LinkedIn Twitter Facebook
 


Prix du transport :
stables partout
sauf
pour le maritime


Pollution : Airparif
réservé sur
fermeture quais
parisiens


Les transporteurs
catalans inquiets


DHL testera des
VUL autonomes
en 2018


Fin de partie
pour les
hydrocarbures



Prix du transport
Stables partout
sauf pour le maritime

Les prix du transport de fret restent plutôt calmes au deuxième trimestre. Le transport ferroviaire et le transport routier affichent une évolution respective de +0% et +0,2%, par rapport au premier trimestre 2017. Même scénario pour les activités logistiques, avec +0,1% dans la manutention et +0,3% dans l'entreposage. Le secteur maritime fait exception, avec une hausse de 2,9%. Ce n'est pas le cas de l'autre mode de transport international, puisque le fret aérien accuse un repli de 0,6%. DIL
Pour en
savoir plus

 
 
 
 


Rive droite parisienne
La fermeture des quais peu concluante
pour Airparif

Le niveau de NOx a augmenté aux abords des voies sur berges parisiennes fermées depuis septembre 2016, notamment sur les Quai du Louvre et de la Mégisserie, la qualité de l'air le long des quais s'est améliorée de 25% mais les niveaux de pollution dépassent toujours les limites réglementaires. De plus, l'air parisien s'est dégradé (entre +1% et +5%) aux carrefours proches des axes fermés et à l'Est de la capitale, dès la fin de la zone piétonnisée (+15%). Enfin, la congestion s'est accrue sur les quais hauts et les axes de report. Tels sont les principaux enseignements livrés par Airparif dans un communiqué du 10 octobre après recoupement des mesures prises l'été dernier avec celle de la campagne hivernale précédente. L'organisme en conclut qu'« aucun impact significatif sur l'exposition des populations n'a été mis en évidence à la hausse ou à la baisse ». L'étude a fait abstraction des conditions climatiques exceptionnelles que Paris a connues depuis l'hiver dernier et notamment des fortes chaleurs estivales. Airparif a enregistré 24 pics de pollution sur la période allant d'août 2016 à juillet 2017 contre 6 pour la même période des deux années précédentes. SLG
 
   
 


17.500.
C'est le nombre
de transporteurs
catalans
travaillant
en Espagne et
inquiets par
la perspective
de l'indépendance
de leur région.
Catalogne
Des transporteurs locaux prêts
à délocaliser leurs sièges

Alors que la Catalogne a mis l'indépendance entre parenthèses, l'éventualité d'une « sortie » de l'Espagne a créé l'émoi chez plusieurs transporteurs installés dans la région. En cas d'indépendance, un certain nombre d'entreprises pourraient imiter les grosses sociétés du pays comme le concessionnaire d'autoroutes Abertis et la banque Caixa et délocaliser leur siège en dehors de l'État. La Fenadismer, principale fédération de transport d'Espagne indique avoir reçu « de nombreuses demandes » émanant d'entreprises de transport catalanes désireuses de déplacer leur siège dans d'autres régions voisines ». Interrogé par nos soins, son président, Juan Jose Gil, préfère ne pas communiquer sur le nombre de candidats au départ, en l'absence de situation politique stable. Selon les données du registre officiel des entreprises de transport, près de 17.500 transporteurs catalans travaillent en Espagne, avec une flotte totale de 46.000 véhicules. De plus, 4.405 d'entre eux opèrent dans l'Union européenne (avec une flotte de véhicules 17.500 véhicules). La Fenadismer indique que la loi sur la transition adoptée en septembre par le Parlement catalan – qui prévoit la validité de toute la législation espagnole et européenne en cas d'indépendance – devrait en principe permettre la libre circulation des transporteurs installés dans le reste de l'Espagne et en Europe en Catalogne. Cependant, la réciproque ne sera pas forcément vraie. « En cas d'indépendance proclamée, la Catalogne ne fera pas partie de l'Union européenne et par conséquent, rien ne garantit que les transporteurs basés en Catalogne puissent profitent des mêmes libertés de mouvement que leurs homologues installés en Espagne. Il n'existe à ce jour aucun accord bilatéral entre la Catalogne et l'Union Européenne », prévient l'organisation patronale. Cette dernière a demandé des éclaircissements à la Commission européenne ainsi qu'un avis d'interprétation sur les conséquences qui pèseraient sur le secteur des transports « tant au niveau national qu'international. » GH
Photo : Le siège du Parlement catalan
 
 
 
 


« Aucun impact
significatif
sur l'exposition
des populations
n'a été mis
en évidence à
la hausse ou à
la baisse »,


a relevé
Airparif
au sujet de
la fermeture des
voies sur berges
de la rive droite
parisienne.
Véhicules autonomes
DHL testera des VUL en 2018

Nvidia, géant américain des cartes graphiques spécialisées dans l'intelligence artificielle, a annoncé mardi un partenariat avec l'allemand DHL et l'équipementier ZF pour tester une flotte de camionnettes électriques autonomes, à partir de 2018. Cette expérimentation sera menée sur une partie de la flotte des 3.400 StreetScooters électriques de DHL, ces camionnettes étant développées et produites par l'expressiste. Certains utilitaires (dont le chiffre exact n'a pas été précisé) seront dotés du système de conduite autonome ZF ProAI, basé sur la technologie PX Nvidia Drive. Il permettra d'automatiser le transport des colis et la livraison, y compris sur le « dernier kilomètre » considéré comme l'opération la plus coûteuse. L'idée est de permettre au livreur d'amener ses colis aux clients, sans avoir besoin de se remettre au volant entre deux points de livraison : la camionnette sera capable d'avancer seule à l'adresse suivante, située dans le même pâté de maison. « Le développement des véhicules de livraison autonome montre comment l'intelligence artificielle et le deep learning vont redéfinir l'industrie de la logistique », explique ainsi Jensen Huang, P-dg de Nvidia. Les StreetScooters autonomes seront dotés d'un supercalculateur d'intelligence artificielle qui enrichira son expérience comportementale à chaque nouvelle sortie. « La recherche et le développement de transports écologique, économique et efficace apportera des changements spectaculaires à l'industrie de la logistique », prévoit Jürgen Gerdes, membre du Conseil de direction de Deutsche Post AG. DHL entend rester ainsi le leader du marché, ne serait-ce que d'un point de vue innovation. La filiale de la Poste allemande vient ainsi de confirmer la mise en route de sa deuxième usine de fabrication de StreetScooter à Düren, ce qui permettra de doubler la production des camionnettes électriques, la portant à 20.000 véhicules par an. Le constructeur s'est récemment allié avec Ford pour étoffer sa gamme avec la mise en route d'un Work XL de 20 m3 (200 km d'autonomie pour 120 km/h) (NLF n°168). En outre, DHL indique qu'il teste actuellement une centaine de Work L équipés d'une pile à combustible, capable d'atteindre une autonomie de 500 km. GH
 
   
 
  Energies
Fin de partie pour
les hydrocarbures

L'Assemblée nationale a adopté mardi la loi qui met fin à la recherche et à l'exploration d'hydrocarbures conventionnels et non conventionnels. Aucun permis ne sera donc délivré, selon ce qui est prévu dans le Plan Climat présenté en juillet par le ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot (NLF n°158). Ce texte, s'il est adopté aussi par le Sénat qui doit l'examiner dans les prochaines semaines, signe la sortie de la France d'une partie des énergies fossiles à horizon 2040, conformément à l'Accord de Paris sur le climat, entré en vigueur en novembre dernier. SLG
Photo : Nicolas Hulot
 
   
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en Chef
Officiel des Transporteurs
Tél : 01 81 69 85 67
s.legoff@info6tm.com

Anne Kerriou
Rédactrice en Chef
Actu-Transport-Logistique.fr
Tél. 01 81 69 85 64
a.kerriou@info6tm.com

Sandrine Papin
Directrice Commerciale
Tél. 06 11 72 34 33
s.papin@info6tm.com
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 

N°199
12 octobre 2017
OCTOBRE

Mardi 17
Congrès
de l'OTRE

Stade de France,
Saint-Denis


Mercredi 18
et jeudi 19
Top Transport Europe
Palais du Pharo
Marseil


Mardi 24
Colloque
national
de l'AFRA

Palais du
Luxembourg,
Paris