LinkedIn Twitter Facebook
 


Maritime :
Nicolas Hulot et
Elisabeth Borne
précisent la
feuille de route


Mauffrey passe
commande
de 15 camions
GNV


Le gouvernement
espagnol présente
un ambitieux
plan transport


Corridors de fret
ferroviaire
eurasiens :
Forwardis et
JSC UTLC signent
un partenariat


ArcelorMittal
choisit
Agena Tramp
à Fos-Sur-Mer
Maritime
Nicolas Hulot et Elisabeth Borne
précisent la feuille de route

Après la présentation des ambitions maritimes de la France par le Premier ministre au Havre, lors des Assises de l'économie de la mer (voir NLF n°227), Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Élisabeth Borne, ministre des Transports, ont détaillé la feuille de route. « Nous allons rénover la fiscalité portuaire, soutenir le transport combiné, moderniser la desserte des hinterlands, favoriser les investissements privés, accompagner la transition vers le GNL », a indiqué Elisabeth Borne dans un communiqué de presse. Pour éviter que le transit, la logistique correspondante et le traitement des marchandises conteneurisées ne soient assurés par des ports étrangers, l'idée est de renforcer la compétitivité des ports, qui sont priés de proposer « des solutions logistiques performantes ». En repensant le modèle économique des grands ports maritimes, notamment en créant un cadre fiscal et réglementaire adapté ou en poursuivant les efforts en matière de fluidité du passage portuaire. Pour assurer une desserte massifiée des hinterlands, l'Etat préconise aussi d'accentuer les efforts sur les couloirs fluviaux et maritimes de l'axe Seine, Rhône/Méditerranée, et de l'axe Nord-Est. En matière de digitalisation, le ministère des Transports compte piloter la mise en place d'un « pack portuaire », une plate-forme opérationnelle de données publiques portuaires qui complétera le guichet unique national, obligatoire depuis octobre 2015. DIL
Photo : Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, aux Assises de l'économie de la mer. ©DR
Pour en
savoir plus

 
 
 

Solutrans
Mauffrey passe commande
de 15 camions GNV

Outre les Transports Jacky Perrenot et les Transports P. Mendy (NLF n°228), le groupe Mauffrey a officialisé une commande auprès d'Iveco lors du salon Solutrans. Si l'acquisition de son premier tracteur alimenté au gaz naturel comprimé remonte à 6 ans, le groupe Mauffrey récidive avec une commande de 15 Stralis NP 460 ch GNL. Des véhicules que le transporteur compte affecter à des liaisons longue distance entre la France et l'Espagne. « Pour cette mission de 1.200 km nécessitant une livraison juste à temps, nous n'avons pris aucun risque. Un test avec la version précédente nous a permis de vérifier que l'autonomie était plus que suffisante et que le temps de parcours était respecté », précise Jean-Luc Mauffrey, directeur général du groupe Mauffrey dans un communiqué de presse d'Iveco. DIL
 
   
  Le transporteur compte affecter ces véhicules à des liaisons longue distance entre la France et l'Espagne. ©Iveco  
 


« Nous allons
rénover la
fiscalité portuaire,
soutenir le
transport combiné,
moderniser
la desserte
des hinterlands,
favoriser les
investissements
privés,
accompagner
la transition
vers le GNL »,


a indiqué
Elisabeth Borne.
Espagne
Le gouvernement présente
un ambitieux plan transport

Promouvoir le leadership mondial de l'Espagne dans le transport et les infrastructures grâce à l'innovation avec l'utilisateur final au cœur du processus et avec la digitalisation, les nouvelles technologies, l'efficacité énergétique et le développement durable pour principaux objectifs, tel est la mission que s'est fixé le ministère du développement espagnol. Pour y parvenir, le ministre Íñigo de la Serna a présenté son plan d'innovation 2017-2020, dont l'objectif phare est de « promouvoir et favoriser la création d'un écosystème innovant avec la participation de l'ensemble de la société ». Quatre grands axes de travail ont été établis : ils comprennent 21 lignes stratégiques, elles-mêmes dérivées en 67 actions différentes. Ces grands axes concernent l'expérience utilisateur (du transport), les plateformes intelligentes, les routes intelligentes et enfin l'efficacité énergétique et le développement durable. En ce qui concerne directement la logistique, l'intermodalité sera mise en avant avec notamment le lancement de différentes plates-formes digitales, dont une capable d'estimer les coûts du transport combiné rail, route et dernier kilomètre. L'amélioration de l'efficacité du transport passera par la numérisation de la route et du chemin de fer (afin d'alimenter en données les plates-formes), ainsi que le développement de systèmes de modélisation et de prévision à même de créer des « territoires intelligents ». Enfin, le gouvernement veillera à la promotion des véhicules à énergie alternative ainsi qu'à celle des drones, lesquels joueront « un rôle clé dans le développement du plan », en lien avec les plate-formes intelligentes. PM
 
   
  Ce plan comporte 4 grands axes de travail comprenant 21 lignes stratégiques, elles-mêmes dérivées en 67 actions différentes.  
 
 
 


67.

C'est le nombre
d'actions prévues
par le plan
d'innovation
transport,
présenté par
le gouvernement
espagnol.
Corridors de fret ferroviaire eurasiens
Forwardis et JSC UTLC
signent un partenariat

Dans le cadre du développement des corridors de fret eurasiens Forwardis, filiale de SNCF Logistics, et JSC United Transport and Logistics Company (UTLC), filiale de JSC Russian Railways (RZD), viennent de signer un partenariat stratégique pour développer le fret ferroviaire de conteneurs entre la Chine et l'Europe. UTLC fournira ses services entre Dostyk (Kazakhstan) et Brest (Biélorussie), sur le réseau ferré à écartement de 1.520 mm, alors que Forwardis prendra le relais sur le territoire de l'Union européenne. Cette coopération se traduira aussi par des échanges d'informations dans le domaine de la logistique, du commerce international, de la croissance du trafic de marchandises transportées par les trains de conteneurs sur le réseau eurasien ou du développement d'actions marketing communes dans le cadre de ce projet. DIL
 
   
  Cette coopération se traduira par des échanges d'informations, notamment dans le domaine de la logistique ou du commerce international. ©Forwardis  
 

Agent consignataire
ArcelorMittal choisit Agena Tramp
à Fos-sur-Mer

Agena Tramp, filiale du groupe Naxco, vient d'être désigné agent consignataire d'Arcelormittal Logistics à Fos-sur-Mer. Sa mission : préparer, organiser et gérer les escales des navires auxquels a recours Arcelor Mittal. En liaison avec les clients, les transitaires et les autres intervenants portuaires pour le compte de l'armateur choisi par l'industriel, l'agence se charge donc de la gestion des mouvements des navires, de la mise en douane, du traitement de la documentation, de la transmission des informations portuaires, de l'interface avec le bord. « Agena Tramp est actuellement un des agents de l'industriel dans le port de Dunkerque et est fière d'ajouter Fos-sur-Mer à son activité, où plus de 600 escales par an sont programmées », souligne Agena Tramp dans un communiqué. DIL
 
   
  L'agence est en liaison avec les clients, les transitaires et les autres intervenants portuaires pour le compte de l'armateur de l'industriel. ©Port de Marseille  
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°230
27 novembre 2017
NOVEMBRE

Du mercredi 29
au jeudi 30
Riverdating
Paris