Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2974
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
RH
Lynkus veut bousculer la méthodologie de recrutement en Achats et SC

Le cabinet de conseil en achats et supply chain Procemo Group vient de créer une entité recrutement dénommée Lynkus, qui met en avant ses méthodologies de sourcing et d’évaluation 100% dédiées aux cadres de la fonction Achats & Supply Chain. « Le fort investissement technologique dans notre plate-forme digitale nous permet de capter un maximum de données en amont sur les candidats et leurs compétences techniques grâce à des outils de test et des algorithmes de matching. Mais notre prestation ne s’arrête pas là. Dans une seconde étape de sélection, nos consultants évaluent les candidats en entretien sur leurs capacités humaines à innover, à mener des projets, à mettre en place de nouveaux process, etc » nous confie Charles Germain, le DG et co-fondateur de Lynkus (ex responsable commercial chez Uptoo, un cabinet de recrutement spécialiste des métiers de la vente). Et d’insister par ailleurs sur l’avantage en termes d’expertise métier (et de base de données candidats) d’être adossé à un cabinet de conseil en stratégie Supply Chain et Achats. « Notre objectif n’est pas d’agir en tant que pousse-CV comme il en existe des dizaines sur le marché. Nous voulons proposer les meilleurs profils, avec des compétences techniques certifiées par nos experts et des soft skills en adéquation avec les valeurs de nos clients. L’esprit d’équipe, la résilience, le leadership, l’implication sont des qualités indispensables mais invisibles à la seule lecture d’un CV, et qui ne sont que très rarement évaluées par les cabinets de recrutement généralistes» insiste Thibaut Wojtowicz, le fondateur et Pdg de Procemo Group, par ailleurs président de Lynkus. Basé à Paris, ce nouveau cabinet de recrutement ne cache pas son ambition de devenir leader sur ce marché à horizon trois ans. Il prévoit de recruter (pour son compte) ses premiers consultants dès la fin de cette année et table sur 5 à 6 embauches d’ici à fin 2020. Le lancement officiel du site web et de l’outil de matching est prévu courant octobre. Avec un effectif d’une cinquantaine de consultants (y compris son entité L&O spécialisée sur la logistique), Procemo Group est basé à Toulouse, avec plusieurs agences en France, notamment à Nantes et Lille. Elle figure dans le Top 250 du Palmarès des Champions de la Croissance établi en 2019 par Statista et Les Echos (176ème place, +188% de CA entre 2014 et 2017, à 2,3 M€). JLR


 
   
 

Thibaut Wojtowicz et Charles Germain, respectivement président et DG de Lynkus

Crédit photo Simon Portes
 
 
 
Tracking
Idea lance sa solution-maison Smartpack

Le logisticien industriel et portuaire Idea lance sa propre solution de tracking pour piloter et sécuriser le transport de matériel sensible (routier, maritime ou aérien). Cette initiative s’inscrit dans son positionnement sur la protection des biens, au même titre que l’emballage sur-mesure des produits et équipements dont le groupe assure l’expédition pour des secteurs comme l’aéronautique, la défense, l’énergie ou la construction navale. Baptisée Smartpack, la solution repose sur un boitier connecté (GPS et GSM) qui assure la géolocalisation du chargement, mais enregistre aussi les données de température, d’hygrométrie, ou d’éventuels chocs. Les informations sont remontées en temps réel vers une plateforme de suivi (lorsque la couverture le permet), et bien sûr enregistrée dans une logique de traçabilité pour contrôler l’intégrité des produits à destination. Pour ce développement, Idea s’est associé aux spécialistes Stimio, pour le volet électronique et applicatif, et Keops pour la couche informatique et l’interface. « Les tests ont porté sur un flux régulier d’équipements au départ de la France vers l’Inde qu’Idea assure pour un industriel, et ils ont validé l’autonomie du boitier ainsi que la pertinence des informations remontées. Des changements brusques de température ou d’hygrométrie permettent par exemple de repérer une rupture de charge dans le parcours d’un conteneur, nous explique Jean-Baptiste Bernicot, responsable projets et ingénierie au sein du logisticien. Et compte tenu du type d’envois ciblés, le coût reste marginal, de l’ordre de 300 euros pour la mise à disposition du boitier et l’accès à la plateforme de suivi pendant 3 mois ». Idea propose la formule à ses clients, en leur demandant de retourner le boitier, et une formule permettant d’utiliser le Smartpack pour des flux non-assurés par le groupe est à l’étude. D’ailleurs, Idea a eu l’occasion de s’assurer de la performance de sa solution en localisant 2 boitiers volés sur un salon… l’un à Kiev, l’autre à Roissy CDG. MR


