Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Les nouveaux
Business
Models en
Supply Chain
La révolution numérique transforme la société et modifie la manière de travailler. Dans l'univers de la Supply Chain, elle favorise la communication, le partage d'information et génère de nouveaux modèles. Certains ont déjà fait leur preuve, d'autres sont en cours de développement, en test ou sous forme de POC (Proof Of Concept). Ce sont parfois de petites applis très simples qui peuvent permettre de mettre en rapport des offreurs de services et des utilisateurs. Cela peut être plus complexe comme le Blockchain qui pourrait au cours des prochaines années apporter des réponses en termes de stockage et de sécurisation de l'information. Une autre tendance est le paiement à l'usage. En effet, on assiste à l'éclosion de jeunes pousses qui arrivent sur le marché de la Supply Chain avec des projets en rupture avec les modèles traditionnels : la notion de « pay-as-you-go » propose de remplacer le coût de possession par un prix à l'utilisation. Ce sont par exemple des équipements de manutention ou de transport qui ne seraient plus facturés à l'achat ou dans le cadre d'une location longue durée, mais pour la période où ils seraient véritablement utilisés. Si l'on considère que certains matériels ne servent que partiellement au cours d'un mois ou d'une année, ce type de formule pourrait avoir du sens. Même chose pour des dizaines de milliers de mètres carrés d'entrepôts inoccupés qui pourraient être loués directement, via une plate-forme d'échanges, entre industriels ou distributeurs, pour palier des effets de saisonnalité ou faire face à des opérations promotionnelles. En quelque sorte, le AirbNb de la logistique ! De toute évidence, ces sujets ne manqueront pas de donner naissance à de nouvelles entreprises. Certaines échoueront, d'autres réussiront à percer et peut-être deviendront-elles incontournables. Pour faire le point sur les projets en cours, les expériences pilotes et les start-ups prometteuses, nous vous donnons rendez-vous le mardi 11 juillet 2017 à l'ESCP-Europe pour une journée complète dédiée aux « nouveaux Business Models en Supply Chain »(1). JPG
(1) Le programme complet de cette journée organisée par Supply Chain Magazine en partenariat avec ESCP-Europe sera publié début mai, date de l'ouverture des inscriptions à cette journée. Vous pouvez déjà bloquer la date sur vos agendas !
 
 
 
 
INVITATION
Une matinée
consacrée à
la RSE en
Supply Chain
L'Aslog vous invite le 7 avril à une conférence organisée en collaboration avec l'ESCP-Europe (et dans ses locaux) sur le thème « Responsabilité Sociale et Environnementale en Supply Chain ». Sur quels critères évaluer la « durabilité » du transport ? Quel état des lieux du « transport durable » aujourd'hui et quelles sont les évolutions réglementaires qui vont affecter le secteur sur ces critères ? Comment organiser la logistique urbaine et convaincre ses partenaires d'utiliser des véhicules propres ? Pour répondre à ces questions François-Régis Le Tourneau, Directeur Supply Chain « Standards et Prospectives » de L'Oreal qui présentera les objectifs du Lab RSE de l'Aslog. Eric Mugnier, Associé EY et Thomas Gault, Senior Manager d'EY interviendront pour parler de transport durable comme « opportunité de création de valeur ». Jérôme Libeskind,Fondateur de Logicités posera la question des relations entre les acteurs professionnels et les collectivités. Eric Petit, fondateur d'Ecologie Logistique et Tariel Chamerois, Directeur QHSE Manager de DB Schenker nous parlerons de Centre de Distribution Urbain. Enfin une Table Ronde réunissant plusieurs intervenants de la matinée ainsi que Bruno Sanlaville, co-Fondateur de Citycart, abordera le dernier kilomètre en s'interrogeant notamment sur le choix des véhicules, la mutualisation des opérations et l'intérêt d'associer les partenaires à la démarche RSE. Cette matinée sera co-animée par Valentina Carbone enseignant-chercheur à l'ESCP-Europe et Jean-Philippe Guillaume de Supply Chain Magazine.
Contact : peggy.stauss@Aslog.fr
Programme complet
et inscription

 
 
