Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Nouvelle
formule
Supply Chain
Magazine
et Logistiques
Magazine
fusionnent !
Supply Chain Magazine et Logistiques Magazine,
2 publications leaders du groupe SCMédia fusionnent et donnent naissance à une nouvelle formule dès le mois de septembre prochain. Le résultat de cette fusion s'appellera Supply Chain Magazine mais avec un logo à la typographie et aux couleurs de Logistiques Magazine. L'abonnement sera payant (comme c'est le cas aujourd'hui pour Logistiques Magazines), et son accessibilité sur le portail Actu TL sera réservée aux abonnés. En revanche, les Newsletters hebdomadaire et quotidienne de Supply Chain Magazine continueront d'être envoyées gratuitement à tous ceux qui s'inscriront pour les recevoir. De même, le contenu antérieur à cette fusion, et actuellement en ligne sur www.supplychainmagazine.com continuera d'être en accès libre. Cette évolution s'accompagne d'une réorganisation des équipes. La rédaction est animée par Jean-Luc Rognon, Rédacteur en chef et Eloïse Leydier, Rédactrice en chef adjointe sous la direction éditoriale de Cathy Polge. La direction commerciale est confiée à Sandrine Papin et la réalisation technique à Jean-Louis Declaux. « La presse professionnelle vit une mutation profonde, explique Jean-Philippe Guillaume, Président de SCMédia. Le digital lui ouvre de formidables opportunités mais nécessite aussi une remise en cause des modèles existants. Cette fusion correspond à une volonté de regrouper les forces des 2 principales publications de la communauté logistique et Supply Chain pour qu'ensemble elles relèvent les défis du multimédia. » Face à une prolifération des messages véhiculés sur Internet et par les réseaux sociaux, Supply Chain Magazine entend plus que jamais faire valoir sa différence autour de 4 axes principaux : S'imposer comme gage de qualité et de crédibilité, accroître sa diffusion notamment via le digital, conforter son rôle d'animateur de la communauté Supply Chain à travers des media papier/digitaux, des sites de contenus, des événements, le salon Supply Chain Event... s'inscrire dans une communauté plus large, celle de SCMedia, qui contribue davantage au rapprochement des donneurs d'ordres et des acteurs du monde du transport et de la logistique.
Pour la publicité sur SCM nouvelle formule,
contact commercial : karine.dino@scmag.fr

 
   
 
 
 
France
Logistique
2025
Participez
à l'enquête
relative
au futur
Référentiel
RSE en
logistique !
La Stratégie nationale France Logistique 2025, adoptée l'an dernier, comprend notamment « l'élaboration d'un Référentiel RSE commun et partagé par l'ensemble des acteurs de la logistique en France ». La Section thématique Logistique et Supply chain de la Commission Nationale des services a fortement contribué aux travaux menés depuis plus d'un an, en collaboration avec le ministère de la Transition écologique et solidaire et le ministère de l'Économie et des finances. Comme nous l'annoncions ce lundi (voir NL n°2532), ces travaux débouchent maintenant sur une enquête en ligne auprès des professionnels (prestataires, donneurs d'ordre, entreprises en compte propre). Cette enquête permettra d'une part de mieux appréhender les enjeux RSE en logistique tels que les entreprises les perçoivent aujourd'hui et d'autre part de recueillir l'avis et les propositions des professionnels et experts. Le questionnaire qui comprend une quarantaine de questions peut être remplit en une trentaine de minutes. Laurent Grégoire, président de la section thématique, confirme : « Toutes les réponses seront soigneusement analysées et contribueront de façon essentielle à l'élaboration et la mise en œuvre d'un référentiel partagé par toute la filière ».
Pour répondre à l'enquête,
ouverte jusqu'à fin août
 
 
Portrait
d'Emmanuel
Macron
Une logistique
en marche
Dans le cadre de son marché avec la DILA (Direction de l'information légale et administrative), le prestataire Eurodislog assure la diffusion du portrait officiel du Président de la République Française. Une organisation expresse permettant d'assurer en 24h, la distribution des 60.000 portraits, depuis l'enlèvement auprès de l'imprimerie d'Etat, jusqu'à la livraison vers l'ensemble des Préfectures de France et des consulats étrangers. JPG
 
   
 
 
 
