Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook

Associations
L'APICS
va engager sa
transformation
en ASCM

Annonce fracassante lors du dernier congrès de l'APICS, il y a quelques jours à Chicago. L'association à but non lucratif qui délivre des formations certifiantes en Supply Chain Management mondialement reconnues annonce qu'une nouvelle structure dénommée ASCM (Association for Supply Chain Management) va lui succéder en douceur début 2019. L'objectif affiché est de devenir la plus grande association dédiée à transformation organisationnelle, l'innovation et la promotion du SCM. « L'ASCM entend être leader en matière de supply chain management de bout en bout et apportera aux entreprises et aux professionnels les dernières innovations et les bonnes pratiques établies pour les aider à transformer leurs supply chains » a indiqué le CEO d'APICS, Abe Eshkenazi. Premier changement, le corpus de connaissances proposé sera plus complet, englobant celui de l'APICS (CPIM - Certified in Production and Inventory Management, CSCP - Certified Supply Chain Professional, CLTD - Certified in Logistics, Transportation and Distribution-) et de SCOR (Supply Chain Operations Refence Model). Son corpus s'ouvrira également, entre autres, au cursus du Demand Driven Institute (DDI), inventeur du DDMRP (Demand Driven MRP). L'ASCM continuera à fournir toutes les certifications APICS, ainsi que les sessions de formation, mais elle proposera aussi d'autres produits et services innovants, notamment au travers de l'ASCM Supply Chain Learning Center (séminaires et cours en ligne), qui doit ouvrir en 2019, ainsi que de divers outils permettant d'évaluer la maturité de sa supply chain. (voir suite) JLR
Photo : Abe Eshkenazi, CEO d'APICS
 
 
 
 
Associations
(suite)
L'ASCM ouvre
les bras
aux alliances
et autres
collaborations


Même si sa création effective n'est prévue qu'au début 2019, l'ASCM commence déjà à constituer des alliances diverses, non seulement dans le but de réseauter, mais aussi pour favoriser l'innovation et proposer un large portefeuille de produits et de services à ses membres et clients dans le monde. Parmi ces nouveaux alliés figurent notamment la fondation Bill & Melinda Gates (qui financera des travaux de l'ASCM visant à développer et mettre en œuvre un modèle durable centré sur l'amélioration des supply chain dans la santé publique et à favoriser l'essor du SCM en Afrique), mais aussi l'organisme londonien CIPS (Chartered Institute of Procurement and Supply), en charge de la certification internationale du même nom, pour l'optimisation et l'évaluation des standards du secteur des achats. Le CIPS et l'ASCM prévoient d'ailleurs de développer ensemble une nouvelle certification qui sera présentée au marché nord-américain dès l'an prochain. On retrouve aussi parmi les alliances annoncées le nom de trois cabinets de conseil, Accenture, Deloitte et PwC, sur des projets précis. D'autre collaborations sont citées, notamment avec l'Aslog (déjà partenaire d'APICS), avec la CLFP (China Federation of Logistics & Purchasing), l'American Institute of Artificial Intelligence (AIAI), ou l'IBF (Institute of Business Forecasting & Planning), avec lequel l'ASCM prévoit de monter la première « S&OP Conference » l'année prochaine. Sans oublier le Demand Driven Institute (DDI), qui collaborera avec l'ASCM pour proposer des formations Demand Driven Planner (DDP), Demand Driven Leader (DDL), et Demand Driven Supply Chain Fundamentals (DDF). « Cette initiative ASCM démontre qu'il n'y a pas de compétition entre les méthodes (Lean, 6 Sigma, DDMRP...) mais bien une complémentarité de produits qu'il convient à chaque entreprise de choisir à bon escient en fonction de sa situation », a pour sa part déclaré Caroline Mondon, la directrice générale de Fapics, l'association française de supply chain management (indépendante d'APICS) qui a adopté depuis longtemps cette démarche d'ouverture à diverses bonnes pratiques innovantes en SCM. JLR
Photo : Caroline Mondon, Directrice Générale de Fapics
 
 
 
 
Immobilier
logistique
Scannell
confie son
lancement
en Europe
à Amaury
Gariel

Le promoteur et investisseur américain Scannell Properties débarque en Europe avec de fortes ambitions en matière d'immobilier logistique sur six marchés : la France, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, l'Espagne et le Royaume-Uni. Outre-Atlantique, la société totalise 270 réalisations développées clés en main ou en blanc depuis sa création en 1990 par Robert Scannell, pour des acteurs tels que Fedex, Best Buy ou General Electric. L'an dernier, l'entreprise basée à Indianapolis assure avoir mené à bien plus d'un milliard de dollars de nouveaux développements aux Etats-Unis et au Canada. En Europe, le nouveau venu compte déployer cette stratégie articulée entre projets clés en main et développements en blanc, notamment en accompagnant ses utilisateurs nord-américains et en misant sur les besoins liés au e-commerce. Pour cela, Scannell Properties a récemment ouvert un bureau à Londres, et s'est adjoint les services d'Amaury Gariel. En tant que managing director Europe , il supervice depuis début octobre tous les aspects du service client et des opérations européennes de Scannell. Amaury Gariel dispose d'une expertise incontestable, notamment développée au fil de ses 23 années passées chez CBRE, dont il a notamment dirigé pendant 6 ans la ligne de métier Industrie et Logistique pour l'ensemble de la zone EMEA, à la tête de plus de 350 collaborateurs répartis dans 27 pays. MR
Photo : Amaury Gariel, Scannell Properties
 
 
 
 
Prestataire
logistique
FM parie sur la
mutualisation
dans le
Grand Ouest
Avec sa nouvelle plateforme vendéenne de l'Herbergement, inaugurée hier, FM Logistic ambitionne de développer le pooling dans le Grand Ouest, comme nous l'a confirmé Yannick Buisson, son DG France. Des négociations sur ce mode d'organisation sont en cours avec les deux industriels déjà présents sur site, Europe Snacks depuis septembre 2017 et Petit Navire depuis mars 2018 (voir NL n°2767). En matière de pooling, le prestataire dispose d'une douzaine d'année d'expérience et travaille aujourd'hui avec ce mode d'organisation sur 6 de ses 30 sites en France. « Le pooling est la réponse la mieux adaptée à la pénurie en moyens de transport, et il y a des avantages pour toutes les parties prenantes, poursuit Yannick Buisson. Cela nous permet de fidéliser nos clients industriels, ces derniers disposant ainsi d'une solution qui leur permet de livrer plus fréquemment la grande distribution tout en maîtrisant leur budget transport ». A L'Herbergement, le pooling pourrait démarrer dans le courant 2019, en comptant sur l'arrivée d'un troisième industriel sur site. La plateforme, conçue par NG Concept, une filiale de FM Logistic, compte 5 cellules totalisant 28.500 m² et une cellule de 6.000 m² supplémentaire est annoncée. Certifié NF HQE Bâtiments Tertiaires et labellisé RHP (Risque Hautement Protégé), il affiche une capacité de stockage de 32.000 palettes, et compte 28 quais de chargement. Il dispose en outre de deux autodocks pour le chargement/ déchargement des produits d'Europe Snacks et d'une ligne de co-packing automatisée avec robot-préhenseur utilisée pour Petit Navire. « Et en 2019, deux AGV Fenwick-Linde équipés de la technologie Balyo seront déployés », note Yannick Buisson. AD  
   
  Chaque jour, 2.600 palettes entrent et sortent de L'Herbergement et près de 20.000 colis Europe Snacks
et Petit Navire y sont préparés.
 
 
 
 
Distribution
Intersport
mise sur
l'omnicanal
avec
OneStock
A partir du 1er trimestre 2019, l'enseigne Intersport s'appuiera sur la solution d'Order Management System (OMS) de la société OneStock. La priorité du distributeur d'articles de sport est de développer le ship-from-store, sachant que ses 652 magasins français sont détenus par des sociétaires propriétaires et que les références vendues sur son site e-commerce sont jusque-là limitées à celles de son entrepôt central et ne représentent que 10% de son catalogue.
« Les enseignes prennent un réel avantage concurrentiel
en repensant la gestion des commandes omnicanales,
avec la possibilité d'augmenter leur CA en ligne de 20 à
30% en quelques semaines »
, fait valoir Romulus Grigorias,
le pdg de OneStock. Sa solution OMS a récemment
été déployée au sein d'enseignes telles que Camaieu ou Ollygan (voir NL n°2769). AD
 
   
 
Parfums
et arômes
TechnicoFlor
s'emploie
à optimiser
ses lead times
Certes, le groupe familial français TechnicoFlor n'a pas de direction Supply Chain, mais cela ne l'empêche pas de s'employer activement à réduire les délais pour ses commandes France et export (respectivement 30% et 70% de son CA d'environ 60 M€). Son activité consiste à créer et produire des concentrés d'extraits végétaux, de matières premières aromatiques et d'arômes alimentaires entrant dans la composition de produits de grandes marques de cosmétiques, de parfums, de gels douches, etc. Or depuis un an le secteur de la parfumerie connaît une pénurie de matières premières, qu'elles soient naturelles (comme l'ylang-ylang, la vanille, ou les différentes menthes dont les cours atteignent des prix records) ou synthétiques, suite à une série d'explosions d'usines chimiques de fournisseurs en Allemagne, aux États-Unis ou en Inde, ainsi qu'à des fermetures de sites en Chine en raison de changements de normes environnementales. Pour faire face à ce problème, TechnicoFlor diversifie ses sources d'approvisionnement, contribue à la création de filières équitables, et met en œuvre des stratégies d'anticipation sur certaines matières pour ne pas avoir de manquants. Mais tout surstocker n'est évidemment pas la solution, ni d'un point de vue financier, ni d'un point de vue pratique même si sa future usine d'Allauch (Marseille), prévue pour fin 2019, sera beaucoup plus grande (et très automatisée). « L'objectif est de prendre de l'avance sur la production, avec des produits semi-finis, pour anticiper le besoin sur les commandes qui doivent partir au plus tôt et qui seront ainsi complétées très rapidement dès que la matière première manquante arrive » nous a confié Davy Bouery, le directeur de production de TechnicoFlor. JLR  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
E2open
s'achète
un TMS
Ses multiples tentatives de rachat d'Amber Road ayant échoué (voir NL n°2658 et n°2666), E2Open jette son dévolu sur un éditeur de TMS américain nommé Cloud Logistics. Sa solution TMS Made Easy, avec son application mobile pensée pour les chauffeurs, a été répertoriée dans le Magic Quadrant 2018 du Gartner notamment pour son implémentation simple et rapide, obtenant même une note de 4,8 sur 5 auprès de ses homologues (Peer Review). « Cloud Logistics a défini un nouveau standard dans la gestion du transport grâce à sa technologie novatrice et son déploiement rapide. La combinaison de cette technologie avec notre écosystème va encore accélérer le time-to-value pour nos clients, commente Michael Farlekas, le CEO d'E2open. Ajouter la gestion du transport à nos capacités de demand sensing et de planification referme la boucle entre la planification et l'exécution. Ces applications tournant sur un réseau de commerce mondial nous aideront à renforcer la convergence de la Supply Chain de nos clients, entre les données et les algorithmes, la planification et l'exécution, l'offre et la demande, la production et la distribution ». Souhaitons qu'il ne s'agisse pas cette fois d'une annonce sans suite. PM  
 



Azerbaïdjan et
Kazakhstan
Kuehne + Nagel
s'implante
en direct
Afin de mieux servir les marchés prometteurs du Caucase et d'Asie centrale, Kuehne + Nagel va ouvrir deux nouvelles filiales en Azerbaïdjan et au Kazakhstan.
Situés à Bakou et Almaty respectivement, ces bureaux
visent à développer les volumes auprès des acteurs locaux, notamment dans les secteurs des biens de consommation, du pétrole du gaz.
« En élargissant ainsi notre réseau logistique, nous offrons dans la région un portefeuille de services intégrés conforme au meilleurs standards internationaux », commente Perry Neumann, président du cluster Russie + CEI pour K+N. L'économie des deux pays concernés devrait croître d'environ 4% cette année. PM
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction

Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté logistique.
 

Jean-Luc Rognon
Rédacteur en Chef
Tél : 01 43 68 43 11
jean-luc.rognon@scmag.fr

Maxime Rabiller
Rédacteur spécialisé
Tel. : 01 48 93 18 65
maxime.rabiller@scmag.fr

Armindo Dias
Chef de rubrique
Tel. : 01 43 76 27 74 armindo.dias@scmag.fr
 
 
Pour faire paraître de la publicité dans la NL, Supply Chain Magazine
ou sur le web, contactez-nous

 

Sandrine Papin

Directrice commerciale
tel : 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com

Philippe Tesson

Directeur de Publicité
tel : 01 80 91 56 30
philippe.tesson@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
5 octobre 2018

OCTOBRE 2018

Vendredi 5
Première édition
des Rencontres IA
et Supply Chain
de MEWS Partners
«Les enjeux et
les impacts de
l'intelligence
artificielle dans
les métiers de
la Supply Chain »

Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 17h
Université
Paris-Dauphine
Paris 16e

OCTOBRE 2018


Jeudi 9
Webinar Series
de DYNASYS
« Romain
Schneider-
Maunoury,
Business
Consultant
DynaSys répond
à vos questions
posées sur la
prévision de la demande »

De 11h30 à 12h


Jeudi 11
Matinale BOARD
« Transformez
la Planification
et l'Analyse dans
le Retail »

Témoignage
et retour
d'expérience
de Nature
& Découvertes
avec
David Lachaud
DGA du Groupe
Nature & Découvertes
De 9h à 11h
Hôtel The Westin
Vendôme
Paris 1er


Jeudi 11 et
vendredi 12
Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

De 9h à 17h
Paris
La Défense


Mardi 16
Journée
SAP France /
Deloitte
« La Supply Chain
Intelligente,
au cœur de votre
transformation
vers
l'omnicanalité »

De 8h00 à 18h00
Tour SAP
Levallois-Perret


Jeudi 18
Matinée
COLIBRI
« Demand &
Supply Planning,
comment avoir
un retour sur
investissement
fort et rapide ? »

Partenaire :
SCMagazine
De 9h30 à 14h30
Mapiece Ainay
Lyon



NOVEMBRE 2018

Vendredi 9
Matinée ORACLE
« Le TMS
au coeur de la
Supply Chain
digitale »

Partenaires :
Deloitte et
SCMagazine
De 8h30 à 11h30
Hôtel de Sers
Paris 8e



DÉCEMBRE 2018

Mardi 11 et
Mercredi 12
SUPPLY CHAIN
EVENT
Salon/Expo
+ Congrès
+ RDV Business...
« Vers une
Supply Chain
digitale et
collaborative »

Partenaire :
Supply Chain
Magazine
Paris Porte
de Versailles
Pavillon 5.1