LinkedIn Twitter Facebook
 


Lors de
son congrès,
l'OTRE pointe les
sujets sensibles


Kuehne + Nagel
rachète Quick
International
Courier


Pour Noël,
XPO Logistics
renforce
ses équipes avec
des cobots


Ports de Lille
se dote
d'un nouvel
équipement


Désamiantage
des navires
obligatoire,
mode d'emploi


L'interview
Transports
Perrenot
Organisation patronale
Lors de son congrès,
l'OTRE pointe les sujets sensibles

Le 18e congrès national de l'OTRE s'est déroulé le 15 novembre, à Toulouse. Près de 400 participants étaient au rendez-vous, ainsi qu'une trentaine de partenaires. Les représentants de l'OTRE, les invités et le public ont largement évoqué les sujets sensibles touchant la profession. Parmi eux, la hausse des prix du carburant et de la TICPE figure au premier plan. Dans son discours, Aline Mesples, présidente de l'OTRE, a réaffirmé le besoin d'un carburant professionnel détaxé à l'achat – un projet en discussion qui devrait se concrétiser début 2020. Elle a néanmoins souligné que de nombreuses entreprises ne demandent pas le remboursement partiel de la TICPE ou n'appliquent pas le « pied de facture ». Le financement des infrastructures a également été au cœur des débats. Pour l'organisation patronale, les financements supplémentaires réclamés ne se justifient pas. « La remise en cause, aussi minime serait-elle, du remboursement partiel de la TICPE aux entreprises du transport routier constituerait le franchissement d'une ligne rouge que l'OTRE n'acceptera pas », a-t-elle martelé. LB
Photo : dans son discours, Aline Mesples a réaffirmé
le besoin d'un carburant professionnel détaxé
à l'achat – un projet en discussion qui devrait se concrétiser
début 2020. ©LB

Pour en
savoir plus


 
 
 


« La remise
en cause,
aussi minime
serait-elle, du
remboursement
partiel de
la TICPE aux
entreprises
du transport
routier,
constituerait
le franchis-
sement d'une
ligne rouge
que l'OTRE
n'acceptera
pas »,


a martelé
Aline Mesples
,
présidente
de l'OTRE.
Transport urgent
Kuehne + Nagel rachète
Quick International Courier

Dans une recherche constante d'élargissement de son offre, Kuehne + Nagel vient de mettre la main sur Quick International Courier, société américaine spécialisée dans le transport urgent aussi bien routier qu'aérien. Basée à Jamaica (État de New York) et fondée en 1981, Quick se compose de Sterling Aviation, QuickSTAT, Quick Healthcare et Quick Logistics. Elle est particulièrement présente dans les domaines de l'aéronautique et de la santé, deux secteurs que K+N développe sans relâche depuis plusieurs années, et propose à ses clients des services personnalisés. Il s'agit le plus souvent d'expéditions internationales et complexes, avec des protocoles de sécurité stricts et divers points de contrôle entre la destination et l'arrivée. PM
Pour en
savoir plus
 
 
  Afin de réduire au minimum le taux d'échecs, très chers dans ce genre d'opération, Quick a établi plusieurs tours de contrôle et centres de services à travers le monde. ©Kuehne+Nagel  
 

Pic de Noël
XPO Logistics renforce ses équipes
avec des robots intelligents

Pour pallier le pic d'activité lié aux fêtes de fin d'année, XPO Logistics recourt depuis début octobre à des robots intelligents sur un site en Ile-de-France pour l'un de ses clients e-commerçants. « Les robots autonomes font partie d'un système modulaire qui intègre des bacs spécifiques, des stations de préparation de commandes et des racks. Le volume de stockage compte plusieurs dizaines de milliers de bacs pouvant être divisés en unités plus petites si nécessaire ou étendus pour inclure plus de capacité », indique XPO dans un communiqué de presse. DIL
Pour en
savoir plus
 
   
  « Les robots autonomes font partie d'un système modulaire qui intègre des bacs spécifiques, des stations de préparation de commandes et des racks », indique XPO. ©XPO Logistics  
 


500 000.

C'est, en tonnes,
le volume de
fret ferroviaire
de Ports de Lille
attendu
cette année,
contre
45.161 tonnes
en 2014.
Transport combiné
Ports de Lille se dote
d'un nouvel équipement

Parti de très bas, avec des tonnages limités à 45.161 tonnes en 2014, le fret ferroviaire revient en force à Ports de Lille. En effet, son trafic dépassera allègrement les 500.000 tonnes cette année. À fin octobre 2018, et en dépit des trois mois d'activité perturbés par les mouvements sociaux du printemps 2019, ce trafic était déjà en hausse de 7%. C'est d'ailleurs une même croissance qui est attendue en 2019. Désormais, et avec la mise en place d'une nouvelle liaison sur Avignon mi-décembre 2018, ce sont vingt trains combinés qui fréquentent chaque semaine le chantier de transport combiné Lille Conteneurs Terminal (LCT). Ce nombre pourrait être porté à une trentaine dans le courant de l'année 2019 si les projets de développement de ce réseau touchant actuellement les points de desserte de Bordeaux, Mouguerre (Pyrénées-Atlantiques), Toulouse, Marseille et bientôt Avignon, se concrétisent. Les pistes de réflexion concernent la mise en place d'éventuelles liaisons vers le nord de l'Italie et le Benelux, bien que ce dossier en soit à un stade moins avancé. OC
Pour en
savoir plus
 
   
  Avec la mise en place d'une nouvelle liaison sur Avignon mi-décembre 2018, ce sont vingt trains combinés qui fréquentent chaque semaine le chantier de transport combiné Lille Conteneurs Terminal (LCT). ©Ports de Lille  
 
 
 
  Prévention des risques
Désamiantage des navires obligatoire,
mode d'emploi

Les sociétés SGS France, DI Environnement et FMDC Diagnostics étaient réunies fin novembre pour présenter leur offre commune destinée aux armateurs qui seront dans l'obligation, en janvier 2019, de faire effectuer un repérage de l'amiante sur leurs navires et, au besoin, de les désamianter. Cela fait suite à l'entrée en vigueur en juillet 2018 du décret relatif à la prévention de ces risques. Cette mesure veut protéger les personnes et aussi prévenir les rejets d'amiante dans l'environnement.
Sont concernés les navires cumulant ces 3 caractéristiques : être immatriculé au RIF ; construit avant 1997 en France, ou avant 2005 dans l'Union européenne ; ayant fait l'objet de travaux à l'étranger (repérage à faire au plus tard 2 mois après l'intervention). MHG
Pour en
savoir plus
 
   
  Où se trouve l'amiante ? Voici les dispositifs qu'il va falloir contrôler afin de repérer l'amiante. ©MDC Diagnostics  
 
L'I N T E R V I E W
 
Transports Perrenot :
« La gouvernance n'a de sens qu'avec de l'exigence,
de la bienveillance et de la rentabilité »


L'Officiel des Transporteurs :
Vous avez reçu le prix des
Petits Princes pour la gouvernance des Transports Perrenot.
En quoi se distingue-t-elle ?

Philippe Givone :
La gouvernance n'a de sens que s'il y a de l'exigence, de la bienveillance, mais aussi de la rentabilité. Elle n'est en effet pérenne que si l'entreprise crée de la valeur. Le groupe suit un cap dont je suis le garant et l'objectif est de faire adhérer à ces valeurs l'ensemble de la chaîne hiérarchique, de la production à l'administratif, afin que tous les collaborateurs sentent qu'ils appartiennent à une entreprise, à une famille. J'ai croisé Jacky Perrenot il y a onze ans. Nous avons décidé d'un projet d'entreprise ambitieux mais réalisable, et partagé nos valeurs et nos expériences. Mon rôle est désormais de faire en sorte que l'entreprise et ses valeurs perdurent et s'améliorent. Nous devons être innovants dans la continuité. Nous avons un turnover inférieur à 3%. Il faut apporter du bien-être aux collaborateurs, qui sont les premiers ambassadeurs de l'entreprise. GI
Photo : Philippe Givone, président des Transports Perrenot, a récemment reçu
le prix des Petits Princes pour la gouvernance. ©DR

Pour en
savoir plus

 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°389
3 décembre 2018
DÉCEMBRE

Du vendredi 7
au samedi 8
92e congrès
national
de la CSD

Biarritz


DÉCEMBRE

Du mardi 11
au mercredi 12
Supply Chain
Event 2018

Paris