LinkedIn Twitter Facebook
 


Brexit :
l'union
commerciale
des ports du
Nord, prévoit
le pire


Un conducteur
occitan primé
aux Trophées
des routiers

Fret ferroviaire :
VFLI fête
ses vingt ans
d'activité


Total acquiert
les 10.000
bornes
de recharge
de G2mobility


La Poste Suisse
plébiscite son
« déambulateur »
électrique

Le Port du Havre
s'associe avec
Waze pour
un échange
de données
en temps réel
Brexit
Norlink Ports, l'union commerciale
des ports du Nord, prévoit le pire

Norlink Ports, l'union commerciale des ports du Nord, qui compte aujourd'hui 25 adhérents, s'attend au pire pour le Brexit. « Nous préférons envisager le pire des scénarios pour être certains d'assurer la fluidité », explique Stéphane Raison, à la tête du port de Dunkerque. « Aujourd'hui, 70% des échanges vers et de la Grande-Bretagne s'effectuent par la route, traversant le détroit soit par la mer vers Calais ou Dunkerque, soit par le tunnel sous la Manche. Le préfet de région a été missionné pour superviser l'organisation des nouveaux échanges. C'est pourquoi les ports ont mis en place un plan de contingence pour mettre à niveau les infrastructures, notamment en termes de parkings, de hangars, de bâtiments pour accueillir les nouveaux services de contrôles », explique Stéphane Raison. Norlink va également communiquer largement sur les effets de ce Brexit auprès des entreprises, en mettant également en place des formations pour les entreprises qui ne sont pas familières des procédures de dédouanement et de transit. « L'État se charge pour sa part de mettre en place un nombre suffisant de ressources humaines pour effectuer les contrôles vétérinaires et phytosanitaires. La difficulté est aujourd'hui de pouvoir jauger correctement la nature et le nombre des contrôles ». L'objectif est de pouvoir identifier très rapidement les cargaisons soumises à contrôle. GD
Pour en
savoir plus

 
  Près de 650 camions par jour passeraient par la Manche chaque jour, les échanges avec la Grande-Bretagne représentant près de 4 milliards d'euros. ©Dunkerque Port  
 
 
 
  Trophées des routiers
Un conducteur occitan primé

Quelque 300 candidats se sont présentés aux concours des Trophées des routiers, qui se sont déroulés dans chaque région entre le 6 juin et le 5 juillet. Les 12 lauréats se sont retrouvés en région parisienne le 27 septembre pour les épreuves finales où Jason Daria, jeune conducteur employé par les Transports Dubois, s'est distingué avec 56 points sur 60. Le jeune homme s'est vu remettre un chèque de 2.000 €. Au printemps, lorsque le dirigeant de l'entreprise lui a proposé de participer au concours, le jeune conducteur employé depuis deux ans dans l'entreprise n'a pas hésité pas à se lancer. « Je suis très fier d'avoir participé au concours, se réjouit-il. Ce métier est une passion. Depuis l'âge de 6 ans, je suis mon père dans son camion. C'est vraiment un beau métier, ouvert à tous, homme ou femme. Il ne faut pas hésiter à se lancer dans cette voie si on s'intéresse au secteur. »
« Et la routine n'existe pas car on découvre toujours de nouvelles choses », ajoute le dirigeant de l'entreprise, Laurent Dubois, qui se dit fier du conducteur. L'entreprise, qui emploie 30 salariés dont 20 conducteurs, s'est mobilisée pour soutenir et encourager Jason Daria. « Il donne une image positive au métier », souligne-t-il. GI
Pour en
savoir plus
 
   
  Laurent Dubois, dirigeant des Transports Dubois, situés à Alès, ainsi que sa femme et ses deux filles, entourent Jason Daria. ©G.I.  
 


« Nous
préférons
envisager
le pire
des scénarios
pour être
certains
d'assurer
la fluidité »,


explique
Stéphane
Raison,

à la tête
du port de
Dunkerque,
en prévision
du Brexit.
Fret ferroviaire
VFLI fête ses vingt ans d'activité

Alors qu'elle avait originellement débuté ses activités dans la desserte des sites industriels, la société VFLI (Voies ferrées locales et industrielles) a progressivement élargi la palette de ses métiers en y ajoutant les trains de travaux et la traction de trains de fret sur le Réseau Ferré National (RFN). Fêtant ce 27 septembre 2018 ses deux décennies d'activité, VFLI est aujourd'hui un acteur reconnu du fret ferroviaire avec un trafic de 3,7 milliards de t/km, un chiffre d'affaires de l'ordre de 150 millions d'euros et un effectif de 950 personnes. Elle émarge, ainsi, au troisième rang des plus importants opérateurs de fret français derrière Fret SNCF et ECR. Surtout, elle sera la première en janvier 2019 à mettre en œuvre une locomotive hybride. Cela constituera, alors, une première française. Pour autant, la société connaît un exercice difficile compte tenu de l'impact des grèves du printemps 2018. « L'impact sur le chiffre d'affaires se chiffre à plusieurs millions d'euros. Mais notre image est ressortie finalement renforcée grâce à tous les efforts que nous avons mis en œuvre pour acheminer un maximum de trafic durant cette période. Cela se traduit par un taux de satisfaction client qui s'établit actuellement à 97%. À la faveur de cette rentrée 2018, nous observons un double phénomène, avec des prospects qui viennent nous voir et qui ont envie de travailler avec nous et des clients actuels souhaitant nous confier plus de trafic », souligne Alain Ribat, directeur général de VFLI. OC
Pour en
savoir plus
 
   
  VFLI est aujourd'hui un acteur reconnu du fret ferroviaire, avec un trafic de 3,7 milliards de t/km, un chiffre d'affaires de l'ordre de 150 millions d'euros et un effectif de 950 personnes. ©O.C.  
 
 
 
  Recharge électrique
Total acquiert
les 10.000 bornes de G2mobility

Total se prépare face à la disparation programmée du gazole et de l'essence. Propriétaire de 16.000 stations-service à travers 66 pays (dont 2.200 en France), le groupe pétrolier vient d'annoncer l'acquisition à 100% de G2mobility, un des leaders français des solutions de recharge pour véhicule électrique. Cette jeune entreprise française commercialise des bornes de charge connectées et des services associés tels que la gestion intelligente de l'énergie. Elle possède près de 10.000 bornes gérées par sa plateforme de services, principalement au sein d'entreprises ou des collectivités publiques. « L'acquisition de G2mobility constitue une étape décisive pour améliorer notre offre de recharge pour véhicules électriques. Avec plus de 25% du marché des bornes installées par les collectivités publiques, et un chiffre d'affaires en croissance de plus de 50% l'année dernière, G2mobility nous apporte une compétence nouvelle pour offrir des systèmes de recharge électrique plus efficaces au bénéfice de l'ensemble de nos clients professionnels et particuliers », avance Momar Nguer, directeur général marketing & services de Total. GH
Pour en
savoir plus

 
   
  G2mobility possède près de 10.000 bornes gérées par sa plateforme de services, principalement au sein d'entreprises ou des collectivités. ©DR  
 


3,7.
C'est en milliards
de t/km,
le trafic annuel
de VFLI, acteur
reconnu du fret
ferroviaire,
qui fêtait le
27 septembre
2018 ses
deux décennies
d'activité.
Scooters électriques
La Poste Suisse plébiscite
son « déambulateur » électrique

Lorsque La Poste Suisse a décidé de mettre au rebut ses scooters de distribution essence fin 2016, les postiers ont vu arriver avec scepticisme les nouveaux modèles électriques. Ces véhicules à trois roues à l'assise basse, des DXP conçus par l'entreprise suisse Kyburz, semblaient plutôt destinés au troisième âge. Certains le surnommaient même « le déambulateur ».
Pourtant, après deux ans de pratique, les employés ne pourraient plus s'en passer. Dans le cadre d'une étroite collaboration, la poste et le constructeur ont adapté les DXP aux exigences du métier postal : la version améliorée de ce trois-roues peut se déplacer sur les routes enneigées ou pentues tout en étant capable de tracter dans sa remorque une charge trois fois plus importante que celle de son prédécesseur, le Piaggio Liberty. Autre particularité, il n'est pas nécessaire de soulever le DXP pour le bloquer sur sa béquille à chaque arrêt. GH
Pour en
savoir plus
 
   
  Environ 6.000 scooters de ce type sont aujourd'hui en service dans toute la Suisse. La Poste réduit ainsi ses émissions de CO2 de 733 kg par véhicule et par an. ©La Poste Suisse  
 
  Digitalisation
Le Port du Havre s'associe
avec Waze pour un échange
         de données en temps réel

Haropa - Port du Havre fournit désormais des informations en temps réel concernant les mouvements de ses ouvrages mobiles, soit les ponts et les écluses, grâce à un partenariat avec l'application de navigation communautaire Waze. Ces données seront accessibles via le portail, S-Wing, guichet électronique du port du Havre, pour pouvoir être utilisées par l'ensemble des acteurs de la place portuaire. Le port peut également communiquer sur une fermeture de route ou des travaux sur la zone industrialo-portuaire, de façon à permettre à l'appli de fournir un itinéraire de déviation.
L'objectif du port du Havre est « de fluidifier le trafic et de rendre plus fiables les déplacements des usagers de la route circulant sur la zone industrialo-portuaire. De la gestion des routes à la réduction de la congestion, ces initiatives construisent la ville-port de demain », explique Baptiste Maurand, directeur général adjoint du port. MHG
Pour en
savoir plus
 
   
  L'objectif du port du Havre est « de fluidifier le trafic et de rendre plus fiables les déplacements des usagers de la route circulant sur la zone industrialo-portuaire », explique Baptiste Maurand, directeur général adjoint du port. ©DR  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°371
1er octobre 2018
OCTOBRE

Du mercredi 3
au jeudi 4
Salon Logistics
& Distribution

Bruxelles

Du jeudi 11
au samedi 13
Technotrans
Nantes


Du mercredi 17
au jeudi 18
Top Transport
Europe

Marseille


Du mardi 23
au jeudi 25
#Conext
Lille

NOVEMBRE

Mercredi 28
et jeudi 29
Riverdating
Strasbourg

DÉCEMBRE

Vendredi 7
au samedi 8
92e congrès
national
de la CSD

Biarritz