Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 

L'économie
circulaire,
une affaire
de flux
Ce matin, à l'occasion d'une visite au centre de tri SNCF de Saint-Lazare, Brune Poirson, a lancé officiellement la plateforme de consultation publique en vue de recueillir les attentes des citoyens en matière d'économie circulaire. La Secrétaire d'Etat à la transition écologique et solidaire a présenté cette initiative en rappelant qu'elle s'inscrit dans le cadre du plan climat présenté par Nicolas Hulot le 6 juillet dernier. « C'est une priorité forte avec l'ambition de viser une économie 100% circulaire », avait-il affirmé en se donnant deux objectifs à atteindre d'ici 2025 : la réduction de moitié de la mise en décharge et le recyclage de 100% du plastique. Une volonté qui se traduira, dès le mois de mars, par une feuille de route indiquant de manière concrète la transition à opérer pour passer d'un modèle économique linéaire à un modèle circulaire. Ce sujet, qui avait été largement abordé lors d'une matinale organisée par l'Aslog le 4 octobre dernier (1) ne manquera pas d'impacter directement les acteurs de la Supply Chain. Car l'économie circulaire ce n'est pas uniquement la logistique des retours avec collecte des déchets et recyclage. C'est avant tout une organisation qui accompagne le produit tout au long de son cycle de vie, pour optimiser son utilisation et lui permettre de durer le plus longtemps possible avant d'être recyclé. « Dans un contexte, où les flux d'information joueront un rôle capital, les entreprises auront également à gérer une grande complexité de flux physiques pour tirer de leurs produits le meilleur usage » rappelait François-Michel Lambert, Député et président de l'Institut de l'Economie Circulaire, lors de la matinée Aslog. Une façon de confirmer que les acteurs de la Supply Chain auront, en tant que pilotes de flux, un rôle essentiel à jouer dans ces nouvelles dispositions à venir. JPG
(1) Le compte rendu de cette matinée sera publié dans Supply Chain Magazine du mois de novembre
 
 
 
 
Digitalisation
Geodis lance
un portail
tout en un
pour le transport
routier

Le nouveau portail web conçu par Geodis a beau s'appeler Neptune, il ne concerne que les activités liées au transport routier. Développé en s'appuyant sur le TMS maison Zénith développé en interne depuis 2003, Neptune permet aux transporteurs partenaires et aux clients de Geodis de gérer à partir d'une seule plateforme toutes leurs opérations en quelques clics : prise de rendez-vous, planification des moyens, déclaration d'incidents et anomalies, accès aux documents de transport numérisés, archivage, avec des fonctions de pilotage, de reporting et d'analyse d'indicateurs. Il est alimenté en temps réel avec la nouvelle application mobile Zenmob, disponible sur Android et IOS en huit langues, et accessible aux 18.000 partenaires de Geodis en Europe. Il suffit d'entrer la référence de l'ordre de transport pour pouvoir accéder instantanément à l'état d'avancement de la mission, mais aussi déclarer les anomalies, ajouter des photos en cas de non-conformité. « La digitalisation des outils nous permet de rendre les données de transport intelligentes et d'influer sur l'organisation de toute la chaîne logistique. L'association du Big data, de l'intelligence artificielle et de la géolocalisation sont au coeur de nos développements actuels et futurs pour simplifier encore plus les activités de nos clients, et leur garantir de nouvelles sources de productivité » a déclaré Olivier Royer, Directeur Général Road Transport de Geodis. JLR
Photo : Olivier Royer, Directeur Général Road Transport
de Geodis
 
   
  Photo : camion Geodis ©Geodis  
 
Economie
circulaire
La parfumerie
sélective
s'intéresse
au recyclage
de sa PLV


Le 12 octobre dernier s'est tenu, à l'initiative de l'Institut du Commerce, le premier atelier sur l'écoconception et le recyclage des PLV dans la Parfumerie Sélective. Autour de la table, la quasi-totalité des acteurs du secteur était représentée. Au programme : présentations d'experts, partage de bonnes pratiques et d'initiatives testées. L'une d'elle a d'ailleurs particulièrement retenu l'attention des participants : CYCLEApp, projet qui ambitionne de révolutionner le recyclage de la PLV. L'application été développée par la société Happy Blue Fish pour Chanel. Ce projet innovant, conçu de façon collaborative entre Chanel, Marionnaud, Le Printemps, Les Galeries Lafayette, La Poste, Nouvelle Attitude et Paprec, propose une solution à tous les acteurs du secteur pour prendre en charge la fin de vie de leurs PLV exposées chaque jour dans les parfumeries. Il s'agit de les collecter au point de vente, puis de trier, recycler et valoriser, tout en assurant la traçabilité des éléments collectés. « L'application permet, en quelques secondes, à chaque point de vente d'organiser le retrait et la prise en charge de la PLV dans un délai court, à l'aide d'un simple smartphone », précise Xavier Hua, Directeur Général de l'Institut du Commerce. CYCLEApp est en test depuis mars 2017 sur 13 points de vente de Lyon : « Cela nous a permis de fiabiliser l'appli et de valider la faisabilité du concept », explique pour sa part Helene Orliac, CSR Program Manager chez Chanel. Selon l'institut du Commerce, l'objectif est maintenant de monter en charge progressivement pour intégrer de nouveaux acteurs du secteur et structurer le déploiement. JPG
Photo : Xavier Hua, Directeur Général
de l'Institut du Commerce

Contact
Institut du commerce
Contact
Cycleapp
 
 
 
 
Engins de
manutention
Fenwick
plus que jamais
impliqué dans
la lutte contre
la pénibilité

Depuis le 1er octobre, le « Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité » (C3P) est remplacé par le « Compte Professionnel de Prévention » (C2P). Mais le fabricant de chariots de manutention Fenwick (groupe Linde) fait remarquer que le fait que le C2P ne prenne plus en compte les facteurs manutention de charges lourdes, les postures pénibles, les vibrations mécaniques et les risques chimiques ne signifie pas que les valeurs de seuil deviennent caduques. Les salariés exposés à ces facteurs ne cumuleront désormais plus de points leur permettant d'accéder à des formations ou des professions moins pénibles, mais ils bénéficieront toujours d'un départ anticipé à la retraite dans le cadre d'une maladie professionnelle reconnue et d'un taux d'incapacité permanente excédant 10%. Par ailleurs, l'employeur aura toujours pour obligation de garantir la sécurité au sein de son entreprise et de préserver au mieux la santé de ses collaborateurs, précise Fenwick (qui exposera sur la salon Preventica Strasbourg, du 7 au 9 novembre). « La prévention et la réduction de la pénibilité doivent rester un axe fort pour chaque entreprise du secteur. Pour Fenwick, elles sont les valeurs fondatrices de notre groupe. Notre expertise sur ces deux thématiques est très largement reconnue par nos clients et constitue sans conteste un élément fort de notre différenciation » a déclaré Alizée Le Reun, Chef de produits en charge de la Prévention Pénibilité chez Fenwick. JLR
Alizée Le Reun, Chef de produits en charge de la Prévention Pénibilité chez Fenwick
 
 
Avant-première
SCE
Acteos dévoile
son offre
SCM 4.0
L'éditeur et intégrateur de logiciels Acteos présentera sur Supply Chain Event 2017 (7-8 novembre, Paris Porte de Versailles) les dernières innovations apportées à la suite Acteos SCM 4.0 et son positionnement original autour de la Supply Chain prédictive. Elle intègre désormais la prévision et le machine learning à plusieurs niveaux : planification des approvisionnements multi-niveaux, l'optimisation et le pilotage temps réel de l'activité logistique, planification et optimisation des tournées de transport, planification prévisionnelle des ressources active et passive (ressources humaines, espace, machine etc.). A cette nouvelle orientation prédictive s'ajoute la solution BI & Analytics, permettant une analyse multidimensionnelle et temps réel des données. Le salon sera aussi l'occasion pour l'entreprise d'expliciter les raison qui l'ont conduite à se renforcer sur le marché porteur du Mobile Device Management, via sa division ATEC (Acteos Technology Center). A découvrir stand E13.  
 
 
 
Voyage d'étude
Premier
déplacement du
SprintProject
à Las Vegas
Xavier Dalloz, Représentant historique du CES en France, co-organise avec Fabien Esnoult le premier voyage d'étude SprintProject pour visiter le CES 2018 (Consumer Electronics Show), à Las Vegas. « Réussir votre passage à ce Salon gigantesque qu'est le CES (400.000 visiteurs/jour sur 7km d'avenue) suppose une préparation et une organisation particulière », explique Fabien Esnoult. Aussi pour optimiser ce déplacement, 5 thèmes clés ont été retenus par Sprint Project : La Mobilité, la Ville, les Drones & la robotique, la Qualité de l'Information et destination (Quel commerce demain ? Comprendre les nouveaux comportements du "citoyen-consommateur" avec le numérique pour construire la logistique de demain). Pour rappel, le SprintProject est un réseau dont l'objectif est d'améliorer le niveau de connaissance les enjeux du futur. Les voyages d'étude qu'il organise visent à anticiper les mutations à venir et à rencontrer les acteurs de ces transformations. « Nous construisons ces organisations avec l'objectif d'accroître l'efficacité des voyages à chaque instant. Nous allons être amené à nous rendre vers des destinations phares, qui concentrent de nombreuses innovations et ruptures technologiques, et qui rassemblement de nombreux dirigeants de groupes et d'entités porteuses de haute valeur ajoutée », précise encore Fabien Esnoult. JPG
Pour en
savoir plus
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Royaume-Uni
Haier confie
sa logistique à
Yusen Logistics
Dans le cadre d'une stratégique d'expansion en Europe, le fabricant d'appareils électroménagers Haier a retenu Yusen Logistics pour distribuer au niveau national la totalité de sa gamme de produits. « Dans le but d'accroître notre présence sur le marché britannique, nous avons besoin de la fiabilité et de l'expérience d'un partenaire en logistique qui comprenne le marché et notre produit, avec un système de traçabilité éprouvé. Le solide réseau dédié à la livraison de produit « blanc » de Yusen Logistics nous offre un haut niveau d'expérience, mais aussi un service en stockage, de manutention et livraison sur mesure de nos produits dont nous savons qu'elle fournira un service d'excellence à l'image de nos produits » explique Dave Yearsley, Directeur Général de Haier UK & Ireland. Yusen Logistics UK a mis en place un service de logistique complet, incluant la gestion des retours sur mesure, fournissant une traçabilité complète. Une attention particulière sera désormais portée sur les délais de livraison dans le but de séduire les clients durant cette phase critique de conquête commerciale. PM  
   
 

Chine
Un train de
marchandises
est parti
de Wuhan,
destination
de Dourges
Un train de fret a quitté samedi Wuhan (capitale de la province du Hubei, dans le centre de la Chine) à destination de Dourges en France. Le transport de ces 41 conteneurs marque le lancement d'une nouvelle ligne ferroviaire directe entre la Chine et l'Europe. Les marchandises chinoises (des produits électriques et des vêtements de sport) parcoureront 10.815 km et traverseront le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne et l'Allemagne. Selon Xinhua, le temps de transport est réduit de 20 jours par rapport au transport maritime. L'agence de presse chinoise souligne également les bienfaits en matière de baisse des émissions de dioxyde de carbone. Environ 16 lignes ferroviaires de transport de marchandises Wuhan-Europe ont été lancées depuis 2012, reliant ainsi Wuhan à plus de 60 villes en Europe et en Asie centrale et de l'Ouest. JF  
 

Chine
Du fret
transporté
dans un avion
sans pilote
Les marchandises chinoises voleront-elles à compter d'aujourd'hui dans des avions drones ? Possible... D'après nos confrères du Parisien, l'académie chinoise des sciences vient d'effectuer et de réussir le premier vol au monde (de 26 minutes) d'un drone de transport de marchandises. Cet AT200 peut embarquer dans sa soute de 10 m3 près de 1.500 kg de fret. Il semble que ce drone cargo soit entièrement programmable, du décollage jusqu'à l'atterrissage, et pilotable à distance. A terme, il pourra atteindre en vol la vitesse maximale de 313 km/h avec un rayon d'action de 2.183 km à une altitude de 6.000 mètres. Selon l'Académie chinoise, les besoins en drone cargo pourraient dépasser 3.000 appareils dans les 20 ans à venir. Capable de décoller et d'atterrir sur une piste longue de seulement 200 mètres, l'AT200 devrait permettre de desservir des régions difficiles d'accès. JF  
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Nathalie Bier
Directrice de clientèle
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

30 octobre 2017


NOVEMBRE 2017


Mardi 7 et
Mercredi 8
Salon
Supply Chain
Event
« Vers une
Supply Chain
Digitale et
collaborative »

Paris
Porte de Versailles
Pav. 4

Mardi 14
Conférence ZETES
Supply Chain
Execution
« Respect des
engagements
clients
et réduction
des coûts :
comment
concilier ces deux
objectifs ? »

Sponsors : Zebra,
Panasonic
Business,
Honeywell
Partenaire :
SCmagazine
De 15h à 19h
Cocktail dinatoire
jusqu'à 23h
FNTP, Paris 8e

Jeudi 23
Petit déjeuner
B2G
« Se transformer
ou disparaitre –
Comment utiliser
la Supply Chain
comme vecteur
de la
transformation ? »

Partenaires :
SCB et
SCMagazine
De 8h30 à 12h30
Hôtel
Prince de Galles
Paris 8e