LinkedIn Twitter Facebook
 


Épisode neigeux :
la profession
pointe un défaut
de gestion des
pouvoirs publics


Paquet Mobilité :
consensus
des députés de
la Commission
des affaires
européennes


Les clients
du camion
Tesla privilégient
leurs propres
stations
de recharge


Fret SNCF
accélère
dans le train
fret digital

Iveco
va proposer
des solutions
préférentielles
pour
les véhicules
« écolos »
Épisode neigeux
La profession pointe un défaut
de gestion des pouvoirs publics

La FNTR et l'Union TLF, ainsi que l'OTRE, montent au créneau pour dénoncer la gestion défaillante de l'épisode neigeux par les pouvoirs publics. En cause : des annonces d'interdictions et de levées d'interdiction de circulation qui font l'objet d'arrêtés trop tardifs compliquant l'activité des entreprises et mettant parfois les conducteurs sur la route dans une situation précaire. « Certains chauffeurs travaillant en zone courte se sont retrouvés piégés avec des véhicules qui ne sont pas équipés de cabine », illustre Florence Berthelot, déléguée générale de la FNTR. Autre motif de mécontentement : l'absence de coordination entre les préfets de zones de défense et les préfets de département « ayant pour conséquence qu'une levée d'interdiction de circuler se heurte à une interdiction établie dans un département limitrophe », explique Florence Berthelot. « Le blocage des véhicules a entraîné pour les entreprises de transport une perte de chiffre d'affaires importante, un manque à gagner que la FNTR et l'Union TLF évaluent à 60 M€ de chiffre d'affaires par jour, pour un secteur qui "réalise 57 Md€ par an », ajoute-t-elle. DIL
Pour en
savoir plus

 
  Avec 43 zones de stockage recensées ces derniers jours en Ile-de-France, le compte n'y est pas non plus pour la FNTR et l'Union TLF. « Au vu des 250.000 poids lourds qui travaillent en région parisienne chaque jour, cela n'est pas assez », souligne Florence Berthelot. ©AdobeStock  
 
 
 


« Les approches
des États
membres
sur le paquet
Mobilité
divergent
encore
radicalement
sur les
questions
les plus
épineuses :
le cabotage,
le détachement
et les temps
de repos »,


rappelle
le député
Damien
Pichereau.
Paquet Mobilité
Consensus des députés de la
Commission des affaires européennes

Les députés de la Commission des Affaires européennes sont plutôt d'accord avec les positions des autorités françaises sur le premier Paquet Mobilité, et ils tiennent à le faire savoir. Une résolution européenne présentée par le député Damien Pichereau a été adoptée à l'unanimité le 8 février. Pourquoi une telle démarche ? Parce que la voix de la France sera difficile à faire entendre. Damien Pichereau ne l'a pas caché : le paquet Mobilité suscite d'importantes dissensions en Europe, et les premiers débats, au sein des commissions Transports et Environnement du Parlement européen, mais aussi dans les différents parlements nationaux des États membres, laissent à penser que la France n'aura pas forcément gain de cause sur beaucoup de points. Raison de plus, donc, selon le député, pour que la représentation nationale manifeste haut et fort son soutien. Le texte de la résolution plaide pour une harmonisation par le haut des règles applicables au volet « social » et « marché », mais aussi des pratiques des États membres en matière de contrôle « et notamment une accélération de l'installation du tachygraphe intelligent sur l'ensemble de la flotte européenne de véhicules lourds ». Lors du Conseil Transports de décembre, quelques avancées ont été constatées sur cette question des contrôles. En revanche, « les approches des États membres divergeaient encore radicalement sur les questions les plus épineuses : le cabotage, le détachement et les temps de repos », a rappelé Damien Pichereau. « La présidence bulgare semble privilégier une logique libérale, qui nous éloigne plus qu'elle ne nous rapproche du compromis préservant d'une part les valeurs de l'Union et les conditions de travail des conducteurs, et d'autre part garantissant une concurrence loyale entre les entreprises du secteur », a prévenu le rapporteur. AK
Pour en
savoir plus

 
   
  Le rapporteur Damien Pichereau présente la proposition de résolution sur le paquet Mobilité, qui a été votée à l'unanimité par les députés de la Commission des Affaires européennes. ©Assemblée nationale  
 
  Constructeurs
Les clients du camion Tesla privilégient
leurs propres stations de recharge

