LinkedIn Twitter Facebook
 

Chronotruck
prépare
une nouvelle
levée de fonds


Camions
autonomes :
UD Trucks compte
lancer des
tests en 2020


Barges porte-
conteneurs :
Anvers lance
un plan d'action


DHL Express
France veut
valoriser
ses talents
commerciaux


L'aéroport de
Madrid souhaite
développer
sa logistique
Plates-formes digitales
Chronotruck prépare
une nouvelle levée de fonds

Alors qu'elle s'est retrouvée au cœur d'une polémique avec l'OTRE, la plate-forme Chronotruck tient à réaffirmer son respect scrupuleux des réglementations... et sa volonté de tracer sa route. Prochaine étape : une nouvelle levée de fonds qui doit intervenir d'ici le mois de septembre. Objectif : attaquer le marché allemand, voire les pays de l'Est. Le dirigeant de l'entreprise, Rodolphe Allard, se dit « étonné de l'agressivité » qui se manifeste parfois à l'encontre de Chronotruck et des plates-formes digitales en général. Il y voit un blocage avant tout culturel, estimant que l'entreprise, qui a le statut de commissionnaire, est plutôt un allié des transporteurs qu'un concurrent ou un ennemi. La plate-forme revendique aujourd'hui 4.000 transporteurs inscrits, dont 1.500 régulièrement actifs. AK
Photo : Rodolphe Allard se dit « étonné de l'agressivité » qui se manifeste parfois à l'encontre de Chronotruck et des plates-formes digitales en général. ©Chronotruck
Pour en
savoir plus

 
 
 


« La formation
a été conçue
pour ouvrir nos
collaborateurs
sur l'extérieur,
pour
qu'ils soient
à l'écoute
des nouvelles
tendances
du marché.
Cette ouverture
doit leur
permettre
d'être
en mesure
de mettre
les innovations
au service de
l'entreprise »,


détaille le
directeur Ventes
et Marketing
de DHL Express,
Grégory
Bounatian,

à propos
du nouveau
programme
« DHL
Sales Business
School ».
Camions autonomes
UD Trucks compte lancer
des tests en 2020

UD Trucks, filiale japonaise du groupe AB Volvo, veut tester d'ici deux ans des camions autonomes et électriques auprès de clients, avant une commercialisation prévue pour 2030. Le groupe AB Volvo expérimente déjà depuis quelques années des camions en conduite autonome à travers sa marque Volvo Trucks, mais en les cantonnant à des applications ou des environnements bien spécifiques (mines, exploitation agricole ou BOM). UD Trucks, dans le cadre de sa feuille de route pour une logistique intelligente « Vision 2030 », conçoit des véhicules qui permettront de répondre à une forte demande de livraisons de colis tout en diminuant les émissions de CO2 et en s'adaptant à la pénurie de conducteurs, un phénomène qui touche également le Japon. Dans un premier temps, UD Trucks va s'atteler à déployer ses solutions de camions autonomes dans des sites confinés à vitesse réduite. Simultanément, la firme japonaise travaille sur des solutions de platooning. AK
Pour en
savoir plus
 
 
UD Trucks travaille aussi sur des solutions de platooning avec des fonctions destinées à devenir de plus en plus automatisées, sur des autoroutes dans un premier temps avant d'envisager d'autres types de routes plus tard. ©DR  
 

Barges porte-conteneurs
Le port d'Anvers
lance un plan d'action

La communauté portuaire d'Anvers a signé un Plan d'action pour le transport par barges porte-conteneurs afin de répondre à l'augmentation des volumes qui engendre des temps d'attente plus longs. Les accords signés ciblent trois objectifs majeurs : planification des collaborations ; consolidation des volumes de fret et numérisation. Les terminaux s'engagent ainsi à assurer un niveau minimal de capacités pour la manutention des barges porte-conteneurs et à tester une planification centralisée à partir de septembre. Par ailleurs, une massification permettra de présenter des volumes plus importants aux terminaux maritimes. Une période d'essai débutera en octobre. Enfin, la numérisation et la centralisation des données doivent permettre une meilleure réactivité. MHG
Pour en
savoir plus
 
   
  Le « Plan d'action pour le transport par barges porte-conteneurs » au Port d'Anvers a été signé le 23 avril. ©Port d'Anvers  
 
 
 


1,5.

Ce sont,
en millions de
mètres carrés,
les surfaces
logistiques qui
verront le jour
dans le cadre
du nouveau plan
immobilier
de l'aéroport
de Madrid.
Formation
DHL Express France veut
valoriser ses talents commerciaux

DHL Express France, qui emploie 2.300 personnes en France, vient d'inaugurer un programme de formation dédié aux collaborateurs des départements vente et marketing, « DHL Sales Business School ». Les dix meilleurs d'entre eux ont l'opportunité de suivre une formation leur permettant d'appréhender les mutations des modes de vente, en particulier liées à la globalisation et à la numérisation. La formation a été conçue « pour ouvrir nos collaborateurs sur l'extérieur, pour qu'ils soient à l'écoute des nouvelles tendances du marché. Cette ouverture doit leur permettre d'être en mesure de mettre les innovations au service de l'entreprise », détaille le directeur Ventes et Marketing de DHL Express, Grégory Bounatian. La première session de ce programme, qui se déroule sur un an, a débuté mi-mars. MHG
Pour en
savoir plus
 
   
  Pendant un an, les 20 collaborateurs sélectionnés vont suivre une formation leur permettant d'appréhender les mutations des modes de vente, en particulier liées à la globalisation et à la numérisation. ©DHL  
 


Espagne
L'aéroport de Madrid
souhaite développer sa logistique

Le ministre de l'Équipement espagnol, Iñigo de la Serna, a présenté le Plan immobilier de l'aéroport Adolfo Suárez Madrid-Barajas, qui prévoit la mise en valeur de 562 ha de terrains, soit une surface constructible prévue de 2,7 millions de mètres carrés. L'investissement total estimé sur une période de 40 ans avoisine les 3 milliards d'euros. Dans ce projet, la logistique se taille la part du lion avec 257 hectares et 1,5 million de mètres carrés. Cette activité sera installée près du centre de fret actuel et du Corridor del Henares, où sont situés les principaux opérateurs logistiques. L'objectif est de développer le fret aérien et les activités à forte valeur ajoutée, avec un focus sur le commerce électronique, la biopharma, l'industrie légère et les produits périssables. DS
Pour en
savoir plus
 
   
  La construction des nouveaux bâtiments logistiques de l'aéroport de Madrid doit démarrer en 2020. ©AENA  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°324
2 mai 2018
MAI

Mardi 1er
au jeudi 3
Salon Multimodal
Birmingham


Jeudi 3
Forum
emploi/formation
Paris des Métiers
qui Recrutent

Paris

JUIN

Mardi 26 et
mercredi 27
Le Rendez-vous
de l'Assurance
Transports 2018

Paris