Si le message s'affiche mal, visualisez la page en ligne
2924
Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
IoT
Argon accélère les flux d’approvision-
nement de Guerlain


Guerlain s’est lancé l’année dernière dans une démarche inédite d’accélération de ses flux d’approvisionnement en s’appuyant sur l’expertise du cabinet Argon Consulting, la technologie IoT et le réseau international 0G de Sigfox. « Dans un contexte de forte accélération de la demande, il est primordial pour Guerlain d’accompagner ses partenaires dans la réduction de leurs propres délais de production » déclare Christophe Legrand, directeur des Opérations de la société spécialisée dans les parfums et les cosmétiques. Lancé à partir de juin 2018, le projet a concerné un flux stratégique d’approvisionnement de composants d’emballage de produits de soin, nécessitant chez son fournisseur plusieurs transformations sur différents sites en Europe. L’approche développée par Argon Consulting a consisté tout d’abord à équiper de capteurs IoT un certain nombre de barquettes thermoformées qui transportent des lots de composants. Plusieurs grandeurs et événements (localisation, mouvements, luminosité, etc) ont ainsi pu être mesurés tout au long du flux d’approvisionnement, sans intervention humaine. Ces données brutes issues des capteurs ont été traduites en informations signifiantes d’un point de vue supply chain (cartographie, analyse des lead times) à l’aide d’un moteur d’analyse conçu par Argon Consulting. La finalité de cette méthodologie est d’établir un diagnostic et de faire émerger des opportunités et des actions d’accélération du flux à mener au terme d’un travail collaboratif entre Argon, Guerlain, et son fournisseur. « Nous avons mis en œuvre des actions portant sur les stocks en amont de matières premières, sur le changement de certains modes de transport, et sur un travail plus systématique autour de la parallélisation des étapes de production » nous a confié Benjamin Grise, manager chez Argon Consulting (voir photo). Le travail a porté ses fruits puisque cette démarche a permis à Guerlain de réduire le délai de réassort contractuel de 50 jours (soit 50%) avec son fournisseur. Le parfumeur poursuit cette année cette méthodologie sur d’autres flux de composants. JLR
Benjamin Grise, manager chez Argon Consulting
 
 
 
Acquisitions
OPA gagnante d’E2open sur Amber Road
La troisième fois est la bonne pour le texan E2open qui vient de conclure un accord de rachat avec Amber Road, opération confirmée par ce dernier. Une offre (à 13$ l’action) de 30% supérieure à celle rejetée l’an dernier (voir NL 2666) par le conseil d’administration d’Amber Road a cette fois séduit les actionnaires. Elle valorise la plate-forme de gestion du commerce international à environ 425 M$. En ajoutant celle-ci à ses solutions de Demand Sensing et de planification de la Supply Chain, E2open entend proposer aux utilisateurs une suite de solutions très étendue, couvrant le pilotage de la SC depuis le sourcing jusqu’à la distribution. L’affaire devrait être finalisée durant le troisième trimestre 2019, une fois obtenue l’approbation des autorités compétentes. Rappelons que ces dernières années, E2open a racheté les sociétés de Terra Technology, Orchestro, Steelwedge, Zyme et Inttra. PM
 
 
 
Mécanisation
Rexel s’équipe en convoyeurs Intelis Convey
Afin de respecter les objectifs de délais de livraisons qu’il s’est fixé avec son nouvel entrepôt de Cestas (33) ouvert fin 2018 (voir NL n°2814), le distributeur de matériel électrique, de chauffage et de plomberie Rexel l’a doté de convoyeurs Intelis Convey (groupe Savoye). Déployés sur deux niveaux, ces convoyeurs modulaires qui s’installent sur le principe du plug-and-play lui permettent d’effectuer de la collecte, du contrôle pondéral, de la fermeture de commandes et du tri d’expéditions. Le tout est piloté via un WCS connecté au WMS (Rexel est équipé depuis 1999 d’un WMS édité par A-sis, autre marque du groupe Savoye). Le système se distingue en outre par la présence de moteurs électriques intégrés dans les rouleaux ce qui autorise leur arrêt automatique en l’absence colis. « Savoye accompagne ainsi Rexel dans ses besoins d’optimisation logistique tout en répondant à sa démarche de développement durable, souligne Christophe Drapier, ingénieur commercial chez Savoye. Nous leur assurons également en parallèle un service après-vente complet. » AD
 