Retour sur terre pour Tesla... Après avoir envoyé son roadster dans l'espace, le constructeur va devoir répondre aux angoisses des clients ayant commandé de nombreux exemplaires de son camion électrique. À commencer par construire un réseau de « mégachargeurs » à énergie solaire, capables de recharger les camions en 30 minutes, le temps d'une pause réglementaire. Reuters a appris que le constructeur collabore étroitement avec ses plus gros clients, comme Anheuser-Busch, PepsiCo et UPS, pour construire des terminaux de chargement. Ces clients comptent en effet disposer de leurs propres stations de recharge, un moyen d'approvisionnement jugé plus sûr qu'un hypothétique réseau national dont le déploiement pourrait prendre beaucoup de temps. GH
Pour en
savoir plus
 
   
  Le constructeur va devoir répondre aux angoisses des clients ayant commandé de nombreux exemplaires de son camion électrique. ©Tesla  
 
 
 


60.
C'est en M€
et par jour,
l'impact
des interdictions
de circuler
sur les chiffres
d'affaires
des entreprises
du transport
routier ayant vu
leurs poids lourds
bloqués
par la neige,
selon la FNTR
et l'Union TLF.
Stratégie
Fret SNCF accélère
dans le train fret digital

C'est une révolution silencieuse mais ô combien déterminante pour l'avenir que Fret SNCF est en train de mettre en place avec son partenaire TRAXƎNS : le train fret digital. « L'enjeu, au travers de cette digitalisation, est de rendre le train plus efficace. Mais nous avons choisi d'inscrire notre action, non pas par le biais de la technologie, mais bel et bien dans une logique de mise en œuvre de cas d'applications multiples. L'automatisation des essais de frein en constitue la première déclinaison », explique Bertrand Minary, directeur innovation et digital de Fret SNCF. Débutée en octobre 2016 sous forme d'expérimentation, cette opération n'est pas encore validée au plan de la sécurité. Elle le sera dès que l'EPSF (Etablissement public de sécurité ferroviaire) l'aura homologuée, vraisemblablement au cours du second trimestre 2018. Cette homologation ouvrira la voie à une généralisation progressive de l'automatisation des essais de frein en service commercial. Une première mondiale, selon Fret SNCF. OC
Pour en
savoir plus
 
 
  Débutée en octobre 2016 sous forme d'expérimentation, cette opération n'est pas encore validée au plan de la sécurité. ©Fret SNCF  
 
  Financement
Iveco va proposer des solutions
préférentielles
pour les véhicules « écolos »

Iveco s'est associé avec BNP Paribas Leasing Solutions afin de proposer des conditions préférentielles de financement pour ses véhicules les plus vertueux écologiquement parlant.
Selon les partenaires, l'avantage se chiffre à « plusieurs milliers d'euros ». Plusieurs types de véhicules sont concernés :
le camion Stralis NP 460. Il s'agit d'une gamme complète de poids lourds au gaz naturel (GNV, GNL et biométhane) ;
l'Eurocargo Natural Power, alimenté au GNC ;
les véhicules utilitaires Daily Blue Power. Trois modèles sont concernés : le Daily Electric (un véhicule zéro émission), le Daily Euro 6 2020 RDE Ready équipé d'un diesel nouvelle génération et de Daily Hi-Matic Natural Power, un utilitaire léger qui roule au GNV.
« L'offre de financement sera disponible en Belgique, en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni via les revendeurs du réseau IVECO sous la marque « IVECO Capital » par CHN Industrial Capital Europe, joint-venture entre CNH Industrial NV et BNP Paribas Leasing Solutions », précisent les partenaires dans un communiqué. AK
 
   
  Trois types de véhicules sont concernés par les conditions de financement préférentielles déployées par Iveco et BNP Paribas pour favoriser la transition énergétique. ©Iveco  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°269
9 février 2018
FÉEVRIER

Jeudi 8
Techinnov
Orly


MARS

Mardi 13
au jeudi 15
Salon Logimat
Stuttgart


Mardi 13
au jeudi 15
Wold Cargo Symposium IATA
Dallas


Mardi 20
au vendredi 23 Semaine
internationale
du transport et
de la logistique

Villepinte


Mardi 20
au vendredi 23
Intralogistics
Europe

Villepinte


Mardi 27
Salon Industrie
Villepinte

AVRIL

Mercredi 4
au jeudi 5
Rail Industry
Meetings

Valenciennes