Prestataires
logistiques
FM Logistic
France
inaugure sa
plate-forme
de Mormant






Opérationnelle depuis le 4 septembre dernier, la plate-forme logistique de Mormant (77), à 20 km de Melun, a été inaugurée officiellement vendredi dernier par FM Logistic France. Ce bâtiment de 44.000 m2, classifié Seveso seuil bas, a reçu de Certivea la certification NF HQE Bâtiments tertiaires avec « niveau exceptionnel » en phase conception. Les huit cellules actuelles (dont six sont en température dirigée 10-20°C) sont dédiées au client Mondelez International, pour le stockage, la préparation de commandes et le co-packing de biscuits salés et sucrés à destination d'environ 250 plates-formes de la grande distribution sur la partie nord de la France (environ 6.000 entrées/sorties de palettes par jour). Pour la partie sud, FM Logistic est également prestataire de Mondelez International depuis plusieurs années à partir de son entrepôt de Satolas. Avant d'être déménagées à Mormant (55.000 palettes ont été transférées, dans le cadre d'une opération préparée dans ses moindres détails depuis janvier 2016), les activités pour la partie Nord étaient opérées par FM Logistic sur le site de Moissy-Cramayel (30.000 m2), devenu trop petit, ce qui obligeait le prestataire à stocker en débord 10 à 20.000 palettes sur d'autres sites (notamment Neuville-aux-Bois ou Saint-Cyr-en-Val) et à assurer des navettes.
« En novembre, nos clients nous ont tous demandé de leur indiquer la date du déménagement, alors même qu'il avait déjà été réalisé entre septembre et octobre, tout en continuant de livrer avec la même qualité de service »
a précisé Marc Cavé, Directeur Opérations Logistiques Mondelez International pour l'Europe de l'Ouest, qui a signé un contrat avec FM Logistic sur le site de Mormant jusqu'en 2022. Sur les 150 personnes qui travaillaient sur le site FM Logistic de Moissy-Cramayel, plus de 130 ont suivi le mouvement vers Mormant (à 22 km), FM Logistic ayant d'ailleurs financé l'obtention du permis de conduire aux collaborateurs qui ne l'avaient pas. Au total, 250 personnes réparties en trois équipes travaillent sur le site de Mormant, dont une trentaine de nouvelles recrues et 30 à 40% d'interim. JLR
(voir suite)
Photo ci-contre : Plate-forme de Mormant ©JL.Rognon
 
   
  Marc Cavé, Directeur Opérations Logistiques Mondelez International pour l'Europe de l'Ouest ©JL.Rognon  
 
 
 
Prestataires
logistiques
(suite)
Une cellule
fortement
mécanisée
dédiée
au copacking
Sur les huit cellules de l'entrepôt de Mormant, dans sa configuration actuelle, sept sont dédiées à l'entreposage (38.000 m2, avec 80.000 emplacements palettes) et une (6.000 m2) pour le conditionnement à façon (copacking). Cette activité en 3X8 (50% d'interim), qui représente la réalisation de 52 millions de lots promotionnels par an, fait largement appel à des équipements de mécanisation, avec 8 lignes de conditionnement automatisées intégrées par FM Logistic. « Dans le copacking, certaines tâches répétitives sont hyper pénibles à réaliser, notamment le retournement des produits. Nous faisons en sorte d'avoir le bon niveau de compétitivité pour conserver nos dossiers et nous développer mais aussi de mettre nos collaborateurs en situation de sécurité et de réduire la pénibilité au travail » nous a précisé Jean-Christophe Machet, le Président du groupe FM Logistic. Le prestataire a investi quelque 3 M€ dans les robots de copacking, notamment pour les opérations de « pick & place » (prise et positionnement de produits sur la ligne de conditionnement) et de décaissage (pour alimenter les lignes de conditionnement). Une deuxième phase ultérieure de mécanisation pourrait concerner la palettisation et la dépalletisation. L'avantage du copacking en « wall-to-wall », c'est-à-dire sur le même site que le stockage des produits, est que le processus Kanban est extrêmement industrialisé, l'entrepôt livrant l'atelier de copacking dès que le besoin est exprimé par l'opérateur, en 10 minutes maximum. FM Logistic France compte aujourd'hui 5 cellules (et bientôt six) dédiées au copacking dans ses entrepôts. JLR
 
