Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2925
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Prestataire logistique
DHL SC passe au e-commerce à Saint-Barthélemy-d’Anjou
C’est une première pour la plateforme de DHL Supply Chain à Saint-Barthélemy-d’Anjou (49) : ce site multi-clients d’environ 30 000 m² accueille désormais la logistique des jeunes marques de e-commerce textile Unicorn We Are Legends et Spacefox (respectivement depuis juillet 2018 et janvier dernier). Jusque-là, ses principaux clients sur place étaient le grossiste Metro et le brasseur Carlsberg. « Nous souhaitions prendre en charge un nouveau type de flux de marchandises et pouvoir également traiter des commandes e-commerce », souligne Maryse Seche, la responsable du site. Pour l’instant, chacune des deux marques textile mobilise un espace de stockage de 500 m², le logisticien assurant la réception des marchandises, leur stockage, la préparation de commandes et les expéditions. Avec Unicorn We Are Legends, qui compte de l’ordre de 250 références, le logisticien traite aujourd’hui 3 000 à 5 000 commandes par mois, pour des livraisons sous 48 heures maximum, via Colissimo. « Le créateur de la marque compte sur l’importance de cette plateforme pour développer son business », relève DHL Supply Chain. AD
 
   
 

Unicorn We Are Legends et Spacefox bénéficient chacun de 500 m² sur le site de DHL SC à Saint-Barthélemy-d’Anjou (49).

Crédit photo DHL Supply Chain
 
 
 
Automobile
Le consortium Vinturas annonce une plate-forme blockchain pour septembre
Réunis au sein du consortium Vinturas, le néerlandais Koopman Logistics Group, l’irlandais NVD et les scandinaves Axess Logistics et Autolink, tous spécialistes de la logistique automobile, travaillent à la mise en place d’une plate-forme numérique européenne basée sur la blockchain pour donner une visibilité de bout en bout et en quasi-temps réel sur la supply chain des véhicules finis, depuis l’usine jusqu’aux concessionnaires. Son lancement opérationnel est annoncé pour septembre 2019, avec une première démonstration prévue dès juillet. Elle s’appuiera sur la technologie IBM Blockchain. Vinturas est également accompagné par le cabinet Grant Thornton, qui apporte son expérience sur le volet audit et son expertise en matière de blockchain. L’outil se veut un écosystème ouvert, accessible à tous les acteurs du secteur de la logistique des véhicules finis, logisticiens comme éditeurs de logiciels. «Nous pensons que l'avenir de notre industrie réside dans la collaboration et le partage démocratique des données. En travaillant ensemble, nous pouvons générer une valeur significative pour tous les acteurs de notre secteur » déclare Jon Kuiper, le Pdg de Vinturas (et ancien Pdg de Koopman Logistics Group). JLR
 
   
 

L’ancien Pdg de Koopman Logistics Group, Jon Kuiper, est à la tête du consortium Vinturas.

Crédit photo DR
 
 
 
Mécanisation
Logtex réalise la passe de trois avec Boa Concept
Après un premier projet de mécanisation sur son site de Wancourt (62) en 2016, le logisticien spécialisé textile Logtex s’appuie à nouveau sur Boa Concept en déployant des convoyeurs modulaires Plug-and-Carry sur ses plateformes de Cholet (49) et de Moussey (10), qui totalisent près de 40 000 m². Ces installations sur plusieurs niveaux seront opérationnelles en septembre sur ces deux sites multiclients où sont gérés différents formats de charge. Les systèmes de convoyage en question alimenteront des zones de personnalisation et de tri, l’enjeu étant d’assurer un traitement différencié par client. « L’assemblage et le pré-câblage des éléments Plug-and-Carry dans notre usine stéphanoise va permettre de tester chaque module avant la livraison et réduire ainsi très fortement les délais d’installation », souligne Boa Concept. Leur conception modulaire va également permettre de récupérer des éléments d’une précédente installation qui seront déménagés vers le site choletais de Logtex. AD
 
   
 

Le système de convoyage sur le site choletais de Logtex sera multiniveaux.

Crédit photo Boa Concept
 
 
 
Economie circulaire
Mars Petcare s’implique dans le site e-commerce Loop
Perfect Fit, marque premium de croquettes et de sacs fraîcheur pour animaux de compagnie de Mars Petcare, rejoint la plate-forme e-commerce Loop lancée par TerraCycle, Carrefour et 25 entreprises de grande consommation. Celle-ci vise à accélérer le développement de solutions d’économie circulaire permettant de réduire les déchets d’emballage. Dès septembre 2019, les croquettes Perfect Fit TM 1+ Indoor poulet seront vendues sur le site www.maboutiqueloop.fr dans un emballage consigné et durable (en acier inoxydable), livré à domicile pour les consommateurs franciliens. Une fois les produits consommés, le client pourra se faire livrer à nouveau via l’option de remplissage automatique (avec récupération de la boîte), ou bien se faire rembourser le montant de la consigne initialement déposée. À charge pour Loop de nettoyer et de stériliser les contenants réutilisés pour une future commande. Après Paris, cette initiative pilote sera testée à New York avant un déploiement à plus grande échelle prévu en 2020. Elle s’inscrit dans le cadre du plan développement durable de Mars Petcare (Sustainable In a Generation), dont l’objectif est notamment d’atteindre 100 % d’emballages recyclables en 2025. JLR
 
   
 

En septembre prochain, les consommateurs franciliens pourront acheter certaines croquettes Perfect Fit dans des contenants consignés sur le site www.maboutiqueloop.fr.

Crédit photo Mars Petcare
 
 
 
Logistique du froid
Sofrilog étend son hub de Lognes (77)
Après plus d’un an de travaux et 18 M€ d’investissement, le logisticien du froid Sofrilog inaugurera en septembre l’extension de son site de Lognes (77). Avec cet agrandissement livré courant mars, la capacité du site est passée de 14 500 à 25 500 palettes, soit plus de 150 000 m³ de stockage en grand froid (- 20°C). Il s’agit du plus vaste entrepôt de Sofrilog (150x100 m), et sa vocation est de devenir un véritable hub de massification/mutualisation. C’est par exemple sur place que se met en place un projet de mutualisation entre les industriels Findus et Neuhauser qui devrait porter sur quelque 200 000 palettes par an, à destination d’une cinquantaine de plateformes de distributeurs en France. « Nous accompagnons toujours plus loin nos clients dans leurs enjeux de distribution, souligne Sébastien Bossard, directeur commercial de Sofrilog. Cet agrandissement permet d’apporter plus de valeur dans leur supply-chain en déployant des services de mutualisation tant en logistique qu’en transport. » AD
 
   
 

Le site de Sofrilog à Lognes affiche désormais une capacité de stockage de plus de 150 000 m³.

Crédit photo Sofrilog
 
 
 
Restauration rapide
McDonald’s optimise sa gestion de stocks avec Dynamic Yield
La chaîne de fast food rapide McDonald’s annonce avoir racheté en mars Dynamic Yield, éditeur d’un logiciel de personnalisation. Pour quoi faire ? Afin de personnaliser ses menus et d’accroître ses ventes, mais aussi de vendre mieux en prenant en compte l’état des stocks de chaque magasin. D’une part, lorsqu’un client du drive commandera un Big Mac, le logiciel pourra lui proposer une glace alors qu’il recommandera plutôt une bouteille d’eau à celui qui prendra une salade. D’autre part dans ses recommandations, le logiciel teindra non seulement compte des tendances de consommation ou de la météo, mais aussi des niveaux de stock. Quitte à aller jusqu’à modifier la composition d’un menu, en supprimant par exemple la mention des sandwichs au poulet en deçà d’un certain seuil, afin d’éviter la frustration des clients. En collectant et analysant les données récoltées, McDonald’s compte également creuser sa compréhension du comportement de ses clients, et affiner ses prévisions de vente et de réapprovisionnement magasin par magasin, partout dans le monde. PM

Source : Supply Chain Dive


 
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Allemagne
Contargo passe à l’électrique pour le transport de conteneurs

L’opérateur de transport combiné Contargo (groupe Rhenus) vient de réceptionner sur son terminal intermodal de Duisbourg le premier des six camions électriques qu’il compte exploiter outre-Rhin d’ici fin 2019. Mis à sa disposition par Rhenus Trucking, une filiale de Rhenus Logistics, ce camion DAF CF Electric sera utilisé pour la livraison et la collecte de conteneurs en différents points de chargements dans la région, et sera prochainement rejoint par un deuxième exemplaire. Les autres modèles au programme seront de marque Framo et E-Force, et seront livrés aux terminaux Contargo de Neus et d’Emmerich. « Nous nous sommes fixés pour objectif d’être décarbonés d’ici 2050 au plus tard, souligne Kristin Kahl, responsable Sustainable Solutions chez Contargo. Comme ce sont les camions et bateaux qui émettent le plus de CO2, c’est sur ces points que nous intervenons. Ces six camions électriques réduiront les émissions de CO2 d’au moins 38 % par rapport aux camions diesel, tout en utilisant de l'électricité conventionnelle. Quand tous les terminaux participants seront complètement passés à l’électricité verte, la réduction d’émissions CO2 atteindra 89 % ». Par la voix de Michael Viefers, un membre de son directoire, le groupe Rhenus a pour sa part indiqué qu’il continuerait à développer sa flotte de véhicules propres, qu’ils soient alimentés par batterie électrique, hydrogène, GNL ou GNC. AD
 
   
  De gauche à droite : Richard Zink, membre du directoire de DAF Trucks ; Michael Viefers, membre du directoire de Rhenus ; Martina Klassen, conductrice de poids-lourd chez Contargo et Hendrik Wüst, Ministre des Transports du land Rhénanie du Nord-Westphalie.

© Contargo
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
16 mai 2019



 


mai 2019

Jeudi 16
Club Agora du SCM
« Que peuvent nous apporter les startups de la Supply Chain ? »
De 19h00 à 22h30
Paris


mai 2019

Mardi 21
Dauphine Executive Education
« Ouverture des candidatures - Certificat Industrie 4.0 »
Inscrivez-vous !

Jeudi 23
& Vendredi 24
Formation EURODECISION
« Méthodes & pratiques de la prévision des ventes »
De 9 h à 17 h


juin 2019

Mercredi 05
à Vendredi 7
Transport Logistic
Munich

Mercredi 05
et jeudi 6
Conférence Deliver
Le rendez-vous européen de l’e-logistics
Lisbonne

Jeudi 20
RISC#2019, les Rencontres Internationales de la Supply Chain de l’Aslog
De 8h30 à 22 h
Pavillon d’Armenonville
Paris 16ème

Mardi 25
Table ronde
« Pourquoi Demand Driven deviendra-t-il un standard de la Supply Chain ?»
avec les témoignages de grands industriels et distributeurs qui ont passé le cap Demand Driven.
De 8h30 à 12h
Paris 8e


octobre 2019

Mardi 08
SUPPLY CHAIN EXPERTS
« Comment optimiser votre logistique d’entreposage ? »
8h30
Paris (Porte de Charenton)

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien