Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
e-commerce
Alibaba prévoit
d'ouvrir une
plate-forme
logistique
en France
Profitant de la visite d'Emmanuel Macron en Chine, Jack Ma, le PDG d'Alibaba, a annoncé hier qu'il signerait prochainement avec Paris un accord prévoyant, d'une part, d'installer en France un centre logistique, et d'autre part, d'accroître la vente de produits français sur ses plates-formes de commerce en ligne en les mettant davantage en valeur. « Nous envisageons d'ouvrir un centre logistique en France, nous cherchons actuellement un site et des partenaires », a-t-il déclaré. Selon l'AFP, le fondateur d'Alibaba a rencontré hier matin Emmanuel Macron en présence de Richard Liu, patron de JD.com, qui a également dit vouloir s'implanter en France et promis de vendre pour 2 Md€ de produits français sur ses plates-formes d'ici deux ans. JF
Photo : Jack Ma, PDG et fondateur de Alibaba ©Alibaba
 
 
 
 
Accueil
automatisé
FM Logistic
optimise
les flux camions
sur sa
plate-forme
de Crépy
Avec une surface totale de 155.000 m2 d'entrepôts et 240 quais, le site de Crépy-en-Valois est devenu au fil des années l'une des trois plus grosses plates-formes de FM Logistic en France. Son flux quotidien de camions ne cesse de s'accroître. Il est passé d'environ 300 au début de l'été à près de 450 aujourd'hui, en raison notamment du transfert en octobre de l'activité « Personal Care » du client Colgate (en provenance du site FM de Château-Thierry), suite à l'extension de 45.000 m2 du bâtiment 2 (classé Seveso). FM Logistic anticipe même à moyen terme un flux de 600 camions par jour avec des pics à plus de 80 camions sur une heure. C'est dans ce contexte que le poste de garde a été équipé depuis début septembre de la solution e-Gestrack de contrôle d'accès automatisé, développée par la société lyonnaise Stackr. L'objectif de départ était d'accompagner cette croissance du trafic en toute sécurité, en limitant le temps d'attente des chauffeurs sur le site et en augmentant la capacité d'enregistrement et de contrôle du poste de garde sans accroître ses effectifs (voire en les diminuant à terme). La solution comprend principalement un dispositif de trois bornes tactiles pour l'enregistrement (multilingue) et une plate-forme d'envoi de SMS (pour l'affectation des quais aux chauffeurs). Sans oublier une interconnexion indispensable du logiciel e-Gestrack avec les deux WMS utilisés sur le site (qui centralisent les informations liés aux rendez-vous transporteurs). L'échange avec le WMS permet ainsi au système de faire entrer le camion au bon moment, en le dirigeant de manière dynamique vers le bon quai, en limitant toute circulation intempestive à l'intérieur du site. La solution a même été adaptée pour gérer l'aspect pooling multiclients (le site de Crépy-en-Valois abrite les pools Guilde et Score), avec un ordonnancement éventuellement dynamique (en fonction des ressources disponibles), des opérations de chargement multiples sur différents quais (multipick). « Tous types d'opérations confondus, la durée moyenne de la présence d'un camion sur site est passée de 2h10 à 1h35. C'est énorme » a déclaré Samuel Leguet, le Directeur du site. Plus de détails pour nos abonnés au magazine, dans un prochain numéro. JLR
Photos ©JL.Rognon
 
   
   
 
Laits infantiles
E.Leclerc
reconnaît
un dysfonc-tionnement
dans le rappel
de produits
Suite à un problème relayé par la presse concernant le drive E.Leclerc de Seclin, le Mouvement E.Leclerc a publié un communiqué hier confirmant qu'il y avait bien eu un dysfonctionnement, dans certains de ses magasins, des opérations de retrait des produits infantiles Lactalis concernés par la procédure de rappel du 21 décembre (après découverte d'une contamination aux salmonelles). Interviewé par nos confrères du Parisien, Michel Edouard Leclerc reconnaît après vérification que « 984 boîtes, soit 200 références, n'avaient pas été retirées malgré les rappels successifs », dans plusieurs magasins, sur un total de 154.843 produits retirés des rayons E.Leclerc et 5.659 produits ramenés par les clients depuis le 21 décembre. Selon le Pdg des enseignes E.Leclerc, les 782 clients ayant acheté les articles incriminés ont tous été identifiés (parfois en utilisant des informations bancaires), un comité de crise ayant été créé pour les contacter tous dans les plus brefs délais. Un audit des procédures a été mis en place pour identifier les raisons précises de ce dysfonctionnement et de mettre en place les mesures correctives. Pour l'heure, le communiqué donne deux pistes d'explications : la succession d'informations (3 rappels de produits, sur des lots différents, lancés les 2, 10 et 21 décembre 2017) et la présence d'un des produits rappelés dans une opération commerciale prévue depuis 3 mois et qui a été annulée suite au rappel du 21 décembre. Michel Edouard Leclerc évoque un problème de « sursaturation d'informations, un problème de tri et d'interprétation ». JLR  
 
 
 
Vins et
spiritueux
Dartess
s'installe au
sud de Paris


Fort d'un savoir-faire développé auprès de la filière viti-vinicole bordelaise, Dartess s'installe aux portes de Paris, dans un entrepôt de 2.000 m² situé à Orly. Ce site ultra-sécurisé pourra stocker 350.000 bouteilles, mais il va surtout permettre à ce spécialiste de la logistique et du conditionnement de vins et spiritueux d'étoffer sa palette de services sur le dernier km, dans un secteur qui devient de plus en plus concurrentiel. « Nos clients châteaux viticoles, négociants, importateurs ou e-commerçants se recentrent sur leur cœur de métier et nous confient désormais tout le pilotage de leur supply chain. Très engagés en amont de la filière et au cœur même d'une grande région de production, nous souhaitions proposer la même qualité de service et la même exigence sur l'aval de la chaîne » précise Paul Tesson, Directeur commercial du logisticien. Notons qu'en 2017 ses équipes ont manipulé 160 millions de bouteilles pour le compte d'environ 300 clients actifs, avec 17 M€ de CA à la clé. Au sein du bassin de consommation francilien, le site d'Orly permettra à Dartess de leur proposer dès le mois d'avril la livraison à leurs propres clients, cavistes, hôtels, restaurants ou particuliers. L'aménagement de ce site est en cours, de même que le recrutement d'un responsable d'entrepôt, d'un chef de quai et d'un cariste/préparateur de commandes. MR
Photo : Paul Tesson, Directeur commercial de Dartess
 
   
 
Palettes
Altho s'appuie
à 100%
sur Chep


Le n°1 français des chips Altho avait externalisé l'essentiel de sa problématique palettes auprès de Chep au printemps 2017. La formule a fait ses preuves puisque ce dernier assurera cette année 100% des besoins, qui dépasseront les 500.000 palettes compte tenu de la forte croissance de cette PME créée en 1995, qui assure produire un tiers des chips consommées en France (sous sa marque-maison Bret's ou en MDD pour la plupart des grandes enseignes). Celles-ci sont produites sur son site historique de Saint-Gérand dans le Morbihan, ou sur celui ouvert en 2014 au Pouzin en Ardèche. Certes, Altho avait déjà recouru aux services de location-gestion de palettes de Chep il y a plus de 20 ans, au début de son activité, mais les volumes à prendre en charge ont depuis été multipliés par 45. Sans compter le défi que constitue la forte saisonnalité des besoins, et le caractère très météo-sensible de la consommation de chips. « Nous avions besoin d'un prestataire capable de répondre rapidement à nos pics d'activité, avec du stock disponible à proximité des unités de production. Chep répond à nos attentes sur le volume disponible et la réactivité de livraison lors de nos pics de saison », assure Pascale Le Tenaff, Directrice Achats & Supply Chain d'Altho. Le producteur breton fait par ailleurs valoir l'avantage de la formule à ses partenaires : plus besoin de gérer le retour des palettes pour ses transporteurs, et l'assurance de supports de manutention de qualité pour les distributeurs et leurs entrepôts de plus en plus automatisés. Enfin, Altho entend aussi s'appuyer sur Chep pour poursuivre son développement, auprès de la Restauration Hors Foyer en France, mais aussi à l'export vers d'autres pays d'Europe. MR  
 
Nominations
Adameo recrute
3 nouveaux
collaborateurs
Le cabinet Adameo se renforce avec l'arrivée de 3 nouveaux collaborateurs. Tout d'abord Valérie Munoz, qui rejoint la structure en tant que Business Developer. Ayant occupé des fonctions commerciales pendant 25 ans chez DHL, elle apportera au cabinet son expertise notamment dans le luxe et le retail. Après l'obtention d'une Master 1 en Langues Etrangères Appliquées au commerce international, elle a obtenu un Master 2 de Management. Au cours de ces années elle a occupé des fonctions diverses comme commerciale spécialisée dans le transport aérien, puis maritime, responsable de comptes stratégiques et enfin de comptes de type MNC (Multi National Customers) ou CSI (Customers Solution Innovation). Sophie Perrault a été également nommée Business Developer mais sur l'activité Fil Adameo (activité d'Adameo en conseil RH et recrutement). Elle aura pour mission de développer la partie commerciale et de conseiller le cabinet sur son évolution. Diplômée d'un Master 1 de Vente et Négociation Internationale de l'Université du Havre (Pôle International de Management) et d'un Master 2 Stratégie Commerciale et Politiques de Négociation de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne, elle bénéficie de 17 ans d'expériences dans le recrutement et les systèmes d'informations appliqués au domaine des RH. Enfin, Sébastien Martineau a été nommé directeur de PMI by Adameo (management de projet - intégration SI). Fort de ses expériences dans des domaines variés, cet expert de la cybersécurité, du retail et de la Supply Chain a notamment travaillé pour Andersen Consulting (devenu Accenture) à partir de 2000. Pendant 4 ans, il accompagne un opérateur téléphonique mobile dans le domaine de la facturation, puis un groupe d'assurance. Après ces quelques années passées dans la partie finance, Sébastien Martineau a accompagné pendant 13 ans un acteur de la grande distribution dans la rationalisation de sa SI Supply Chain. Plus récemment il a intègré CGI (anciennement Unilog / Logica) avant de rejoindre PMI by adameo, en qualité de Directeur de projet. Société d'une soixantaine de collaborateurs, Adaméo sera partenaire du Forum des Rois de la Supply Chain le 17 janvier prochain. JPG
 
   
  Photos de gauche à droite : Valérie Munoz, Sophie Perrault, Sébastien Martineau  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Royaume-Uni
Lidl va
développer
un entrepôt XXL
près de Londres
Dans le cadre d'un plan d'expansion ambitieux dans la capitale britannique, Lidl va développer à partir de 2019 un nouvel entrepôt à Luton de 93.000 m2, soit une superficie deux fois supérieure à celle de son plus grand centre de distribution en Grande-Bretagne, selon notre confrère Daily Express. Ce sera son 4e centre dans la région londonienne, et il devrait créer jusqu'à 1.000 emplois. A
u début de l'automne 2017, les ventes de Lidl UK ont progressé de 19,2% en glissement annuel selon Kantar Worldpanel, atteignant une part de marché de 5,3%. 2/3 des consommateurs ont visité un Lidl ou son rival Aldi au cours des trois mois précédents. Les deux distributeurs représentent 1/8e des dépenses dans les supermarchés britanniques, contre 1/25e il y a dix ans. CC
 
 

Etats-Unis
Office Depot
implémente
GT Nexus
Le distributeur Office Depot Inc a décidé d'implémenter les solutions « GT Nexus Commerce Network » de l'éditeur américain Infor. « La plateforme opérationnelle globale d'Infor va nous permettre d'améliorer l'automatisation de notre chaîne logistique, afin de pouvoir réagir de manière plus rapide, plus agile et de bénéficier ainsi d'un meilleur contrôle sur toutes nos opérations d'import », espère Rick DiMaio, Vice Président Supply Chain chez Office Depot. Concrètement, les clients auront la possibilité de négocier et de confirmer les commandes passées auprès de leurs fournisseurs et de leurs partenaires commerciaux, de créer des documents d'exécution électroniques et de surveiller les stocks et les paiements en temps réel grâce au « Procure-to-Pay » de la solution. « L'avenir appartient aux entreprises qui ont opté pour la mise en réseau de leurs opérations et la Supply Chain est au cœur du succès de toute entreprise de Retail », estime pour sa part Corey Tollefson, Vice President and General Manager chez Infor Retail. JPG  
 

Chine
Une
cartographie
écologique des
fournisseurs
chinois
Le Conseil National de Défense des Ressources (NRDC) américain et l'Institut des Affaires Publiques et Environnementales (IPE) chinois se sont associés pour lancer la Green Supply Chain Map, une véritable cartographie de la performance environnementale des fournisseurs chinois. Basée sur des rapports publiés par le gouvernement chinois, elle indique les niveaux de pollution de l'air et l'utilisation de l'eau d'environ 15.000 usines chinoises ainsi que les « rapports de supervision environnementaux » de 500.000 autres. Sur plusieurs douzaines de multinationales contactées, seulement six acteurs du textile ont profité de cette initiative pour cartographier publiquement leur Supply Chain, à savoir Target, Puma, Inditex, Gap, Esprit et New Balance. « Jusqu'à présent, les clients n'avaient pas les outils nécessaires pour réellement évaluer l'impact environnemental des opérations mondiales de leurs marques préférées » souligne Linda Greer, une scientifique travaillant pour la NRDC. « Ces sociétés font preuve de courage en mettant leur nom sur la carte et font preuve de transparence et de leadership en matière de responsabilité dans leur Supply Chain ». Cette Green SC Map est disponible en anglais et en chinois. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Nathalie Bier
Directrice de clientèle
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
10 janvier 2018

JANVIER 2018

Mercredi 17
FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
« 25 dossiers
en compétition ! »

Organisé par
SCMagazine
De 8h30 à 17h30
Salons de l'Aveyron
Paris Bercy 12e


PARTENAIRES
AU FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN

Mercredi 17
SOIRÉE
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
Organisée par
SCMagazine
De 19h à 1h
Sur invitation
Musée des
Arts Forains
Paris Bercy 12e

PARTENAIRES