 
   
 

Idea utilise aussi le Smartpack pour suivre et analyser certaines de ses propres opérations de transport routier en Europe, notamment d’éléments de menuiserie.

Crédit photo Idea
 
 
 
Place de marché transport
Upply lance Tendances, un service d’anticipation tarifaire

Sur la plateforme digitale de transport multimodal Upply de Geodis (voir NL n° 2810), transporteurs et chargeurs peuvent désormais suivre et anticiper les évolutions des tarifs de fret aérien, maritime et routier par grands corridors et non plus seulement ligne par ligne. Son service d’analyse des prix de transport s’est enrichi d’un nouveau service dénommé Tendances. Accessible via l’onglet « comparer et analyser », il donne la possibilité à ses utilisateurs de connaître l’évolution des tarifs de fret sur les 6, 12 et 24 derniers mois ainsi que leur probable évolution au cours des prochaines semaines et prochains mois sur les principales routes commerciales (pour le transport maritime et aérien à l’échelle mondiale, et pour le transport routier à l’échelle de la France et des États-Unis). Les tendances sont établies sur la base des millions de données recueillies par la plateforme et des algorithmes de machine learning exploitées avec des données supplémentaires de type informations météorologiques. Sont ainsi produits deux types d’analyses de prix à venir : une tendance hebdomadaire à court terme sur les 6 prochaines semaines et une tendance à long terme à une fréquence trimestrielle sur 2 ans. Les données sont mises à jour chaque semaine et les prix d’un ensemble de ligne agrégés et présentés sur une base 100. AD


 
   
 

Tendances se veut un outil d’aide à la décision pour tous les acteurs de la supply chain et du transport au niveau des appels d’offres, négociations tarifaires ou encore constructions de budget.

Crédit photo Upply
 
 
Agroalimentaire
Goûters Magiques choisit Vif pour harmoniser son SI supply chain

Industriel breton de la pâtisserie industrielle filiale du groupe Norac, Goûters Magiques a adopté la suite Supply Chain Planning de l’éditeur Vif, en plus de sa suite MES (Manufacturing Execution System). Il a retenu plus précisément toutes les solutions lui permettant à la fois de gérer sa performance industrielle et ses stocks, assurer une traçabilité de ses flux de la réception à l’expédition ou encore d’établir des plans de production sur la base de prévisions de ventes (Vif Prévisions des ventes, Vif Planification, Vif MES Opérations et Vif MES Performance). L’entreprise s’est fortement développée ces dernières années, notamment via des opérations de croissance externe, et souhaitait harmoniser ses solutions informatiques pour gérer au mieux tous ses sites. Elle exploite à ce jour 5 sites de production et une plateforme logistique de 7 000 m² située à Plumelin dans le Morbihan, qui assure la distribution de ses pâtisseries auprès de tous ses clients, français comme étrangers. AD


 
 
 
Recrutement
Fed Supply s’implante à Bordeaux et Strasbourg

Cabinet de recrutement spécialisé dans les métiers de la supply chain, Fed Supply ouvre deux nouveaux bureaux, l’un à Bordeaux et l’autre à Strasbourg, portant à 13 le nombre de ses implantions en France. Les deux nouvelles antennes ont vocation à compter 7 à 8 consultants pour couvrir respectivement les régions Nouvelle Aquitaine et Grand Est. Celui de Bordeaux a déjà donné lieu au recrutement de Pierre-Antoine Bœuf comme chargé de développement, et celui de Strasbourg de Cindy Riehl, comme consultante en recrutement. Diplômé d’un Master en commerce international de la Kedge Business School de Bordeaux, Pierre-Antoine Bœuf a notamment travaillé au sein des cabinets Hays et Adecco. Pour sa part, Cindy Riehl est diplômée d’un Master en psychologie sociale et organisation du travail de l’université de Strasbourg. Elle a travaillé pour différentes sociétés, associations ou cabinets de recrutement comme consultante psychologue du travail, consultante ou chargée de mission RH. AD


 
   
 

Pierre-Antoine Bœuf, chargé de développement Fed Supply Nouvelle Aquitaine et Cindy Riehl, consultante en recrutement Fed Supply Grand Est.

