveau site « hypra urbain » installé dans un ancien garage de de la rue Lecourbe, dans le 15e arrondissement. Le déploiement de la livraison 100% propre a effectivement impliqué de modifier le modèle opérationnel dans la capitale, compte tenu de la moindre capacité d’emport et de la contrainte d’autonomie des nouveaux véhicules. L’expressiste s’appuiera désormais sur une grosse dizaine de sites comme points de départ de ses 230 tournées de distribution quotidiennes. En l’occurrence les 4 Espaces Logistiques Urbains (ELU) déjà ouverts dans la capitale et une demi-douzaine de sites baptisés Chrono City, plus petits (<500 m²), qui tiennent plusieurs rôles dans la nouvelle organisation. C’est sur place que les véhicules de livraison sont chargés en colis, et rechargés via les bornes électriques ad hoc. Ouvert depuis quelques jours, le site du 15e livre par exemple un millier de colis de -30 kg par jour, via 7 tournées en Nissan électrique et 8 tournées en vélos-cargo. Mais ce Chrono City ouvert de 9H à 19H dispose par ailleurs d’un espace d’accueil donnant sur la rue pour permettre aux clients de retirer des colis dans une logique de relais, ou suite à un premier échec de livraison, avec de nouveaux services à la clé. Il dispose en effet d’une véritable cabine permettant d’essayer sur place un vêtement reçu, et de le renvoyer sans tarder s’il ne convient pas, ou dans le même esprit d’une table de travail permettant de brancher et tester le smartphone reçu, ou autre. Un collaborateur de Chronopost est présent sur place, et peut assister le client pour le réemballage du colis, ou l’impression d’une étiquette retour.  Deux Chrono City ont déjà ouvert dans paris, un à Boulogne-Billancourt et un à Levallois-Perret, et deux autres ouvertures sont imminentes dans le 14e et le 20e. Et un septième suivra. MR


 
   
 

Chronopost a désormais pignon sur rue, au plus près des clients dans différents quartiers. Ici au 123 rue Lecourbe, dans le 15e.

Crédit photo Chronopost
 
 
 
Distribution spécialisée
Hema épaulé par JDA dans sa transformation digitale

Le distributeur néerlandais Hema est en pleine transformation digitale de sa supply chain, pour soutenir son objectif stratégique de passer du statut de distributeur spécialisé dans les produits de la maison et de petite décoration à celui de marque mondiale (activités omnicanales mais aussi vente en gros), avec une approche microservices orientée données. Pour l’accompagner dans sa démarche, il a choisi de se faire accompagner par JDA Software, dont il utilisait déjà les solutions de gestion des assortiments et de workforce management. L’éditeur américain va ainsi ajouter JDA Luminate Demand Edge et JDA Fulfillment à cette liste d’outils installés chez Hema. JDA Luminate Demand Edge est une solution SaaS de prévisions qui utilise des algorithmes de machine learning issus de la start-up allemande Blue Yonder, rachetée par JDA en août 2018 (voir NL 2801). JDA Fulfillment est une solution d’aide à la décision permettant de réduire les niveaux de stocks et de positionner les stocks aux bons endroits pour augmenter la disponibilité des produits, en s’appuyant sur les signaux de la demande en temps réel. Hema gère un référentiel article de 32 000 produits à sa marque, vendus dans plus de 750 magasins répartis dans 11 pays. JLR


 
   
 

Le distributeur spécialisé Hema (750 magasins dans 11 pays) s’appuie notamment sur les outils JDA Software pour mener la transformation digitale de sa supply chain.

Crédit photo Hema
 
 
 
Gestion du transport
Bp2r veut renforcer les équipes de Sightness

Le cabinet de conseil en optimisation du transport Bp2r lance une campagne de recrutement pour Sightness, sa solution en mode Saas de détection et d’analyse des anomalies de transport par l'IA, pour laquelle il a réalisé une levée de fonds de 5 M€ en juin dernier (voir NL 2947). Actuellement, l’équipe Sightness compte une soixantaine de collaborateurs répartis entre deux sites, l’un à Paris et l’autre à l’Ile Maurice (notamment sur la partie analyse de données). Pour accompagner la forte croissance de la solution, l’objectif est d’atteindre la centaine de salariés d’ici 2020, avec une première vague de recrutement sur les postes « tech » et « sales & marketing », mais aussi pour son service « Customer Success » (à Paris). « Ce plan de recrutement va nous permettre d'étoffer nos équipes tech et commerciales pour accompagner au mieux nos clients, en séduire de nouveaux et devenir la solution de référence pour l'amélioration de la performance transport » a déclaré Laurent Recors, le CEO de Sightness. JLR


 
   
 

Laurent Recors, le CEO de Sightness.

Crédit photo DR
 
 
 
Formation continue
Nouveau Certificat « Supply Chain du
e-commerce » à Dauphine

L’Université Paris Dauphine-PSL lance un certificat « Supply Chain du e-commerce », une formation professionnelle de 63 heures d’enseignement (9 jours) sur une période de mars à juin, avec soutenance de mémoire (sur un thème qui peut être liée à la problématique de l’entreprise du certifiant). Sous la direction pédagogique de Régis Bourbonnais, le directeur du Master Supply Chain Internationale de Dauphine auquel ce certificat est adossé, et d’Emmanuel Giraud, DG d’Asar Développement, cette formation continue s’adresse aux professionnels, qu’ils soient cadres avec une expérience logistique BtoB ou managers aguerris au e-commerce qui souhaitent évoluer vers d'autres fonctions dans leur entreprise. Le programme couvre un périmètre très large, depuis les éléments de contexte et les spécificités de la supply chain e-commerce (saisonnalité et variation de volumes) à l’organisation d’une plate-forme logistique e-commerce et d’un service client en passant par l’écosystème IT, l’omni-logistique, la gestion des retours, le développement à l’international ou la gestion des achats transport et des appels d’offres de logistique e-commerce. Admission sur dossier (téléchargeable sur le site web) à retourner au plus tard le 31 janvier (tarif : 4 400€ nets de taxe). JLR

Renseignements et candidature : Christine Gaudry, mastersupplychain@dauphine.fr


 
   
 

Crédit photo DR
 
 
Prestataire logistique
Rhenus Logistics étoffe son cluster lyonnais

Avec la prise à bail d’un entrepôt multi-clients de 12 000 m² à Vaulx-Milieu, en Isère, le prestataire Rhenus Logistics porte la surface totale de stockage de son cluster lyonnais à 80 000 m² (au travers de 4 bâtiments implantés dans le nord du département). Sa nouvelle infrastructure, située près du siège social de la branche française du 3PL, héberge à ce jour les activités logistiques d’un industriel et d’un fabricant de dispositifs médicaux. « Grâce à ce nouvel entrepôt, nous pouvons satisfaire les besoins d'aujourd'hui et de demain de nos clients, souligne Sophie Conte, directrice business de Rhenus Logistics France. Le site a vocation à accueillir les activités de stockage et de préparation de commandes de plusieurs entreprises, apportant ainsi encore plus de flexibilité et de réactivité à nos clients. ». AD


 
   
 

En s’installant cet été dans un nouvel entrepôt de 12 000 m² à Vaulx-Milieu (38), la surface totale de stockage de Rhenus Logistics en Nord-Isère est passée à 80 000 m².

Crédit photo Rhenus Logistics
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Pays-Bas
Dematic automatise le centre de distribution de Dillewijn Zwapak

Le spécialiste de l’automatisation intralogistique Dematic a réalisé un nouveau projet au sein du nouveau centre de distribution du grossiste en équipements d’emballage pour fleurs et plantes Dillewijn Zwapak. Sur cet entrepôt situé à Amstelveen, près d’Amsterdam, quatre magasins ont été regroupés au sein d’une installation de 18m de haut et d’une capacité de 14 000 palettes, Dematic ayant à la fois installé des rayonnages magasins d’une capacité de 12 500 emplacements, un rayonnage automatisé Paternoster pour la préparation des commandes et un convoyeur pour la saisie et le contrôle des palettes. Sans compter 9 systèmes AGV (3 chariots automatiques Still MX-X à allées étroites, 4 AGV contrepoids Dematic et 2 chariots semi-automatiques Still EK-X) et son propre EWMS, qui a été intégré à l’ERP Microsoft Dynamics AX du client. « Nous avons ainsi intégré trois concepts logistiques : le chargement et le déchargement entièrement automatisé de palettes, la préparation semi-automatique des colis et la préparation semi-automatique des produits », souligne Marcel Spruijt, Business Development Manager chez Dematic. AD


 
   
  Le centre de distribution compte 9 systèmes AGV dont 4 AGV contrepoids Dematic.

Crédit Photo : Dematic
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous
 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
4 octobre 2019


octobre 2019

Vendredi 04
Mews Partners
« Seconde édition des Rencontres IA & Supply Chain organisée par Mews Partners en partenariat avec Supply Chain Magazine »
14h00-17h00
Université Paris Dauphine

Vendredi 04
E2OPEN
« Paris Breakfast »
Paris
W Paris-Opéra

Mardi 08
SUPPLY CHAIN EXPERTS
« Comment optimiser votre logistique d’entreposage ? »
8h30
Paris (Porte de Charenton)
Avec le témoignage de Christophe BARAT - Directeur Supply Chain de la société RICARD

Jeudi 10
et vendredi 11
EURODECISION
« Formation EURODECISION : Méthodes et pratiques de la prévision des ventes »
9h00-17h00
Paris-La Défense

Jeudi 10
Séminaire QAD-DynaSys/Wavestone
« Quelle solution globale pour supporter votre Supply Chain de bout en bout »
9h00-12h00
Paris
Hôtel Rafaël
Avec le témoignage de CHAUCER FOODS

Jeudi 17
Table ronde CITWELL
« Comment packager et implémenter votre offre de services B2B ? »
8h30-12h00
Paris 2ème
Openmind Kfé
Avec les témoignages professionnels de l’industrie des matériaux et de la construction WINOA, ALTEO, LAFARGE et ETEX


novembre 2019

Mardi 19
Simco Consulting
« AUTOMATISATION DANS L'ENTREPOT »
9h00-16h00
Paris
9 rue d'athènes

Mardi 19
au jeudi 21
Transport & Logistics Meetings
« Les innovations clés du secteur »
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes

Mardi 19
au jeudi 21
Europack-Euromanut-CFIA
« Europack-Euromanut-CFIA »
EUREXPO LYON
Halls 6 et 7


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien