Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2950
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Nos associations commencent à jouer plus collectif

Il n’y a pas que dans le football (surtout contre le Brésil, comme hier soir) qu’on a intérêt à jouer collectif pour l’emporter. Nos associations spécialisées dans la supply chain savent aussi s’associer pour faire avancer les dossiers. Ce n’est pas juste une belle allitération en « s », c’est une réalité qui commence à prendre forme concrètement, avec par exemple l’initiative Evolue (Engagement VOlontaire pour une Logistique Urbaine Efficiente) annoncée conjointement la semaine dernière par l’Aslog, le Club Déméter et l’Institut du Commerce. Et nous avons appris également aux Rencontres de l’Aslog que l’une des grandes conclusions de la mission confiée par le gouvernement à Eric Hémar et Patrick Daher pour trouver comment améliorer la compétitivité logistique de la France serait de rassembler toute la profession (chargeurs comme prestataires de services et de conseil) sous un même chapeau, une même gouvernance, afin de dynamiser l’interface avec les pouvoirs publics pour les projets d’innovation de formation et les programmes de promotion de l’attractivité du secteur. Autrement dit, si on reste dans la métaphore footballistique, nos organisations professionnelles et autres clubs (nous en avançons recensé une dizaine au niveau national dans la supply chain pour le prochain dossier à paraître dans le numéro d’été de Supply Chain Magazine) auraient tout intérêt à s’organiser et à se synchroniser pour muscler le jeu face aux pays voisins, notamment l’Allemagne et sa puissante association BVL.

Jean-Luc Rognon
 
 
 
3PL
Bolloré lance une filiale Solutions Logistiques

Le groupe Bolloré Transport & Logistics annonce le lancement d’une nouvelle filiale au sein de sa branche logistique. Baptisée Bolloré Solutions Logistiques, celle-ci vise à développer des services de logistique de proximité en France, in situ ou dans le cadre de projets dédiés. L’enjeu est de proposer des prestations à valeur ajoutée s’inscrivant dans le cadre de l’accompagnement qu’assure Bolloré Logistics à ses grands clients, mais aussi de les faire bénéficier de la dynamique d’innovation du secteur, que ce soit en matière d’automatisation, de robotisation et autre réalité augmentée. « Bolloré Solutions Logistiques est la réponse que nous apportons à nos clients pour délivrer des prestations de qualité et compétitives. Elle a été conçue pour leur permettre de se concentrer sur leur cœur de métier tout en bénéficiant de notre savoir-faire en matière des services logistiques et d’innovation », indique Henri Le Gouis, CEO de Bolloré Logistics Europe. MR


 
   
 

Henri Le Gouis, CEO de Bolloré Logistics Europe.

Crédit photo Stéphane Auvray / Groupe Bolloré
 
 
 
Immobilier logistique
Goodman ajoute 9 000 m² à son site Panzani de Berre-l’Etang

C’est à la demande de son client Panzani que le développeur et gestionnaire d’entrepôts Goodman a lancé l’extension de son centre logistique de Berre-l’Etang, situé à une trentaine de km de Marseille. Celui-ci passera de 32 000 à 41 000 m², entièrement dédié aux opérations du n°1 des pâtes, riz, sauce et couscous en France (avec ses marques Panzani, Lustucru, Taureau Ailé ou Ferrero). Le projet s’inscrit dans le cadre du plan « Grand Sud », initié en 2013 par l’industriel pour rassembler sur un seul site sa logistique pour le sud de la France et l’export. Le groupe Panzani avait alors choisi de s’appuyer sur Goodman pour développer ce site de Berre-l’Etang, conçu pour être évolutif afin d’accompagner l’augmentation et l’optimisation de ses flux logistiques (sachant que les opérations sur site sont par ailleurs assurées par ID Logistics). « La solution d’une extension de 9 000 m² proposée par Goodman est la réponse la plus efficace et la plus simple pour accompagner notre croissance », commente Isabelle Bailly, directrice de la Supply Chain du groupe Panzani. De son côté, Goodman fait valoir l’atout des bonnes relations nouées avec les autorités locales, et le choix d’intégrer cette extension dans une démarche environnementale qui vise à végétaliser les abords du site avec la plantation de près de 400 oliviers. MR


 
   
 

L’extension en cours va porter la surface du site de 32 000 à 41 000 m².

Crédit photo Goodman
 
 
 
Textile
Etam fait le bilan de son partenariat logistique avec Staci

Afin d’optimiser à l’échelle européenne le flux de ses consommables et supports marketing et promotionnels à destination de ses magasins, l’enseigne textile Etam s’est tourné vers Staci courant 2010. Le spécialiste de la logistique publi-promotionnelle et préparation de détail réceptionne aujourd’hui les références produits des fournisseurs d’Etam, qui en restent propriétaires jusqu’à leur livraison, sur cinq de ses plateformes logistiques européennes basées en France, en Espagne, en Italie, en Allemagne et en zone Belgique/Luxembourg. Il consolide aussi les commandes des magasins transmises via une application de back et front office (E-Cats) et facture l’enseigne et ses franchisés après les livraisons. « Schématiquement nous avons créé la place de marché des produits non marchands du groupe Etam, mais en dépôt-vente », souligne Aurélien Courbon, directeur achats non marchands du groupe Etam. Et les résultats sont là. « Cela nous a permis de réaliser des économies significatives, de rationaliser les consommations magasins et d’optimiser notre BFR ». Tous les ans, Staci prend en charge la logistique de 97 000 colis merchandising pour son client Etam, consacrant 8 500 emplacements de stockage à ce client historique. AD


 
   
 

Staci consacre 8 500 emplacements de stockage et prend tous les ans en charge la logistique de 97 000 colis merchandising pour son client Etam.

Crédit photo Denis ALLARD
 
 
 
Récompenses
Leroy Merlin, Michelin et Kronenbourg distingués par le Digital Transport Club

Créé par neuf startups du secteur (TK’Blue, Everoad, BuyCo, Sinaaps, Opalean, Shippeo, Everysens, DC Brain et Yuso), le Digital Transport Club a décerné la semaine dernière trois prix à des chargeurs lors de son dîner annuel de l’innovation transport. Le Prix de la Digitalisation a été remis à Nicolas Davril, directeur Transport chez Leroy Merlin, pour récompenser le « vaste programme de digitalisation de la SC » du distributeur pour améliorer sa qualité de service et sa performance opérationnelle. Leroy Merlin a notamment mis en place une plate-forme pour le suivi en temps réel et prédictif de ses livraisons et une solution de digitalisation et de simplification de son processus d’échange de palettes Europe sur la totalité de ses flux logistiques avec l’ensemble de ses partenaires. Le Prix de l’Innovation a été décerné à Michelin (via son vice-président et Directeur général Supply Chain, Pierre-Martin Huet), pour son dynamisme dans ce domaine, inscrit au cœur de la stratégie du groupe, avec des créations et des acquisitions de solutions innovantes et écoresponsables en transport et en supply chain telles que Safecube, Truckfly, myAccount, ou encore Track Connect. Enfin, le Prix de l’Engagement Ecoresponsable a été attribué à Pascal Comte, directeur transport de Kronenbourg (groupe Carlsberg) pour récompenser l’ensemble de la démarche environnementale engagée dès 1998, date à laquelle elle fut la première entreprise brassicole au monde à obtenir la certification ISO 14001. Rappelons que le brasseur, très soucieux d’une mesure précise de ses indices environnementaux, fait transiter 70% de l’ensemble de ses flux logistiques par voie ferroviaire (en trains complets) et investit dans les véhicules roulant au GNV depuis 2018. JLR


 
 
Maritime
H&M teste le carburant bio avec Maersk

Après la Dutch Sustainability Growth Coalition, c’est au tour de la marque suédoise de prêt-à-porter H&M de tester le bio carburant dans le transport maritime. Le carburant, identique à celui testé par la coalition hollandaise et 100% neutre en carbone lors de sa combustion (85% si l’on prend en compte son cycle de vie complet), doit aider H&M à atteindre ses objectifs de décarbonisation de sa chaîne logistique. « Notre ambition d’avoir un impact positif sur le climat d’ici 2040 requiert la coopération et l’engagement des toutes les parties de la supply chain. Nous voulons utiliser notre taille pour être une force bienfaisante et soutenir des solutions innovantes, telles que le transport maritime neutre en CO2, pour un transport commercial plus vert » souligne Helena Helmersson, COO de H&M Group. PM


 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
XPO mesure la productivité avec Smart

XPO vient d’ajouter à sa suite d’outils d’optimisation et d’analyse prédictive XPO Smart, un nouvel opus dédié à la mesure de la productivité. Le petit dernier « utilise le machine learning et des algorithmes propriétaires afin de déterminer la contribution de chacun à la performance collective » explique le CIO Mario Harik. Pour ce faire, cet outil suit de près trois éléments clef : la production du personnel (y compris les écarts à résoudre) et des équipes, la production sortante comparée aux objectifs ainsi que les références à forte rotation pour optimiser leur emplacement au sein de l’entrepôt. « Très rapidement, le système a eu des effets positifs sur le contrôle des coûts et la rapidité de la préparation de commande », selon Mario Harik. XPO Logistics l’a pour l’heure déployé sur une vingtaine de sites de son réseau de transport routier de type LTL (groupage), y compris sur des sites mono-client, et entend étendre ce déploiement à 200 sites nord-américains d’ici la fin de l’année. PM


 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous
 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
24 juin 2019


juin 2019

Mardi 25
Table ronde CITWELL
« Pourquoi Demand Driven deviendra-t-il un standard de la Supply Chain ?»
avec les témoignages de grands industriels et distributeurs qui ont passé le cap Demand Driven.
De 8h30 à 12h
Paris 8e


juillet 2019

Mardi 02
13ème édition du Forum d’Eté
« La percée de l’Intelligence Artificielle en Supply Chain »
Cité Internationale Universitaire de Paris 14ème
Programme et inscription

NOS PARTENAIRES:
















octobre 2019

Mardi 08
SUPPLY CHAIN EXPERTS
« Comment optimiser votre logistique d’entreposage ? »
8h30
Paris (Porte de Charenton)
Avec le témoignage de Christophe BARAT - Directeur Supply Chain de la société RICARD

Jeudi 10
et vendredi 11
EURODECISION
« Formation EURODECISION : Méthodes et pratiques de la prévision des ventes »
9h00-17h00
Paris-La Défense


décembre 2019

Mardi 03
et mercredi 04
Supply Chain Event 2019
« Réussir la transformation digitale »
9h00-18h00
Paris
Porte de Versailles

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien