LinkedIn Twitter Facebook
 


Loi LOM :
« Il n'a jamais
été question
de vignette
poids lourd
»

Fret ferroviaire :
Fret SNCF déploie
les trains longs


DP World et
Tercofin s'allient
sur l'hinterland
du port de Liège


Green Deliriver,
une navette
fluviale hybride
biogaz/
électrique


Italie : le
gouvernement
contre les
immatriculations
étrangères


L'info décalée
La première
route photo-
luminescente
a été inaugurée
à Pessac
Loi d'orientation des mobilités
« Il n'a jamais été question
de vignette poids lourd »

Taxer les poids lourds ? « Un sujet sensible », a reconnu Élisabeth Borne, qui n'a cessé d'insister sur le fait que le projet de loi d'orientation des mobilités (LOM), présenté en Conseil des ministres le 26 novembre 2018, va « rester en l'état ». C'est-à-dire sans fiscalité appliquée au TRM. Cependant, elle a déclaré qu'à partir de 2020, « nous allons travailler sur une possible redevance poids lourds, mais cela doit se faire dans un délai raisonnable avec les acteurs du transport routier ». En effet, cette problématique de taxation se posera inévitablement d'ici quelques mois car la LOM prévoit que les dépenses de l'Agence de financement des infrastructures de transports de France (AFITF) supposent la mise en place de ressources additionnelles pérennes, à hauteur de 500 M€ par an à partir de 2020. La LOM n'indiquant pas de quelle manière le gouvernement compte trouver ces 500 M€, la question de la fiscalité poids lourds reviendra vite sur le tapis. SW
Pour en
savoir plus


 
Elisabeth Borne et François de Rugy présentaient le projet de loi d'orientation des Mobilités, lundi 26 novembre, en conférence de presse. ©Sylvie Mugular  
 
 
 


« Nous allons
travailler sur
une possible
redevance
poids lourds,
mais cela doit
se faire dans
un délai
raisonnable
avec
les acteurs
du transport
routier »,


a déclaré
Elisabeth Borne
lors d'une
conférence
de presse
au ministère
des Transports.
Fret ferroviaire
Fret SNCF déploie les trains longs

Le déploiement des trains de fret longs s'accélère sur le réseau français. En prolongement de leur mise en œuvre déjà effective sur l'autoroute ferroviaire Bettembourg-Le Boulou depuis 2012, un premier train de combiné dont la longueur a été portée de 750 à 850 m a circulé, mi-novembre 2018, sur le parcours Valenton-Miramas. Assuré pour le compte de l'opérateur de transport combiné Novatrans, ce train était remorqué par une locomotive de Fret SNCF. En trafic conventionnel cette fois, c'est déjà un aller-retour quotidien qui est assuré entre Woippy et Sibelin depuis mi-décembre 2017. La circulation de ce train fait suite à une expérimentation pilote qui avait démarré en 2017.
Ce déploiement est d'autant plus aisé à réaliser qu'il ne requiert pas d'investissements importants. « Il convient simplement d'adapter un certain nombre de cantonnements (distance entre deux signaux – NDLR) et d'adapter la signalisation. Nous avons aussi recours à un équipement de queue de train. Fabriqué par l'équipementier allemand Knorr-Bremse, il permet d'accélérer le freinage de la rame afin d'en éviter les à-coups. Il s'agit là d'une première en Europe », explique Bertrand Minary, directeur innovation et digital de Fret SNCF. OC
Pour en
savoir plus
 
 
  L'autoroute ferroviaire a vu ses trains portés à une longueur de 850 m dès 2012. ©Olivier Constant  
 

Belgique
DP World et Tercofin s'allient
sur l'hinterland du port de Liège

DP World Inland, branche logistique de l'opérateur DP World en Europe continentale, et Tercofin, opérateur d'activités intermodales en Belgique, viennent de signer une joint-venture pour améliorer leur coopération sur l'hinterland du port belge de Liège. L'entité nouvellement créée, DP World Liège Container Terminals SA, comprend le terminal de Tercofin, soit Liège Containers terminal (LCT), situé au sud du port, et le terminal de DP World inland, Liège terminal, sur le Trilogiport, au nord. Les capacités ainsi regroupées devraient permettre de faire face à la croissance, offrir une gamme de services élargie, améliorer la consolidation des volumes à destination des ports maritimes et ainsi lutter contre leur congestion. Clients et chargeurs de Liège et l'est de la Belgique pourront désormais choisir un plan mieux adapté et optimiser leurs coûts de transport routier sur le dernier kilomètre. MHG
Pour en
savoir plus
 
   
  Les capacités ainsi regroupées devraient permettre d'améliorer la consolidation des volumes à destination des ports maritimes et ainsi lutter contre leur congestion. ©Liège Container Terminals  
 


850.
En mètres, c'est
la longueur
du premier train
de transport
combiné
qui a circulé
mi-novembre
2018
sur le parcours
Valenton-
Miramas.
Transport fluvial
Green Deliriver, une navette hybride
biogaz/électrique

À l'occasion du Salon des Maires de France, le groupe d'ingénierie Segula Technologies et GRDF dévoilent le projet de navette fluviale « Green Deliriver », qui ambitionne de réaliser un bateau pilote à horizon 2020. Sept autres partenaires se sont associés au projet, à commencer par Haropa Ports de Paris, Voies navigables de France (VNF), Chantier Naval de la Seine et Oise, la communauté Urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O), Saint-Gobain Distribution Bâtiment France, le Syctom, l'agence métropolitaine des déchets ménagers et Total. Les équipes R&D de Segula Technologies ont développé un concept de logistique urbaine en circuit court, qui exploitera le réseau fluvial pour transporter des marchandises sur la Seine depuis la périphérie urbaine jusqu'au cœur de Paris. Au retour, la navette évacuera des déchets urbains vers des centres de traitement et de valorisation. La navette fera appel à une propulsion hybride biogaz/électrique silencieuse. GH
Pour en
savoir plus
 
   
  « Ce consortium inédit rassemble tous les acteurs de la chaîne de valeur, depuis la production d'énergie en passant par la distribution d'énergie, la conception et la fabrication », explique Segula Technologies. ©Segula Technologies  
 
 
 
  Italie
Le gouvernement en guerre contre
les plaques étrangères

« La fête est finie », a déclaré Matteo Salvini, en annonçant l'adoption, en Conseil des ministres, d'un dispositif interdisant aux résidents de posséder une voiture immatriculée à l'étranger en Italie. Ce dispositif concerne toutes les catégories de véhicules. Pour l'homme fort du gouvernement italien, qui cumule les casquettes de vice-président du Conseil, ministre de l'Intérieur et patron de la Ligue, le parti souverainiste et populiste très cajolé par les sondages, cette interdiction va surtout permettre à l'État de faire tomber de l'argent frais dans ses caisses. Car cette pratique, très prisée en Italie, permet aux conducteurs, selon Matteo Salvini, de contourner le paiement de la vignette auto obligatoire en Italie, les amendes, voire même l'assurance. Elle leur permet aussi d'éviter que leur véhicule soit pris en gage par le fisc italien pour obliger les conducteurs en situation irrégulière à payer leur dû. « En fait, cette mesure punitive concerne surtout les conducteurs des véhicules immatriculés en Roumanie et ils sont légion en Italie. La plupart ne sont pas en règle et en cas d'accident, il n'y a aucune possibilité d'obtenir des dédommagements si le conducteur n'est pas assuré », explique Amedeo Genedani, président d'Unatras, l'union des transporteurs italiens. AFD
Pour en
savoir plus
 
   
  La pratique, très prisée en Italie, permet aux conducteurs, selon Matteo Salvini, de contourner le paiement de la vignette auto obligatoire en Italie, les amendes, voire même l'assurance. ©Adobe Stock  
 

 
La première route photoluminescente inaugurée à Pessac
Lundi 12 novembre était inaugurée à Pessac, dans la banlieue de Bordeaux, la première route faisant appel à la photoluminescence. Cette piste cyclable est constituée d'un marquage au sol lumineux de couleur verte, grâce à une peinture routière mise au point par la société girondine Olikrom. Cette entreprise est spécialisée dans la conception et l'application de « pigments intelligents », capables de répondre réversiblement (ou irréversiblement) à l'action de la température, de la pression ou de la lumière, comme c'est le cas ici. Concrètement, la peinture capture et stocke la lumière du soleil, ou celle des phares, et la restitue la nuit. Le système est capable de garantir une luminosité qui dure toute la nuit (10 h), tout en résistant aux UV, au trafic poids lourds et à l'humidité. Antidérapante, la peinture est visible jusqu'à 50, voire 100 mètres, avec plusieurs choix de couleur et plusieurs longueurs d'ondes, assurent Olikrom et le groupe de construction Eiffage qui se sont associés pour développer cette innovation. GH
Photo : les « pigments intelligents » sont capables de répondre réversiblement
(ou
irréversiblement) à l'action de la température, de la pression
ou de la lumière. ©Olikrom

Pour en
savoir plus

 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°388
28 novembre 2018
NOVEMBRE

Du lundi 26
au jeudi 29
ALL4PACK 2018
Villepinte


NOVEMBRE

Du mardi 27
au mercredi 28
Assises
de l'Économie
de la Mer

Brest


Du mercredi 28
et jeudi 29
Riverdating
Strasbourg

Du Vendredi 30
au 1er décembre
Logistic Expo
Chalon-sur-Saône

DÉCEMBRE

Du vendredi 7
au samedi 8
92e congrès
national
de la CSD

Biarritz


Du mardi 11
au mercredi 12
Supply Chain
Event 2018

Paris