   
  Plate-forme de Mormant ©JL.Rognon  
   
 
Prestataires
logistiques
(suite et fin)
Mormant
a vocation
à devenir
multiclients sur
116.000 m
2
La construction du site de Mormant, qui représente un investissement d'environ 35 M€, est amenée à se poursuivre dans les années qui viennent. L'objectif de FM Logistic France est en effet de constituer à terme un méga-entrepôt multi-client de 20 cellules, pour une surface totale de 116.000 m2, employant entre 350 et 400 collaborateurs. Mondelez International est d'ailleurs demandeur : « l'aspect multiclients et multiactivités était un critère important pour nous car il offre des avantages pour mieux gérer les pics d'activités » nous a confié Marc Cavé, Directeur Opérations Logistiques Mondelez International pour l'Europe de l'Ouest. Le terrain est déjà prêt. NG Concept, la filiale d'ingénierie du groupe FM Logistic, serait capable pour un nouveau client de construire 2 cellules supplémentaires en l'espace de 6 mois. FM Logistic France compte actuellement 29 plates-formes dans l'Hexagone, et réalise un CA de 380 M€. Les deux prochaines inaugurations auront lieu à l'Hebergement (Mayenne) et été, et à Heudebouville (Eure), en fin d'année. JLR
 
   
  L'entrepôt, lors de sa construction. On voit derrière le terrain prêt pour une future extension. ©JL.Rognon  
   
 
Acquisition
E3NEO emballe
l'américain
Ranpak
Ranpak vient de faire l'acquisition de la société française de mécanisation d'emballages E3NEO, dans une démarche d'élargissement de son offre de solutions à destination des environnements à forts volumes. « L'automatisation des entrepôts est de plus en plus importante pour atteindre performance et productivité dans les opérations d'emballage », commente Steve Kovach, CEO de Ranpack. « Avec l'acquisition d'E3NEO, nous élargissons le champ des solutions pour les clients qui veulent franchir un cap dans le domaine de l'automatisation. La technologie reconnue et l'expertise d'E3NEO sont décisives pour nous aider à répondre aux besoins présents et futurs de la logistique de préparation de commandes de détail et vont occuper une grande place dans notre stratégie de croissance ». Jean-Yves Sia et Uwe Klärner, co-fondateurs d'E3NEO, précisent : « Nous apportons une réponse à un problème client universel et la force de Ranpak en tant que société globale nous positionne idéalement pour grandir plus vite et nous assurer une demande croissante pour l'automatisation des centres de distribution ». E3NEO va opérer comme une entité indépendante au sein de l'organisation Ranpak. Compte tenu des différences existant entre les process de vente et les expertises requises, les organisations commerciales ne devraient pas fusionner. Pour mémoire la société Ranpak a été créée en 1972. Son ambition était de lancer le premier matériau d'emballage éco-responsable pour caler et protéger efficacement les produits au cours de leur expédition. Le développement permanent et l'amélioration des matériaux, systèmes et concepts de solutions globales ont valu à Ranpak la réputation d'un acteur majeur dans l'industrie de l'emballage JPG
 
   
 
Transport
Pedretti
se renforce
dans
le sud-ouest
Pedretti ouvre deux nouvelles agences dans le Sud-Ouest à Portet-sur-Garonne (31) et Bruges (33). La création de ces nouvelles agences permet de poursuivre le plan de développement national en proposant à ses clients un service réactif de proximité pour la ramasse et la distribution de marchandises palettisées. « Ce développement s'inscrit dans une logique de maitrise des flux, avec des moyens propres de proximité garants de la qualité de service attendue par les clients », indique le transporteur. L'agence de Portet- sur-Garonne (31) est équipée de 9 quais pour une surface totale de 1.308 m² et l'agence de Bruges de 8 quais pour 888 m². 32 emplois seraient déjà créés dans le Sud-Ouest par cette entreprise de transport. JPG  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Allemagne
Le robot
de picking de
Knapp, élu
meilleur produit
de l'année sur
le salon
LogiMAT 2017
La société Knapp a développé une solution nouvelle pour le traitement des commandes utilisant des robots industriels. Cette technologie vient d'être élue Meilleur Produit dans le cadre du salon LogiMAT 2017. Pick-it-Easy Robot convient pour l'utilisation dans différents domaines, secteurs d'activité et canaux de distribution comme système de préparation de commandes selon le principe du goods-to-man. Le logiciel de reconnaissance et de traitement d'images reconnaît les articles à prélever dans le conteneur source et calcule les points de saisie pour les surfaces des articles. Le logiciel choisit de manière stratégique le point de saisie idéal. Le robot dynamique à bras articulé comportant six axes permet de positionner le préhenseur du robot exactement au-dessus du point de saisie. Le préhenseur du robot, de conception élancée et souple, permet de prélever depuis le conteneur source des articles dans n'importe quelle position. Le système placé en permanence sous la surveillance des capteurs, saisit l'article et le transmet au conteneur cible. « Un poste de travail de type « goods to man », permet une performance de prélèvement allant jusqu'à 1 000 lignes par heure. Sur une longue période, le travail humain ne peut pas atteindre durablement de telles performances », souligne le constructeur. JPG
 
   
   
 

Allemagne
DHL lance
le concours
de l'innovation
2017
La deuxième édition du « Innovation Challenge » de DHL est officiellement ouverte. Les étudiants, startups et visionnaires du monde entier sont invités à soumettre, avant le mois de septembre, leurs idées dans deux catégories : la robotisation et l'économie circulaire. Dans le premier cas, il s'agit de d'imaginer et de développer un robot capable et parcourir les allées d'un entrepôt à la vitesse d'un humain et de saisir des objets, les placer sur un chariot puis les amener en zone de préparation de commandes. « Nous estimons que l'implémentation de la robotisation sera la norme dans notre secteur dans cinq ans. Cette application facilitera le processus de ramasse et soulagera les équipes du port de charges lourdes » indique Matthias Heutger, SVP Strategy, Marketing & Innovation chez DHL Customer Solutions & Innovation. Déjà inquiets avec l'arrivée des AGV et chariots semi-autonomes, les caristes vont devoir préparer leur plan de reconversion professionnelle. Ils trouveront peut-être leur place dans l'économie circulaire, deuxième thème du concours. DHL souhaite en effet dénicher des produits et concepts innovants, non basés sur la possession de biens, créateurs de valeurs pour tous, y compris pour la société, et facilitant l'éclosion de nouveaux modèles logistiques. « Les modèles d'économie circulaire sont plus connus dans les domaines de la mobilité et du tourisme. Alors que la technologie digitale continue de faire baisser le coût des transactions et d'accroitre la transparence, nous pensons qu'il n'y a pour ainsi-dire aucune limite aux domaines dans lesquels que ce modèle peut être appliqué. Nous cherchons à créer de la valeur en utilisant au mieux les ressources pour transformer les biens logistiques en services durables, équitables et potentiellement rentables pour les consommateurs et les entreprises » souligne Markus Kückelhaus, VP Innovation & Trend Research de DHL Customer Solutions & Innovation. Trois finalistes dans chaque catégorie pourront présenter le fruit de leur créativité devant un parterre de 180 professionnels de la Supply Chain à l'occasion du prochain DHL Innovation Day qui aura le 16 novembre en Allemagne. Les dossiers seront jugés sur les critères de fonctionnalité, esthétique, faisabilité et sur leur capacité à résoudre le problème donné. DHL offrira 20.000 €, à départager entre les deux vainqueurs, présentera leurs innovations dans ces Innovation Centers (Bonn, Singapour) et leur offrira la possibilité de les mettre en œuvre dans des Proof of Concept. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
27 mars 2017

MARS 2017

Mardi 28
COMPLET
Conférence
DIAGMA
« Comment
concevoir, mettre
en œuvre
& valoriser
votre stratégie
d'achat
transport ? »

Témoignages de :
Carrefour,
Tetrapak & Cabot
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 12h00
City Chateauform
Paris 8e



Jeudi 30
Webinaire
Supply Chain
CentraleSupelec
Exed
« Comment
accompagner
la montée
en maturité
du S&OP
pour en faire
le levier central
de croissance et
de profitabilité
de l'entreprise ?

De 11h30à 12h30



AVRIL 2017


Enquête
WAVESTONE
« Industrie 4.0 :
et vous,
qu"attendez-vous
de la quatrième
révolution
industrielle ? »

Partenaire
SCMagazine


Jeudi 13
Webconférence
CentraleSupélec
« Acheteurs,
comment
la révolution
numérique
bouleverse
votre
contribution à
la performance
de l'entreprise ? »

De 11h30à 12h30


Mercredi 19

Les rencontres
PROLOGIS
« Prenez de
la hauteur sur
la Supply Chain »

Partenaire :
SCMagazine
Sur invitation



MAI 2017

Jeudi 18
Webinar
DYNASYS
« Gérez votre
Supply Chain
étendue :
Anticipez.
Optimisez.
Décidez
»

Partenaire
SCMagazine
De 17h à 17h45



JUIN 2017

Jeudi 1
Journée Demand
& Supply Chain
Planning,
5ème édition
DYNASYS
« Du S&OP
à l'IBP :
Comment aligner
Supply Chain
et Finance ? »

Partenaire
SCMagazine
De 8h30 à 17h
Palais Brongniart
Paris 2e


Jeudi 15 et
vendredi 16

Formation
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques de
la prévision
des ventes »

De 9h00 à 17h00
Paris-La Défense