LinkedIn Twitter Facebook
 


Marseille-Fos :
PortSynergy
EuroFos
retrouve
la fluidité


Les Transports
Lahaye
réceptionnent
15 Scania R500


Lufthansa
Cargo va
commercialiser
les capacités
cargo de Brussels
Airlines


Immobilier
logistique :
Afilog prépare
une typologie
des petits espaces
périurbains


L'info décalée
Flying Whales :
du fret
exceptionnel
par dirigeable
en 2022
Marseille-Fos
PortSynergy EuroFos
retrouve la fluidité

L'emballement du système des rendez-vous pour les transporteurs routiers sur le terminal de PortSynergy EuroFos, à l'origine de la congestion en début d'année, n'est plus qu'un mauvais souvenir. Depuis le 15 mars, le manutentionnaire a instauré de nouvelles règles. La menace de sanctions financières pesant sur les rendez-vous non honorés a immédiatement produit ses effets. « Le taux de réservations annulées a chuté de 55 à 3,5% en quinze jours seulement. Le système était complètement dévoyé », reconnaît Marie-Hélène Pasquier, secrétaire générale de l'Union maritime et fluviale de Marseille-Fos. Les no show (non présentation à un rendez-vous pris) et annulations de rendez-vous sont respectivement facturées 50 € et 35 €. Dans un communiqué publié le 6 avril à l'issue d'une réunion qui se tenait la veille pour faire un point sur le fonctionnement du terminal de PortSynergy EuroFos suite à l'introduction de ces nouvelles règles, les acteurs professionnels (entreprises de transport et de logistique, transitaires, chargeurs, agents et consignataires, Union maritime et fluviale) saluent unanimement les résultats obtenus. « Avec un temps de passage complet de 30 mn sur le terminal, PortSynergy EuroFos fait mieux que de nombreux terminaux européens. En prenant des mesures drastiques, l'opérateur est parvenu à rétablir la confiance et des créneaux sont de nouveaux disponibles », se félicite Carole Rongier, représentante du groupe Chargeurs Sud de l'AUTF. La fluidité étant revenue sur les quais, le filtrage en amont de la Gate de PortSynergy EuroFos instauré momentanément a été levé. AK
Pour en
savoir plus

 
  Sur le terminal de PortSynergy EuroFos, la menace de sanctions financières pesant sur les rendez-vous non honorés a immédiatement produit ses effets : le taux de réservations annulées a chuté de 55 à 3,5%, en quinze jours seulement. ©Capture d'écran Eurofos  
 
 
 


« Avec
un temps
de passage
complet
de 30 mn sur
le terminal,
PortSynergy -
EuroFos fait
mieux que
de nombreux
terminaux
européens.
En prenant
des mesures
drastiques,
l'opérateur
est parvenu
à rétablir la
confiance et
des créneaux
sont de
nouveaux
disponibles »,


se félicite
Carole Rongier,
représentante
du groupe
Chargeurs Sud
de l'AUTF.
Flotte
Les Transports Lahaye
réceptionnent 15 Scania R500

Les Transports Lahaye viennent de recevoir quinze tracteurs Scania R500 pour renouveler une partie de la flotte. À court terme, une quinzaine d'autres véhicules devrait rejoindre le parc, composé de 450 tracteurs et quelque 60 porteurs. « Nous allons progressivement renouveler un tiers de notre flotte avec des tracteurs Scania nouvelle génération. Il s'avère qu'avec les normes Euro 6, les Scania offrent des résultats de consommation exceptionnels par rapport à des véhicules de marques concurrentes », estime Jean-Baptiste Lahaye, directeur des achats du Groupe Lahaye, dans un communiqué de presse. Les quinze tracteurs 13 litres 500 chevaux équipés de cabines R Highline sont dotés de la boîte Scania Opticruise, du ralentisseur Scania, de jupes et de déflecteurs. « Ce renouvellement de flotte ne devrait être qu'un premier pas vers d'autres commandes. Au-delà des matériels, notre client a bénéficié d'un accompagnement de Scania Finance pour la location de ses véhicules », souligne Sébastien Langlois, directeur commercial du groupe Aubrée Garages, distributeur Scania à Vern-sur-Seiche. DIL
 
 
  Les quinze tracteurs 13 litres 500 chevaux équipés de cabines R Highline sont dotés de la boîte Scania Opticruise, du ralentisseur Scania, de jupes et de déflecteurs. ©DR  
 
  Fret aérien
Lufthansa Cargo va commercialiser
les capacités cargo de Brussels Airlines

Détenue à 100% par le groupe Lufthansa depuis décembre 2016, Brussels Airlines va franchir une nouvelle étape dans l'intégration avec sa maison mère. À compter du 1er septembre 2018, ses capacités cargo seront en effet commercialisées par Lufthansa Cargo. Intérêt évident pour les clients de Brussels Airlines : un accès au large réseau de Lufthansa. Mais les clients de la compagnie allemande vont également tirer profit du rapprochement, notamment sur l'Afrique. Brussels Airlines dessert en effet 17 destinations sur ce continent, notamment Dakar, Monrovia, Abidjan, Douala, Kinshasa et Entebbe. Lufthansa Cargo commercialise par ailleurs les soutes de 4 autres compagnies du groupe : Austrian Airlines, Eurowings, Sun Express et bien sûr Lufthansa. AK
 
   
  Brussels Airlines vient compléter le réseau de Lufthansa, en offrant notamment des liaisons vers 17 destinations africaines. ©DR  
 
 
 


25 M€.

C'est le montant
de l'aide octroyée
par Bpifrance
à la société
Flying Whales
dans le cadre
du Programme
d'Investissements
d'Avenir (PIA),
afin de financer le
développement
de dirigeables
destinés plus
particulièrement
au transport
exceptionnel.
Immobilier logistique
Afilog prépare une typologie
des petits espaces périurbains

C'est un domaine « sous le radar » qu'Afilog a décidé d'investiguer : celui des espaces logistiques de taille moyenne, entre 1.000 et 5.000 m² environ, nichés dans des parcs d'activités péricentraux et dans des actifs immobiliers de type locaux d'activité. Ni espaces logistiques urbains ni plate-forme L, XL ou XXL, ces « petites » surfaces discrètes de la logistique, avec des localisations péricentrales, font pourtant l'objet d'une demande réelle exprimée par des transporteurs et logisticiens ou bien des comptes propres (artisans, installateurs, SAV, ...) qui s'en servent pour la fonction logistique non externalisable de leur activité. Ce sont généralement des espaces mixtes, à la frontière poreuse entre surfaces logistiques et surfaces d'activité. Dans sa mission d'accompagner ses membres dans l'évolution du secteur, l'association des professionnels de la supply chain et de l'immobilier logistique prévoit donc de créer officiellement une nouvelle commission de travail sur le sujet d'ici la fin du mois. Une première réunion préparatoire est prévue la semaine prochaine. « Les entretiens menés dans la commission prospective et le suivi des transactions de ces dernières années nous ont conduits à vouloir travailler sur cette forme de pratiques logistiques qui ne prennent, sur le plan immobilier, ni la forme des grands entrepôts ni celle des espaces logistiques urbains », déclare Diana Diziain, directrice déléguée d'Afilog. À l'image des travaux de la commission dédiée à la logistique urbaine, l'objectif sera également de réaliser, à partir d'exemples de bâtiments et d'entreprises utilisatrices, une typologie de ces espaces logistiques périurbains. JLR
Photo : Diana Diziain, directrice déléguée d'Afilog.
 
 
 

Flying Whales : du fret exceptionnel
par dirigeable en 2022

La PME française Flying Whales (les baleines volantes en français) compte produire puis exploiter des dirigeables rigides pour le transport de charges lourdes, d'une capacité d'emport de 60 tonnes (en soute et/ou sous élingues). Ces engins sont destinés aux marchés du débardage du bois, du fret et du transport exceptionnel. L'entreprise vient de bénéficier d'une aide 25 millions d'euros dans le cadre du Programme d'Investissements d'Avenir (PIA) opéré par Bpifrance, ce montant s'ajoutant aux sommes déjà collectées auprès de partenaires comme l'ONF (l'Office national des forêts) ou Avic, l'Airbus chinois. Le premier prototype de dirigeable, baptisé LCA60T (Large Capacity Airship), représente un investissement en R&D de 61 millions d'euros sur 4 ans (et de 200 millions au total). L'aéronef, qui sera le plus gros au monde, mesurera 150 mètres de long et de 12 mètres de haut et pourra convoyer du fret sans obligation de se poser au sol. Le gros ballon d'hélium sera en effet capable de rester en vol stationnaire, tandis que le transbordement sera réalisé à l'aide de treuils. L'engin se situe ainsi entre l'hélicoptère – en termes de flexibilité et d'affranchissement d'infrastructures de transport – et l'avion – en termes de capacité de charge –, tout en ayant des coûts d'exploitation annoncés comme inférieurs. GH
Pour en
savoir plus
 
   
  L'aéronef, qui sera le plus gros au monde, mesurera 150 mètres de long et de 12 mètres de haut et pourra convoyer du fret sans obligation de se poser au sol. ©DR  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°309
9 avril 2018
AVRIL

Mercredi 11
Retail Chain
Paris

La Défense

 
AVRIL

Lundi 23 au
vendredi 27
CeMAT 2018
Hanovre
Allemagne

MAI

Mardi 1er
au jeudi 3
Salon Multimodal
Birmingham