   
  Loué dans le cadre d’un contrat bail d’une durée de 9 ans et livré par la foncière Argan, le nouveau centre logistique de Cestas de Rexel comprend 3 cellules de 6 000 m² et permet de stocker 25 000 références. Crédit photo Savoye  
 
 
Economie circulaire
Recygo va lancer une offre avec contenants sécurisés et dispositif de traçabilité
Entreprise spécialisée dans la collecte et le recyclage des déchets de bureau co-fondée il y a un an par les groupes La Poste et Suez (voir NL n°2688), Recygo lancera en septembre une nouvelle solution dédiée à la collecte et à la destruction de documents confidentiels sous l’appellation de Recygo Confidence. Elle s’appuiera sur des contenants sécurisés dénommés Kadnabox qui seront flashés par les facteurs lors de leur collecte puis de nouveau lors de leur destruction, dernière étape qui donnera lieu à la délivrance d’un certificat téléchargeable à tout moment sur un portail Internet. Recygo Confidence viendra s’ajouter aux offres classiques de collecte proposée par l’entreprise et qui ont séduit près de 3 000 nouveaux clients entreprises en un an. Recygo procède aujourd’hui à une collecte quotidienne de 100 tonnes de papier auprès de 10 000 bureaux d’entreprises. L’activité s’est accrue depuis l’entrée en vigueur en mai 2018 du Règlement général de protection des données (RGPD). «  Les papiers de bureaux, les archives, comportent de nombreuses données personnelles et rentrent dans le champ d’application du règlement », souligne Recygo. AD
 
   
  Recygo a développé une solution dédiée à la collecte et la destruction de papiers confidentiels dont la destruction est attestée par un certificat téléchargeable sur un portail Internet. Crédit photo Alexandre Nestora  
 
 
RFID
Les bibliothèques bordelaises automatisent le traitement des retours
Les problématiques de traitement des retours ne sont pas réservées aux seuls produits marchands. Comme les e-commerçants, les bibliothèques doivent elles aussi trouver des solutions pour gagner en efficacité dans ce domaine.  Dernièrement, la ville de Bordeaux a ainsi opté pour un système d’automatisation des retours développé par la société française Nedap. Cette dernière fournit déjà depuis 2013 des solutions RFID en remplacement des codes à barres pour identifier plus de 700 000 documents dans 10 bibliothèques bordelaises, ce qui facilite les opérations d’inventaire, la recherche d'ouvrages et le classement des documents. Le dispositif  de retour automatisé avec tri des documents se compose d’un robot à 3 façades devant lequel les usagers doivent présenter leur carte d’adhérent avant de déposer leur document qui est automatiquement acheminé via un tapis roulant puis trié, dans l’un des huit bacs de remise en rayons. La capacité du système, d’environ 2 000 ouvrages par heure, est dimensionnée pour pouvoir faire face aux pics de retours en heures de pointe. Un total de 19 automates en libre-service Nedap ont été installés à Bordeaux, 11 dans les 8 médiathèques de quartier et 8 pour la grande médiathèque centrale à Mériadeck (7 200 m² sur 11 étages). JLR
 
   
  Crédit photo Nedap  
 
 
Transpalettes
Mitsubishi Forklift Trucks lance la série PBPL
Destinée tout particulièrement aux opérations effectuées dans des espaces confinés en entrepôts, magasins ou encore dans des remorques, PBPL est la nouvelle gamme de transpalettes manuels électriques signée Mitsubishi Forklift Trucks. Les capacités de ces engins de manutention varient de 1,2 ou 1,5 tonne et ils tous dotés d’une batterie lithium-ion de 48 V/20 Ah, d’une autonomie de six heures et d’un temps de recharge de trois heures et demi. A noter également la présence d’un système de freinage par régénération qui améliore les performances de freinage et utilise l’énergie cinétique pour recharger la batterie. AD
 
