Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Etagères
mobiles
Scallog signe
avec
un distributeur
à Singapour
Plus rien n'arrête Scallog ! Après avoir conclu un contrat de distribution avec la société TYT Corporation cet été, la jeune start-up française spécialisée dans la préparation de commandes robotisée vient de signer à Singapour un contrat avec un grand groupe spécialisé dans la distribution de matériel informatique. L'objectif de ce distributeur est d'accélérer la préparation de ses commandes avec des étagères mobiles, de sécuriser sa zone de stockage et d'anticiper des extensions rapides. « La solution nous a séduits par sa simplicité et la souplesse de ses équipements. Son software permet une intégration rapide avec nos clients et se démarque des solutions de type "Goods-to-man" classiques », a déclaré Andy Koh, Directeur des ventes chez TYT Corporation. Ce dernier semble d'ailleurs bien décidé à se servir de cette première référence asiatique pour conquérir d'autres marchés. En France et en Europe, la société progresse non moins rapidement. Elle vient de signer 5 nouveaux projets pour 2018 et une dizaine d'autres seraient actuellement à l'étude. « Notre ambition est de répandre très largement notre technologie dans les entrepôts logistiques en France et à l'étranger. Notre principal atout est de permettre à toute société de gagner en performance avec un retour sur investissement très rapide, de l'ordre de 2 ans », explique Olivier Rochet, PDG de Scallog. JPG  
   
 
 
 
Température
dirigée
Chronopost
acquiert le
francilien ALP
Le spécialiste de la livraison express de colis (-30 kg) annonce le rachat de 100% du capital de Groupe ALP, qui fédère 3 filiales opérant en température dirigée. La première, Delifresh, assure la livraison du dernier km de produits alimentaires, sur rendez-vous et à destination des professionnels comme des particuliers. Ses services couvrent l'Ile-de-France, au départ du nouvel entrepôt dont le groupe s'était doté début mai 2017 à Rungis. La deuxième, Freshlog, est justement en charge de l'entreposage et du stockage frigorifique de produits alimentaires, ainsi que de la préparation de commandes. Enfin la troisième filiale d'ALP, 360° services, est un spécialiste du transport médical urgent (médicaments, produits sanguins, cellules souches et prélèvements, greffons et organes) et de déchets hospitaliers et infectieux. « L'acquisition de Groupe ALP s'inscrit dans la continuité de notre stratégie d'investissement dans les solutions de transport spécialisées et à forte valeur ajoutée. Ces entreprises permettront à Chronopost de renforcer de manière significative son offre et son expertise sur les marchés de l'alimentaire et de la santé ; des marchés sur lesquels nous sommes déjà présents via nos filiales Chronopostfood et BioLogistic », précise dans un communiqué Martin Piechowski, Président de Chronopost. MR  
   
  Delifresh figure parmi les 3 activités absorbées
par Chronopost
 
 
Ports
Le trafic
sur Haropa
a retrouvé
son dynamisme
en 2017
Le bilan 2017 de l'alliance stratégique Haropa entre les ports du Havre, de Rouen et de Paris est nettement plus engageant que celui de 2016 (voir NL n°2425). Alors que le tonnage global était en recul de -4,8% il y a un an, il a augmenté l'année dernière de +6% à 49,7 Mt. La progression s'avère exceptionnelle pour le trafic conteneurs (qui reculait de -2,4% en 2016), avec un bond de +14% (3 M d'EVP traités à l'import et à l'export). A noter en particulier la croissance spectaculaire des transbordements (+39%), dû au fort développement des services feeder MSC et X-Press. Résultat, la part de marché d'Haropa sur le trafic conteneurs des ports du range nord-européen s'établirait désormais à 7% en 2017 (contre 5,9% en 2011). Et les perspectives de trafic conteneurs pour 2018 s'avèrent excellentes : non seulement le Port du Havre accueille déjà depuis avril 2017 les trois grandes alliances maritimes que sont « 2M », « Ocean Alliance » et « The Alliance », mais cette dernière vient d'annoncer l'arrivée en avril 2018 d'un nouveau service Asie-Europe (le troisième), qui positionnera Haropa comme « premier port européen touché à l'import ». Le trafic roulier, déjà en croissance de 5% il y a un an, accélère sa croissance, à +18% (300.000 véhicules). Les vracs liquides en baisse de -4% en 2016, reprennent des couleurs (+5% à près de 50 Mt). Quant aux vracs solides, impactés par la mauvaise récolte céréalière de 2016-2017, ils remontent la pente : de -9% il y a un an, la chute n'est plus « que » de -4,2% à 11,1 Mt. Mais hors céréales, la croissance de ce trafic s'établit à +15%. Pour encourager le trafic céréalier, le Port de Rouen a mis en place un plan tarifaire de soutien à la filière. Parallèlement, les travaux d'approfondissement du chenal, lancés en 2012, seront complètement terminés à la fin de cette année. Les tarifs baisseront ainsi d'environ 25% pour les navires de grande taille. JLR  
   
  Port du Havre ©Eric Houri Mitsui MOL Triumph  
 
 
 
Ports
(suite)
Les projets
d'extension
de l'hinterland
d'Haropa
en 2018
Haropa, dont les zones portuaires représentent 64.100 salariés et générèrent 6 Mds € selon une récente étude de l'INSEE, prévoit d'intensifier ses investissements cette année. Ils passeront de 86 M€ en 2017 à 134 M€ en 2018. En comptant les investissements privés, c'est un total de 508 M€ qui devrait être consacré au développement des trois ports (contre 513 M€ en 2017). Au Havre, la montée en puissance du terminal multimodal en 2017 (145.000 EVP) va se poursuivre, avec l'objectif d'atteindre cette année les 170.000 EVP grâce au développement de nouvelles lignes ferroviaire et fluviale. Dans le cadre d'un partenariat innovant entre les ports de Marseille Fos et du Havre, un projet de navette ferroviaire va devenir opérationnel dès la mi-mars (avec le soutien financier attendu du Conseil Régional Provence Alpes Côte d'Azur et le Conseil Régional Normandie) Opérée par Naviland Cargo, la liaison ferroviaire reliera trois fois par semaine les deux grands ports français avec le terminal de Chavornay, situé près de Lausanne en Suisse romande (via le terminal de Dijon-Gevrey). Cette extension de l'hinterland du port du Havre (dejà initié en 2016 avec le lancement d'une liaison ferroviaire vers Ludwigshafen en Allemagne) ouvre un marché potentiel suisse estimé à 200.000 EVP par an pour l'export vers l'Amérique du Nord et du Sud. Côté fluvial, Bolloré Logistics (qui traite chaque année 180 000 EVP maritime et 3000 EVP fluviaux via Haropa) va prochainement lancer une nouvelle ligne fluviale intérieure sur la Seine, d'une capacité annuelle de 5.500 EVP, entre le terminal multimodal du Havre et Bonneuil-sur-Marne à l'amont de Paris, via Gennevilliers (avec pré et post-acheminement par camions roulant au GNC). JLR  
   
  Ports de Gennevilliers (Haropa Ports de Paris ©Gennevilliers  
 
Digitalisation
Daher
automatise ses
process avec
Contextor
Soucieux d'améliorer ses performances internes au service de ses clients et de leur supply chain, Daher annonce un partenariat avec l'éditeur de logiciels français Contextor. Créé en 2000, ce dernier a développé une solution permettant d'automatiser des tâches administratives et informatiques sans modifier les applications déjà en place au sein d'une organisation. Ce principe de « Robotic Process Automation », Contextor l'avait jusque-là surtout mis en œuvre dans des entreprises de secteurs B2C comme la banque, l'assurance, les télécoms ou la fourniture d'énergie, afin de libérer leurs collaborateurs de tâches répétitives et fastidieuses, comme les saisies multiples dans plusieurs outils métiers. Avec Daher, l'enjeu est de développer une application dédiée à des process supply chain en milieu industriel, liés à la gestion des approvisionnements, au pilotage des flux, etc. Avec ce partenariat, le groupe entend aussi affirmer son positionnement comme acteur majeur de la digitalisation de la SC et de l'industrie du futur, d'autant que cette collaboration avec Contextor a été initiée dans le cadre de la démarche de BPI France Le Hub, qui met en relation des entreprises et des start-up innovantes pour les aider à engager des projets communs. MR  
   
  Hervé de Chillaz, Senior VP de Daher en charge de la BU Technologies Avancées (à gauche) et Patrick Lemare, DG de Contextor (à droite).  
 
Factures
numériques
Generix Group
qualifié
par GS1
Generix Group, obtient la qualification GS1 France des outils de facturation numérique pour sa solution Invoice Services. L'éditeur confirme ainsi sa capacité à émettre des factures numériques en conformité avec la réglementation en vigueur. Dans un contexte où les pressions du législateur
se multiplient pour numériser la facturation, ce statut
constitue un atout, comme le souligne Christophe Viry, Product Marketing Manager des offres d'intégration et
de collaboration B2B chez Generix Group : « Cela nous permet de rassurer nos clients et partenaires sur la conformité de notre solution à travers l'intervention d'un tiers de confiance. En outre, la qualification des solutions est essentielle pour faciliter l'interopérabilité entre les opérateurs et le déploiement des communautés de partenaires », explique-t-il. JPG
 
 
Prévention
des risques
Organisations
professionnelles
et Cramif main
dans la main
contre
l'accidentologie
L'ensemble des organisations professionnelles (Union TLF, SNTL, CSD, FNTR) du secteur du transport et la logistique a été reçu en décembre par la Cramif pour la signature d'une convention visant à améliorer la prise en charge de la santé et de la sécurité au travail lors de l'accueil des nouveaux embauchés. Cette volonté des différents acteurs s'explique par une sinistralité particulièrement élevée. Ainsi en 2012, plus de 1.700.000 journées de travail auraient été perdues, soit 70 jours en moyenne par entreprise. Le manque d'expérience des jeunes recrues en serait une des causes. Le 10 janvier prochain, se tiendra le conseil professionnel Ile de France co-organisé par l'Union TLF et la FNTR.
Lors de cette réunion, les délégués des fédérations aborderont ce thème avec leurs adhérents en vue de mettre en place des actions appropriées. JPG
 
 
Immobilier
logistique
GLP a finalisé
l'acquisition
de Gazeley
et crée
deux fonds
L'acquisition du développeur Gazeley par l'investisseur singapourien Global Logistics Properties (GLP, voir NL n°2567) a été finalisée fin décembre. La transition est assurée par Nick Cook, directeur des opérations de Gazeley, qui devient Pdg de Gazeley. Pat McGillycuddy, Pdg et membre fondateur de Gazeley, deviendra président non exécutif de Gazeley après 30 ans de service. A cette occasion, deux nouveaux fonds sont créés par GLP. Le premier, GLP Europe Income Partners I (GLP EIP I), comprend un portefeuille d'actifs opérationnels de Gazeley de 1,7 Md€ sur les principaux marchés européens : Royaume-Uni, Allemagne, France et Pays-Bas. Le second, GLP Europe Development Partners I (GLP EDP I), est un projet de développement qui devrait atteindre 1,7 Md€ une fois pleinement mobilisé et investi. GLP EDP I s'appuie sur des terrains représentant 1,4 million de m² de surface constructible. La demande des investisseurs institutionnels pour s'associer avec GLP en Europe dépasse le montant disponible pour l'investissement. Parmi ces investisseurs, on trouve des fonds souverains, des régimes de retraite et des institutions financières. À l'achèvement, les co-investisseurs ont financé environ 24% des apports en capital aux côtés de GLP, et GLP prévoit d'achever la syndication d'environ 85% d'ici avril 2018. A noter par ailleurs qu'aux Etats-Unis, les activités d'IDI Gazeley ont été renommées IDI Logistics suite à la vente de Gazeley, sa contrepartie européenne. IDI Logistics reste une entreprise dans le portefeuille de Brookfiels Asset Management, investisseur immobilier mondial possédant 265 Md$ (220 Mds€) d'actifs sous gestion. CC  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Seko Logistics
combine
l'aérien et
le dernier km
C'est un marché dominé par XPO Logistics aux Etats-Unis auquel s'attaque Seko Logistics avec son nouveau service Airfreight + Final Mile. L'offre tire parti des capacités à la fois transport et logistique du 3PL pour combiner le fret aérien et le dernier kilomètre. Elle s'adresse aux vendeurs de produits encombrants et au tarif unitaire parfois élevé (tels que les téléviseurs de grande taille, vélos d'appartement ou encore table de ping-pong), qui ne sont habituellement pas stockés aux quatre coins du pays. Seko assure que son service s'accompagnera d'une meilleure visibilité ainsi que d'une tarification plus simple et d'une réduction de la casse et des délais de livraison. Disponible dans toutes les grandes villes américaines, ainsi que dans quelques métropoles canadiennes, Airfreight + Final Mile serait déjà bien rodé après des tests effectués au Texas et en Californie. PM  
   
 

Chine
Schenker Jinbei
ouvre
un entrepôt
multiclients
orienté
automotive
Schenker Jinbei Logistics, société commune entre DB Schenker et Jinbei Automotive, annonce la finalisation d'un grand entrepôt multi-client à Shenyang, dans la province du Liaoning, voisine de la Corée du Nord. Doté de 52 portes à quai, ce bâtiment de 42.000 m² a été construit en deux phases avec une première tranche de 19.000 m² livrée en 2016 et une seconde (23.000 m²) le 12 décembre dernier. Situé près d'une usine BMW-Brilliance (JV entre BMW et Brilliance Automotive), il sera principalement dédié aux clients de l'industrie automobile présents dans la région, notamment aux fournisseurs de rang N-1. « Nous traitons actuellement les opérations inbound des clients du secteur automobile dont les composants sont destinés à l'usine BMW-Brilliance de Tiexi. L'entrepôt est toutefois disponible aux acteurs des pièces détachées et accessoires » commente un porte-parole de la société. Il est également ouvert aux acteurs extérieurs au monde de l'automobile. PM
Photo : Lark Zhu, General Manager de Schenker Jinbei Logistics
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Nathalie Bier
Directrice de clientèle
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
9 janvier 2018

JANVIER 2018

Mercredi 17
FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
« 25 dossiers
en compétition ! »

Organisé par
SCMagazine
De 8h30 à 17h30
Salons de l'Aveyron
Paris Bercy 12e


PARTENAIRES
AU FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN

Mercredi 17
SOIRÉE
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
Organisée par
SCMagazine
De 19h à 1h
Sur invitation
Musée des
Arts Forains
Paris Bercy 12e

PARTENAIRES