Crédit photo Fed Supply
 
 
IoT
Sigfox scelle une alliance stratégique avec Alps Alpine

Une accélération de l’adoption des objets connectés. C’est ce qui motive l’accord de partenariat international que viennent de signer l’opérateur français de réseau IoT longue portée/bas débit Sigfox et le fabricant japonais de composants électroniques type capteurs et interfaces hommes-machines Alps Apine. « Il a pour but de développer et fabriquer de gros volumes d’objets connectés haut de gamme », confirme Glen Robinson, chief business development officer de Sigfox. Les deux sociétés entendent procéder à des investissements conjoints dans l’innovation, co-développer de futurs services et adopter une stratégie commune de mise sur le marché d’offres IoT, Sigfox ayant déjà décidé de travailler avec Alps Alpine pour poursuivre le développement de sa dernière solution de suivi d’actifs type palettes lancée fin 2018 (Bubble). Les deux entreprises travaillent en commun sur plusieurs projets depuis 2017 et ont fait savoir en juin qu’elles allaient déployer une solution de tracking sur 250 000 rolls exploités par le groupe Deutsche Post DHL. AD


 
   
 

Les équipes de Sigfox et Alps Apine lors de la signature de leur accord (au centre, Glen Robinson, chief business development officer de Sigfox et Yasuo Sasao, chief technology officer chez Alps Alpine.

Crédit photo Sigfox
 
 
Prestataire logistique
Rhenus Logistics France optimise ses achats d’énergie

Afin d’optimiser ses achats d’électricité et gérer au mieux ses contrats en la matière, le prestataire Rhenus Logistics France a confié une mission d’assistance à la gestion de ses contrats d’énergie au cabinet de consulting spécialisé Energie-3-Prowatt. A l’heure de la libéralisation du marché de l’énergie et de la multiplication du nombre de ses acteurs, le logisticien entend négocier au meilleur coût ses achats d’électricité pour ses entrepôts en France. Les équipes d’Enegie3-Prowatt vont ainsi assurer un suivi du marché de l’énergie et piloter ses contrats, qui pourront être amenés à évoluer via une adaptation de la puissance souscrite aux besoins réels de chaque site logistique. « La mission inclut aussi la vérification de la facturation, précise Rhenus Logistics France. En raison de sa complexité, elle peut parfois être erronée. » Le cabinet de consulting accompagnera par ailleurs le logisticien dans des missions de conseil et d’accompagnement, notamment via des audits énergétiques, des bilans gaz à effet de serre et des formations spécifiques pour référents énergie. Conscient que l’entreposage logistique est très consommateur d’électricité avec des postes comme l’éclairage, la ventilation, la climatisation et les salles de charge, le prestataire s’est engagé dès 2015 dans une démarche de certification de ses sites à la norme de management de l’énergie ISO 50001. En France, cette certification a été attribuée à ses sites de Grand Quevilly, près de Rouen, et de Saint-Quentin-Fallavier, près de Lyon (voir NL n°2623). AD


 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Espagne
Des cobots Universal Robots chez RNB Cosmeticos

Fabricant et distributeur de produits cosmétiques et parfums, RNB Cosmeticos a opté pour des robots collaboratifs afin d’opérer en fin de ligne de production sur son site de conditionnement et d’emballage proche de Valence. La palettisation y est désormais assurée par une installation développée par le spécialiste espagnol Sinterpack qui intègre six bras robotisés UR10 d’Universal Robots. « Nous recherchions une solution libérant les travailleurs des tâches les plus physiques et fastidieuses, dont le transport de paquets pesant 7kg qui était la cause de nombreuses douleurs physiques. Nous avons opté pour la robotique collaborative car notre usine est petite. Les cobots travaillent dans la même zone que les employés, en toute simplicité et sécurité », indique Gregorio Camacho, technicien en robotique et automatisation chez RNB Cosmeticos. Plus besoin de cage de protection ou d’expert pour les programmer, comme c’était le cas pour la génération précédente d’automates : les capteurs de sécurité arrêtent le bras du robot en cas de collision ou de surcharge. Et l’installation conjugue performance et flexibilité : elle tient la cadence de production en assurant six cycles de mouvement par minute, et peut s’adapter aux plus de 350 types d’objet à saisir. La première appréhension des opérateurs face à ces « nouveaux collègues robotiques » perçus comme susceptibles de les remplacer a rapidement été surmontée, d’autant que l’équipe a finalement été étoffée pour faire face à l’augmentation des volumes produits. Et plutôt que d’engager un expert dans la programmation de l’utilisation de ces robots, c’est le personnel en question qui a été formé pour superviser l’exploitation et assurer l’adaptation des manipulations à tout nouveau produit, chaque cobot d’Universal Robots étant doté d’un programme d’apprentissage intuitif qui permet une reprogrammation en une minute. MR


 
   
 
Les opérateurs de RNB Comesticos ont été formés pour assurer eux-mêmes la reprogrammation des bras robotisés d’Universal Robots.

© Universal Robots
 
 

Pologne
L’éditeur de TMS FrameLogic racheté par le groupe Vehco

Le fournisseur polonais de solutions de TMS et de gestion de flottes FrameLogic est racheté par le spécialiste des solutions d’informatique embarquée Vehco (groupe AddSecure). Avec cette opération, dont le montant n’a pas été communiqué, Vehco et FrameLogic entendent constituer un leader des solutions de gestion de flottes et TMS en Europe. Basée à Wroclaw, dans l’Ouest de la Pologne, la société FrameLogic compte 650 clients, opère surtout sur les marchés polonais, allemand, espagnol et scandinave, et sa solution TMS est à même d’intégrer des données issues de TMS collaboratifs de type Transporeon. Vehco est basée pour sa part en Suède, compte plus de 1 500 clients sur le continent européen et propose des solutions d’informatique embarquée qui permettent entre autres de remonter des relevés de température de groupes frigorifiques véhicules (Vehco Asset Pro) et de géolocaliser des remorques ou équipements (Vehco Asset). AD


 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous
 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
6 septembre 2019


octobre 2019

Vendredi 04
Mews Partners
« Seconde édition des Rencontres IA & Supply Chain organisée par Mews Partners en partenariat avec Supply Chain Magazine »
14h00-17h00
Université Paris Dauphine

Mardi 08
SUPPLY CHAIN EXPERTS
« Comment optimiser votre logistique d’entreposage ? »
8h30
Paris (Porte de Charenton)
Avec le témoignage de Christophe BARAT - Directeur Supply Chain de la société RICARD

Jeudi 10
et vendredi 11
EURODECISION
« Formation EURODECISION : Méthodes et pratiques de la prévision des ventes »
9h00-17h00
Paris-La Défense

Jeudi 10
Séminaire QAD-DynaSys/Wavestone
« Quelle solution globale pour supporter votre Supply Chain de bout en bout »
9h00-12h00
Paris
Hôtel Rafaël

Jeudi 17
Table ronde CITWELL
« Comment packager et implémenter votre offre de services B2B ? »
8h30-12h00
Paris 2ème
Openmind Kfé
Avec les témoignages professionnels de l’industrie des matériaux et de la construction Winoa, ALTEO, LAFARGE et EXTEX


novembre 2019

Mardi 19
Simco
« SIMCO CONSULTING »
9h00-16h00
Paris
9 rue d'athènes

Mardi 19
au jeudi 21
Transport & Logistics Meetings
« Les innovations clés du secteur »
Palais des Festivals et des Congrès de Cannes

Mardi 19
au jeudi 21
Europack-Euromanut-CFIA
« Europack-Euromanut-CFIA »
EUREXPO LYON
Halls 6 et 7


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien