LinkedIn Twitter Facebook
 


Bilan 2017 :
DSV annonce
des résultats
record


La gouvernance
des ports
passée au crible


XPO Logistics :
un chiffre
d'affaires
en hausse de
5,5% en 2017


Aéroport de
Bâle-Mulhouse :
3e année
de croissance à
deux chiffres


Un nouveau
directeur
marketing pour
Volkswagen
Véhicules
Utilitaires
Bilan 2017
DSV annonce
des résultats record

Avec le rachat d'Uti, qui s'ajoute à des vents économiques porteurs, DSV a pris de l'ampleur sur la scène mondiale. Le chiffre d'affaires net du groupe danois atteint 10,063 milliards d'euros en 2017, en croissance de 10,4%. DSV estime ainsi se situer dans le Top 5 mondial des prestataires transport et logistique, avec une part de marché d'environ 2%. Une place qu'il entend bien conserver en restant à l'affût des opportunités d'acquisition. La marge brute du groupe progresse moins vite que le chiffre d'affaires : +4,8% à 2.231 M€. Car la reprise économique a eu pour contrepartie une hausse des taux de fret, « principalement dans l'aérien et le transport routier ». Parallèlement, les prestations de base dans le transport et le freight forwarding tendent à se banaliser, avec à la clef une pression sur les prix et moins d'opportunités de se différencier par la qualité. En résumé, « les clients en veulent plus pour moins cher », constate DSV, qui mise donc sur le développement de services à valeur ajoutée. « Ces derniers représentent 75% de notre marge brute, contre 25% pour les prestations transport de base », précise le groupe. Le différentiel entre l'évolution du chiffre d'affaires et celle de la marge brute n'empêche pas le résultat d'exploitation de bondir de 40,4%, à 655 M€. Le groupe DSV a en effet réalisé des économies substantielles, notamment liées aux synergies avec UTi. Les coûts de personnel ont ainsi diminué de 5,4% et les dépenses externes de 6%. Le résultat net a quant à lui quasiment doublé et s'établit à 404,7 M€. AK
Pour en
savoir plus

   
  Le résultat d'exploitation a bondi de 40,4%, à 655 M€. Le groupe DSV a en effet réalisé des économies substantielles, notamment liées aux synergies avec UTi. ©DSV  
 
 
 

Étude Isemar
La gouvernance des ports
passée au crible

L'Institut supérieur d'économie maritime (Isemar) vient de publier une étude sur la gouvernance des ports, comparant le modèle des ports décentralisés et celui des ports d'État. Son verdict : le premier ne soulève guère l'enthousiasme des collectivités locales et des régions gestionnaires tandis que le second souffre d'un statut juridique ambigu. Si la loi de décentralisation de 1983 a transféré la compétence des ports de commerce et de pêche aux départements et celle des ports de plaisance aux municipalités, les ports d'intérêt nationaux (PIN) métropolitains sont passés dans le giron des collectivités territoriales en 2004. Dans ce contexte, leur gestion est en général assurée par les Chambres de Commerce et d'Industrie (CCI) par le biais de contrats de concession ou de délégation de service public (DSP). Mais ce mode de gouvernance ne semble pas convaincre sur le terrain. « Ces transferts n'ont pas soulevé beaucoup d'enthousiasme de la part des collectivités territoriales et des régions, mise à part la Bretagne ».
Autre mode de gestion analysé, les Grands Ports Maritimes (GPM), placés sous la tutelle de l'État mais dont l'organisation s'inspire du droit des sociétés. « Leur statut juridique n'est pas clair. Le Conseil d'Etat les considère comme des établissements publics à double visage. C'est-à-dire exerçant à la fois des missions de service public à caractère administratif et des activités industrielles à caractère commercial », distingue l'Isemar. Parmi les points forts de cette gouvernance : la possibilité de mettre en place une « réelle stratégie via la mutualisation de leurs moyens ». DIL
Pour en
savoir plus

 
   
  L'étude rappelle que le Premier Ministre Edouard Philippe encourage « les régions "échelon pertinent" à assurer la gestion des ports décentralisés et des grands ports maritimes autres que ceux dont il reconnaît l'envergure européenne et qui resteront de la responsabilité de l'Etat (Haropa, Marseille et Dunkerque) ». ©GPMM  
 


« Sur
les prestations
transport
de base,
les clients
en veulent plus
pour moins
cher »,


constate
le groupe danois
DSV
dans son rapport
annuel.
Entreprise
XPO dévoile une hausse
de son chiffre d'affaires en 2017

En attendant les résultats annuels qui seront dévoilés le 30 mars, XPO Logistics Europe vient de publier son chiffre d'affaires 2017. Avec 5.723 millions d'euros (M€), l'entreprise a enregistré une hausse de son chiffre d'affaires (CA) consolidé de 5,5% par rapport à 2016 (7,6% à taux de change constant). Sa branche Supply Chain Europe a progressé de 9,5% (12,3% à taux de change constant) sur l'ensemble de l'exercice. Un résultat principalement imputable à une forte accélération de la demande dans différents secteurs, particulièrement dans la mode et le e-commerce. Sur la même tendance, son activité Supply Chain US a augmenté de 4,5% (6,7% à taux de change constant). Sur ce segment, c'est le secteur agroalimentaire qui a tiré la croissance. Côté transport, la progression enregistrée a été de 1,2% (2,7% à taux de change constant), essentiellement expliquée par une forte demande des services d'affrètement et de transport de lots complets « dans un marché à capacité restreinte », souligne XPO dans un communiqué. Géographiquement, l'exercice s'est traduit par une augmentation de CA de 41,7% aux Pays-Bas, de 7,2% en Espagne comme en Italie, de 3,2% en France et de 3,1% (10,3% à taux de change constant) au Royaume-Uni. DIL
 
   
  Les résultats annuels d'XPO Logistics seront dévoilés le 30 mars. ©XPO Logistics  
 
 
 


5.723.

C'est, en millions
d'euros,
le montant du
chiffre d'affaires
de XPO Logistics
en 2017, soit
une croissance
de 5,5%
par rapport
à l'année
précédente.
Aéroport de Bâle-Mulhouse
Troisième année de croissance
à deux chiffres

Les années se suivent et se ressemblent pour l'EuroAirport Bâle-Mulhouse-Freiburg. La plateforme trinationale a en effet connu une troisième année consécutive de croissance à deux chiffres de son trafic fret, qui totalise 64.303 tonnes. Une progression plus vigoureuse qu'en 2016 (+12%) puisqu'elle s'est établie à 17%. Elle permet à l'aéroport de pointer désormais à la seconde place des aéroports régionaux français derrière Toulouse. Le fret express constitue toujours l'essentiel du trafic, avec une bonne dynamique en 2017, en progression de 10,1%, pour un total de 46.868 tonnes. Mais le record de croissance revient au fret dit traditionnel, qui a « surperformé »en 2017. Il s'est inscrit en hausse de 41% à 17.434 tonnes. Au global, si l'on inclut le trafic de fret camionné (+3,5% à 47.981 tonnes), l'activité fret de la plateforme a totalisé 112.283 tonnes, là encore une croissance à deux chiffres (+10,8%). La direction de l'aéroport prévoit une hausse de 4,2% à 117.000 tonnes en 2018, dont 68.500 tonnes de fret avionné (+6,5%). C'est au cours du second trimestre 2018 que la rénovation du terminal de fret express sera achevée. Les expressistes disposeront ainsi d'une surface additionnelle de 8.000 m². Coût de l'investissement : 3 millions d'euros. OC
Pour en
savoir plus
 
   
  Au global, si l'on inclut le trafic de fret camionné (+3,5% à 47.981 tonnes), l'activité fret de la plateforme a totalisé 112.283 tonnes, là encore une croissance à deux chiffres (+10,8%). ©EuroAirport  
 
  Nomination
Un nouveau directeur marketing
pour Volkswagen Véhicules Utilitaires

Volkswagen Véhicules Utilitaires promeut Antoine Weil au poste de directeur marketing. Ce diplômé de l'European Business School Paris était jusqu'ici chef du service Produit Volkswagen France. Il est arrivé chez Volkswagen Group France en 2000 en tant que conseiller ventes et gestion et a occupé différents postes. Il reportera à Kérim Bournonville, directeur de la marque Volkswagen Véhicules Utilitaires. MHG
Photo : Antoine Weil, directeur du marketing de Volkswagen Véhicules Utilitaires à compter du 1er mars. ©Volkswagen
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°270
12 février 2018
MARS

Mardi 13
au jeudi 15
Salon Logimat
Stuttgart

Mardi 13
au jeudi 15
Wold Cargo Symposium IATA
Dallas


Mardi 20
au vendredi 23 Semaine
internationale
du transport et
de la logistique

Villepinte


Mardi 20
au vendredi 23
Intralogistics
Europe

Villepinte


Mardi 27
Salon Industrie
Villepinte

AVRIL

Mercredi 4
au jeudi 5
Rail Industry
Meetings

Valenciennes