   
  Selon le modèle, le rayon de braquage du PBPL est de 1302, 1452 ou 1522 mm. Crédit photo Mitsubishi Forklift Trucks  
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Royaume-Uni
British Gypsum optimise sa supply chain avec XPO Logistics

Producteur de plâtres et de systèmes de revêtement pour le bâtiment et filiale du groupe Saint-Gobain, British Gypsum a choisi le prestataire logistique XPO Logistics pour créer son réseau de transport intégré au Royaume-Uni. XPO Logistics va réaliser à ce titre un investissement important dans une nouvelle flotte de véhicules dédiés à ce réseau, qui sera géré via sa plateforme cloud XPO Connect (voir NL n°2882). Il sera totalement opérationnel à la fin septembre. La distribution s’effectuera à partir des 5 usines et 4 sites de production de British Gypsum situées au Royaume-Uni. Le logisticien gérera en outre tous les processus aval, y compris la sécurisation du chargement, la gestion du parc et les opérations de pont-bascule. AD
 
   
  Environ 250 camions feront partie du réseau de transport intégré de British Gypsum. DR. XPO Logistics  
 

Pays-Bas
Un navire autonome testé en Mer du Nord

Appartenant au prestataire SeaZip Offshore et battant pavillon néerlandais, un navire autonome a récemment sillonné les eaux de la Mer du Nord lors d’une série de tests réalisés à environ cinq miles nautiques de Den Helder, aux Pays-Bas. Le bâtiment, doté d’un système de navigation fourni par Robosys Automation ainsi que d’un système anti-collision, a pu interagir avec un bateau de formation de l’Institut Maritime Willem Barentsz et un remorqueur de la Garde Côtière à travers 11 scénarii prédéterminés. Ces tests sont l’aboutissement de deux ans de travaux et de simulations et ont permis de faire le point sur l’état d’avancement des technologies de navigation autonome en conditions réelles. Verdict ? Si le navire autonome a su éviter deux autres sans encombre, le système de navigation reste perfectible et nécessite d’affiné pour réagir de manière plus efficace à la complexité des situations réelles. Une roadmap a ainsi pu être établie par le consortium « Joint Industry Project Autonomous Shipping » supervisant le projet pour d’une part améliorer la composante technologique, et d’autre part préparer le cadre législatif. PM
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias

Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 06 81 35 79 03
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, merci de mettre à jour le formulaire en cliquant ici  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
15 mai 2019



 


mai 2019

Jeudi 16
Club Agora du SCM
« Que peuvent nous apporter les startups de la Supply Chain ? »
De 19h00 à 22h30
Paris


mai 2019

Mardi 21
Dauphine Executive Education
« Ouverture des candidatures - Certificat Industrie 4.0 »
Inscrivez-vous !

Jeudi 23
& Vendredi 24
Formation EURODECISION
« Méthodes & pratiques de la prévision des ventes »
De 9 h à 17 h


juin 2019

Mercredi 05
à Vendredi 7
Transport Logistic
Munich

Mercredi 05
et jeudi 6
Conférence Deliver
Le rendez-vous européen de l’e-logistics
Lisbonne

Jeudi 20
RISC#2019, les Rencontres Internationales de la Supply Chain de l’Aslog
De 8h30 à 22 h
Pavillon d’Armenonville
Paris 16ème

Mardi 25
Table ronde
« Pourquoi Demand Driven deviendra-t-il un standard de la Supply Chain ?»
avec les témoignages de grands industriels et distributeurs qui ont passé le cap Demand Driven.
De 8h30 à 12h
Paris 8e


octobre 2019

Mardi 08
SUPPLY CHAIN EXPERTS
« Comment optimiser votre logistique d’entreposage ? »
8h30
Paris (Porte de Charenton)

 


Pour ne plus recevoir la newsletter, suivez ce lien