Innovation
L'appel
à projets
de Cdiscount
pour une
Supply Chain
4.0
L'été sera studieux pour certains... Le e-commerçant français Cdiscount a lancé il y a quelques jours un appel à projets qui se clôturera le 15 septembre prochain. Objectif : trouver les start-up qui l'accompagneront dans sa transformation rapide vers une Supply Chain 4.0. Les défis à relever pour les postulants : comment réduire la facteurs de pénibilité associés au port de charges lourdes, comment déplacer des unités de manutention de manière automatisée et en collaboration avec les Hommes, comment prélever des unités de manutention en vrac pour les disposer de manière optimisée, comment simuler les postes de travail, des espaces et des flux et enfin comment apporter de la flexibilité au process de livraison pour offrir une meilleure expérience aux clients. Les 5 start-up sélectionnées le 31 octobre par le jury de sélection bénéficieront d'un programme d'accompagnement pendant 6 mois (Test & Go), leur permettant entre autres d'être accueillies dans les locaux de « The Warehouse », lieu d'innovation logistique de Cdiscount (aujourd'hui filiale du groupe Casino), à quelques kilomètres de Bordeaux. Les heureuses élues pourront également profiter durant ce programme d'un suivi gratuit par des experts de l'entreprenariat pour les aider à définir leur stratégie, leur business model, leur organisation. Ces experts aident également les startups accélérées à obtenir des subventions, préparer des levées de fonds, définir leur positionnement et leur communication. Cet accompagnement prendra la forme de 6 à 8 ateliers répartis sur la durée du programme. EL
Pour postuler
à une Supply Chain 4.0
 
   
 
Fluvial
Les remous
du Canal Seine
Nord-Europe
L'interview d'Elisabeth Borne début juillet dans les Echos continue à faire des remous dans le landernau du transport. Non pas comme la semaine dernière au sujet d'une éventuelle réapparition, sous une autre forme, de l'écotaxe, mais à propos du canal Seine-Nord Europe. La Ministre du Transport n'a pas nommément cité le projet parmi les programmes de construction d'infrastructures qui pourraient être mis en pause (dans l'attente d'une loi de programmation à venir au cours du premier semestre 2018). Il n'empêche que tout le monde s'inquiète et demande au gouvernement de clarifier sa position. TFF (Transporteurs Fluviaux de France) rappelle que le projet est largement financé (à 40% par l'Europe et à 25% par les territoires) et que son report constituerait un signal négatif en termes d'écologie des transports et d'intermodalité. L'Union TLF redoute un « nouveau repli politique » en soulignant que le projet, « crucial pour l'avenir du fret fluvial », s'inscrit dans les objectifs de renforcement de la compétitivité de la France et le développement harmonieux de ses territoires fixés par le plan « France logistique 2025 » en 2016. L'association Seine-Nord Europe, qui regroupe des collectivités territoriales, des organismes socioprofessionnels, des chambres consulaires et des personnalités mobilisées en faveur du projet de canal, fait remarquer qu'en 2017 et 2018, le financement du projet CSNE par l'Etat français ne correspondra qu'à quelques dizaines de M€, « une somme significative mais très éloignée des économies à réaliser pour contenir le déficit public sous la barre des 3 % du PIB ». La contribution de l'Etat français, dont le paiement sera étalé sur 8 ans, correspond à 21 % du coût total du projet (4,7 millions € constants). Elle rappelle également qu'environ 250 M€ ont été déjà dépensés dans la réalisation du projet et que la France perdra la contribution de l'Union européenne si le canal ne se fait pas dans les délais prévus. JLR  
 
 
 
Intérim
Adecco recrute
pour son pôle
logistique
de Montauban
Le spécialiste de l'intérim lance le recrutement de
50 intérimaires au sein d'un pôle de compétences partagées dédié à la logistique, à Montauban. Le groupe Adecco avait lancé ce type de dispositif courant 2016 pour faire face à la pénurie de main d'œuvre dans certains bassins d'emplois. Comme lors de la dizaine de projets similaires déjà lancés, la formule déployée en Tarn-et-Garonne repose sur un partenariat avec 5 à 6 entreprises d'un même secteur d'activités auxquelles Adecco s'engage à mettre à disposition un groupement de 50 à 100 collaborateurs embauchés en CDI intérimaire, pour répondre à leurs besoins actuels et futurs. Préparateurs de commande, caristes, magasiniers... : les 50 salariés à recruter d'ici 12 mois bénéficieront d'un parcours de formation personnalisé, avec une alternance entre périodes de travail et périodes de formation, « à concurrence de 10% de leur temps », précise le communiqué. Notons qu'au niveau national, Adecco vise à déployer de type de pôle de compétences partagées dédié à des métiers spécifiques sur 50 bassins d'emplois, avec la signature de 3.500 CDI intérimaire à la clé d'ici fin 2017. MR
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Belgique
C.H. Robinson
ouvre une
plate-forme
de groupage
à Anvers

C.H. Robinson, 1er Freight Forwarder américain (5e mondial), vient d'ouvrir à Anvers une plate-forme de groupage qui s'ajoute à son réseau de groupage de fret maritime et aérien en Allemagne, au Royaume Uni et en Italie. « Avec l'ouverture de ce gateway à Anvers, nous sommes en mesure de mieux servir nos clients avec une palette de services plus large en direction de l'Amérique du Nord et de l'Océanie (Australie et Nouvelle Zélande) » souligne Ivo Aris, VP Europe Global Forwarding du commissionnaire. C.H. Robinson, qui a fait l'acquisition d'APC Logistics en 2016 (voir NL n°2326), entend en effet saisir les opportunités d'échanges entre notre région et ses antipodes.
En plus des services de groupage, le commissionnaire américain propose des services de transport en lots complets, notamment via son agence d'Anvers (où est situé son siège européen) ouverte en 2015. Il compte en Europe un réseau de 45 agences offrant des services de Freight Forwarding routier, maritime et aérien. PM
Photo : Ivo Aris, CH Robinson
 
 

Chine
Des colis en
téléphérique
dans le
Guangdong
La société chinoise iBosst Ltd a dévoilé récemment son projet d'express logistique intelligent (Smart Logistics Express), un réseau de téléphérique horizontal sur rail composé de navettes robotisées dédiées à la livraison de colis (100 kg maxi) pour desservir les régions urbaines et rurales en Chine. L'objectif affiché à terme : réussir à livrer en J+1 à l'échelle du pays et en H+1 dans les villes.
Le premier pilote, sur un tronçon de 15 km, a été réalisé en mai à Maoming, dans le Guangdong, la province la plus peuplée et la plus riche de Chine, située au sud-ouest du pays. Selon Guangdong iBosst Ltd, le coût de la construction d'un tel réseau est actuellement aux environ de 19.000 € par km (150.000 RMB) et pourrait baisser à 13.000 €/km (100.000 RMB) avec un déploiement à grande échelle. JLR
Photo ©iBosst
 
   
 

Chine
Kerry Logistics
investit dans
Lanzhou Pacific
Logistics
Déjà présent dans le transport ferroviaire le long de la route de la soie, Kerry Logistics vient de reprendre 50% du capital de Lanzhou Pacific Logistics (LPL).
Fondée en 2002, ce dernier est un commissionnaire de transport multimodal gérant des opérations en Chine et en Asie Centrale, notamment en Ouzbékistan, au Kazakhstan et en Russie. Via son autre actionnaire China Railway Container Transport Company Limited (CRCTC), LPL a à sa disposition un vaste réseau ferroviaire national couvrant plus de 100 grandes villes, plusieurs gares de fret conteneurisé et compte parmi ses clients de nombres Fortune 500 chinoises, en particulier dans les secteurs de la chimie et de l'agriculture. « Cette acquisition va nous permettre de capitaliser sur les vastes opportunités qu'apporte l'initiative Belt and Road. Elle va non seulement renforcer nos capacités de fret ferroviaire à travers la Chine et l'Asie Centrale mais également consolider notre expertise en gestion de projets. Elle va d'autre part renforcer notre réseau rail et route dans la Communauté des Etats Indépendants. En établissant une chaine de fret multimodal connectant la Chine, l'Asie Centrale et l'Europe, nous nous engageons à offrir à nos clients internationaux de nouvelles options de transport à des prix compétitifs » commente William Ma, Managing Director de Kerry Logistics. PM
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Chef de publicité
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
12 juillet 2017

SEPTEMBRE 2017

Jeudi 7
Webinar TXTChain
TXT RETAIL
« 4 bonnes
pratiques pour
une Supply Chain
plus agile »

En collaboration avec SCMagazine
De 13h30 à 14h


OCTOBRE 2017


Jeudi 12
Forum RELEX
« Efficient Supply Chain For Retail »
Partenaires :
MARTEC International
et SCMagazine
DE 14h30 à 18h30
Ambassade
de Finlande
Paris 7e