Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2958
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Evénement 
Le Forum d’été sur l’IA a tenu toutes ses promesses 

Mardi dernier, l’édition 2019 du Forum d’été de Supply Chain Magazine avait des allures d’Université d’été. Le très beau cadre de la Cité Internationale Universitaire de Paris y était évidemment pour quelque chose. Ouvert sur les côtés vers deux galeries d’échanges et de convivialité avec nos 14 partenaires sponsors, l’amphithéâtre Adenauer a ainsi accueilli le 2 juillet près de 350 personnes venues assister aux nombreuses présentations et tables rondes qui se sont succédées sur scène durant cette journée consacrée à la percée de l’intelligence artificielle en supply chain. Une affluence au rendez-vous, malgré les absences regrettées (mais bien entendu excusées) de certains grands habitués de l’évènement, empêchés par des problèmes de transport liés aux intempéries de la veille en région Rhône-Alpes ou aux travaux dans la métropole lilloise.  JLR


 
   
 

Le Forum d’été du 2 juillet de Supply Chain Magazine a réuni près de 350 participants à Cité Internationale Universitaire de Paris autour du sujet de l’IA dans la Supply Chain.

Crédits : S.Trouve/Pixel6TM


Un grand merci à tous nos partenaires qui nous ont accompagné sur cet évènement (voir frise ci-dessous), ainsi qu’à Jean-Philippe Guillaume, qui en tant que co-fondateur historique de Supply Chain Magazine, a collaboré à la préparation et a assuré la co-animation de ce Forum d’été.

   
 
 
Forum d’été (suite)
L’IA et la « prédiction » des ventes

A lieu exceptionnel, panel d’intervenants exceptionnel. En tout début de matinée, l’ouverture d’Alexandre de la Nézières, Associé du cabinet Newton Vauréal, a permis de jeter les bases sur les notions d’IA, de machine learning, de deep learning, qui font appel à trois éléments : des algorithmes (logique mathématique), des bases de connaissances (informatique) et de la neurobiologie (auto-apprentissage). Il a également listé quelques applications SCM pour lesquelles l’IA fait déjà l’objet de retours d’expérience (notamment pour la prévision de la demande, le suivi des opérations ou la recherche de signaux faibles). L’IA dans les prévisions de vente et la gestion des assortiments était justement le thème de la conférence suivante, présentée par Antoine Bernard, DG Délégué de Citwell et de Thomas Isnard, dirigeant d’Apollo Plus, qui ont notamment explicité la notion de « prédiction des ventes » basée sur des modèles mathématiques optimisés (arbres de classification, analyses discriminantes linéaires, systèmes de réseaux neuronaux, empilement de modèles) pour utiliser au mieux la grande quantité des données existantes enrichies avec des signaux faibles et des  données externes. Deux experts de SAS, David-Alexandre Laurie et Martin Schorter, ont pris la suite pour présenter un cas concret d’un processus d’enrichissement collaboratif basé sur l’IA pour aider les demand planners à améliorer leurs prévisions. JLR


 
   
 

Antoine Bernard, DG Délégué de Citwell et de Thomas Isnard, dirigeant d’Apollo Plus, ont notamment explicité la notion de « prédiction des ventes » grâce à l’IA.

Crédits : S.Trouve/Pixel6TM
 
 
Forum d’été (suite)
L’importance d’un processus d’amélioration continue

Après une pause, la matinée du Forum s’est poursuive par une table ronde « prévisions » réunissant sur scène les sociétés Vekia, SAS, Flowlity, Verteego et Quantmetry. Plusieurs grandes questions y ont été évoquées, en particulier celle du prérequis de la gestion et de la gouvernance des données, la notion impérative de processus d’amélioration continue dans ce type de projet IA et la méthodologie du passage à l’industrialisation, après un POC. En fin de matinée, Stanislas Borowski , qui dirige le laboratoire d’Open Innovation de la société Daher et Benjamin Buttet, co-fondateur de la start-up DC Brain, ont présenté une application de la théorie des graphes et du machine learning au service des grands projets. Un agent assistant IA, baptisé Marvin, permet actuellement de simuler et d’optimiser le forecast du remplissage des sites logistiques dans le cadre du projet international ITER (installation expérimentale de fusion nucléaire). JLR


 
   
 

La table ronde « IA et prévisions », animée par Jean-Luc Rognon, rédacteur en chef de Supply Chain Magazine. De gauche à droite : Guillaume Hochard, Time Series Practice Lead de Quantmetry, Jean-Baptiste Clouard, CEO de Flowlity, Rupert Schiessl, CEO de Verteego, Manuel Davy, CEO de Vekia et Martin Schorter  Sr Consultant, Forecasting & Supply Chain de SAS.

Crédits : S.Trouve/Pixel6TM
 
 
Forum d’été (suite)
L’IA touche aussi l’intralogistique et le transport

En début d’après-midi, Simon Pioche, CEO, et Hélène Page, Customer Success Director chez Livejourney nous ont fait découvrir les potentialités de l’IA en matière de suivi  de l’exécution et de l’intralogistique. Leur outil, actuellement déployé dans un entrepôt d’ID Logistics, s’attache d’abord à apprendre et comprendre  grâce à la modélisation du process (préparation de commande, réception, stockage & expédition), puis identifie, quantifie et chiffre les écarts dans les process en proposant des corrections. L’IA appliquée au process permet alors de réaliser des prédictions sur les parcours temporel, en termes de ressources, de coûts ou de délais. Le thème de l’IA dans la gestion du transport a ensuite été abordé lors d’une table ronde avec les sociétés Sinaaps/Bp2r, Transporeon, PTV Group et IBM Watson, animée par Jean-Philippe Guillaume. Il a notamment été question de cas d’usage et de gains en termes de coûts, de remplissage des camions et d’estimation d’heure d’arrivée. Quant aux deux conférenciers suivants, Sophie Mottin et Raphaël Bertholet, respectivement responsable grands comptes et vice-président R&D supply chain chez  Symphony  Retail AI, ils ont dévoilé un benchmark réalisé de novembre 2016 à mars 2018 sur différents projets pilotes en Europe et en Amérique du Nord de l’éditeur, qui démontre que sa plate-forme IA permet en moyenne, sans intervention humaine, de diminuer d’au moins 15 points l’erreur sur les prévisions calculées avec une méthode statistique classique. JLR


 
   
 

La table ronde dédiée à l’IA sur le maillon transport, animée par Jean-Philippe Guillaume. De gauche à droite : Alain Borri, Cofondateur et associé de Sinaaps / Bp2r, Steven Gerard, directeur du développement de Transporeon, Didier Scellier, DG France de PTV Group et Yassine Essalih,  Supply Chain Technical Leader d'IBM Watson.

Crédits : S.Trouve/Pixel6TM
 
 
Forum d’été (suite)
L’impact des projets IA sur l’organisation et le recrutement

Difficile d’aborder le sujet IA sans évoquer l’impact sur les métiers de la Supply Chain. C’était le thème de l’avant dernière intervention sur scène, qui a été l’occasion de prendre un peu de recul sur la manière de conduire un tel projet en termes d’organisation, de stratégie RH, de transformation digitale, de recrutement, avec deux experts de ce type de projets, Ronan Bars, directeur général d’Eurodecision et Guillaume Mullier, directeur du développement d’Adameo. L’une des grandes problématiques est notamment pour les entreprises de pouvoir rendre les projets SC attractifs pour les bons data scientists, en n’oubliant pas en parallèle de prévoir des formations pour une montée en compétences des équipes existantes. Dans son intervention finale, Yassine Essalih,  Supply Chain Technical Leader d'IBM Watson, a réussi avec brio à capter l’attention soutenue du public en montrant comment Big Blue a développé en trois ans (d’abord pour ses propres besoins) un assistant IA qui l’aide aujourd’hui à maîtriser et à réduire les risques sur sa supply chain de 12 0000 fournisseurs dans 100 pays. En fin d’après-midi, tous les participants ont pu se rafraîchir agréablement autour d’un cocktail et éventuellement approfondir certains sujets avec les exposants présents dans les deux galeries attenantes à l’amphithéâtre. JLR


 
   
 

Ronan Bars, directeur général d’Eurodecision (à droite) et Guillaume Mullier, directeur du développement d’Adameo (à gauche) ont développé les aspects formation, RH, organisation  et recrutement du projet IA.

Crédits : S.Trouve/Pixel6TM
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Belgique
Mireille se dote d’un AutoStore via Dematic
La PME belge  Mireille NV (19 M€ de CA et 240 collaborateurs) a récemment passé commande à Dematic d’une solution de stockage AutoStore destinée à son nouvel entrepôt d’Heusden-Zolder, dans le nord-est de la Belgique. Cet équipement sera utilisé pour son activité de vente d’équipements de protection individuelle (vêtements, chaussures, gants de travail et autres EPI), qui dispose notamment d’une boutique en ligne. Alors que 400 m² sont aujourd’hui consacrés au stockage de cette gamme, l’AutoStore en question n’occupera que 186 m² malgré une capacité de quelque 8 000 bacs, répartis sur 16 niveaux. Le système pouvant gérer le double des besoins actuels, seulement 5 000 bacs seront utilisés dans un premier temps (sachant qu’environ 80% des commandes reçues par Mireille portent sur des produits appelés à y être stockées). Au-delà de son atout en matière de densité de stockage, la solution permettra de gagner en efficacité grâce aux 4 robots opérant le système, et à l’acheminement des bacs vers deux postes de prélèvement. Pour Mireille, l’enjeu est de pouvoir traiter plus de volumes à effectif constant, compte tenu de la croissance de ses ventes en ligne. Le principe de l’AutoStore et la configuration de cette installation permettront d’ailleurs une extension ultérieure, si besoin. Le système sera opérationnel d’ici la fin de l’année, à charge pour Dematic d’assurer l’installation et l’intégration avec l’ERP de l’entreprise. MR
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous
 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
4 juillet 2019


octobre 2019

Mardi 08
SUPPLY CHAIN EXPERTS
« Comment optimiser votre logistique d’entreposage ? »
8h30
Paris (Porte de Charenton)
Avec le témoignage de Christophe BARAT - Directeur Supply Chain de la société RICARD

Jeudi 10
et vendredi 11
EURODECISION
« Formation EURODECISION : Méthodes et pratiques de la prévision des ventes »


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien