LinkedIn Twitter Facebook
 


Gefco :
le PSE est
sur les rails


Ouragan Irma :
la Banque
alimentaire
cherche des
transporteurs


Accident
de Rastatt :
des milliards
de pertes pour
l'économie


Une première
station-service
multi-énergie
à Paris en 2021


L'info décalée :
Un projet
de tunnel de fret
suisse
Social
Gefco : le PSE est sur les rails

La procédure de déclenchement du PSE annoncé en mai dernier par la direction de Gefco entre dans le vif du sujet. Ce plan, qui vise l'activité messagerie (OVL) du transporteur passé dans le giron du Russe RZD, a vu son périmètre réduit depuis la première annonce. Le nombre de licenciements (dans les fonctions support) est en effet passé de 361 à 268. Le nombre de créations de postes s'établit à 65.
Lors du dernier CCE qui s'est tenu fin juillet, les élus ont rendu un avis négatif sur le volet économique du PSE ainsi que sur les critères de licenciement. Le 8 août, la Direccte a de son côté accordé son feu vert au plan de restructuration et aux mesures sociales. La direction de Gefco France réorganise également son réseau d'agences. Celles de Tours, Nice, Oyonnax et Saint-Jean-de-Luz sont en passe d'être cédées. Celles de Vesoul, Troyes et Perpignan le seraient déjà. Des regroupements vont être opérés : de Nancy vers Metz, de Sochaux vers Mulhouse et de Frangy (77) vers Gennevilliers. SB, L'Officiel des Transporteurs
 
  Des regroupements et des cessions vont être opérés. ©DR  
 
 
 
  Solidarité
Ouragan Irma :
la Banque alimentaire cherche
des transporteurs

Après le passage de l'ouragan Irma, un appel de la Banque alimentaire a été lancé aux volontaires pour acheminer des denrées d'urgence. En effet, l'ONG a « déjà puisé dans ses stocks pour mettre à disposition spontanément des produits secs : plats cuisinés en conserve, sardines, produits bébé, produits laitiers, biscuits, etc. », assure-t-elle dans un communiqué de presse. Ainsi, l'association avoue avoir déjà récolté 150 palettes, soit 75 tonnes. Concrètement, elle cherche maintenant un soutien logistique gracieux. Elle a besoin d'un transporteur routier « pour acheminer les palettes au port de départ » et de la mise à disposition deux conteneurs à destination de Pointe-à-Pitre. DIL
Pour plus d'information : service approvisionnement
01 49 08 04 78 – ffba.appro@banquealimentaire.org
 
 


50 %
des volumes
entre le nord de
l'Europe
et l'Italie via
la Suisse passent
par le corridor
ferroviaire
concerné par
l'interruption
de trafic lié à
l'incident de
Rastatt
début août.
Accident de Rastatt
Les acteurs du fret ferroviaire
évoquent des milliards de pertes
pour l'économie

Le trafic de fret est interrompu depuis début août sur le corridor ferroviaire de la Vallée du Rhin, en raison d'un affaissement de voie à Rastatt, en Allemagne. Pas de chance : le corridor ferroviaire concerné constitue le principal axe de trafic intermodal en Europe, puisque environ 50% des volumes entre le nord de l'Europe et l'Italie via la Suisse passent par là. Des itinéraires alternatifs ont bien été mis en place pour garantir la circulation du fret ferroviaire entre le nord et le sud de l'Europe, mais ils ne permettent pas d'absorber le trafic. Les professionnels les jugent largement insuffisants et dressent un véritable réquisitoire contre les défaillances du système ferroviaire européen.
« Actuellement, seuls 25% des volumes peuvent être pris en charge », déplorent une vingtaine d'associations profession- nelles dans un courrier adressé début septembre à Alexander Dobrindt, le ministre allemand des Transports et des Infrastructures et à Violeta Bulc, la commissaire européenne en charge des transports. AK
Pour lire
la suite
 
 


« Nous avons
puisé dans
nos stocks
pour mettre à
disposition
spontanément
des produits
secs »,


assure la
Banque
Alimentaire

dans son appel
à mécénat, suite
au passage de
l'ouragan Irma
aux Antilles.
Développement durable
La première station-service
multi-énergie pourrait
voir le jour à Paris en 2021

Le projet d'ouverture d'une station-service multi-énergie propre, dans le 15e arrondissement de Paris, a été sélectionné aux côtés de 20 autres candidats dans le cadre de l'appel à projets « réinventer la Seine » lancé par la Ville de Paris, les communautés de Rouen et du Havre et Haropa Ports de Paris Seine Normandie. Destiné à transformer entièrement la station-service située pont de Grenelle pour proposer une offre d'avitaillement en carburants propres (GNV, bioGNV, électricité, hydrogène), elle s'adresserait à tous les types de véhicules terrestres, automobiles, camions, mais aussi fluviaux. Une première. La station organisera par ailleurs des services de logistique urbaine pour gérer la livraison, sur les derniers kilomètres, des marchandises arrivées par les voies fluviales, avec des véhicules utilitaires légers ou des triporteurs. Date d'ouverture : 2021. MHG
 
   
  La distribution de bioGNV s'effectuera en partie supérieure pour les véhicules légers et utilitaires.©DR  
 
 
« Cargo Sous Terrain »
Un projet de tunnel de fret suisse

Cachez ces marchandises que je ne saurais voir ! D'ici quelques années, la Suisse pourrait faire disparaître un tiers des camions de ses routes, en faisant transiter les marchandises dans des tunnels souterrains. Il ne s'agit pas de les faire transiter dans des tubes sous basse pression, comme le projet Hyperloop, mais de construire des galeries pour le transit de chariots autoguidés. Ce projet, « Cargo sous terrain » (CST), vient de trouver ses premiers investisseurs en la présence des distributeurs Coop et Migros, ainsi que des assureurs La Mobilière et Helvetia. Ces sociétés ont prévu d'investir 22,5 millions de francs suisses (19,2 M€) pour la phase de permis de construire du premier tronçon partiel qui doit relier les grands centres de distribution de Härkingen à Zürich, 70 km plus loin.
Selon CST, dès 2030, un système logistique numérique globalisé pour palettes, conteneurs et paquets devrait être mis en service sur ce tunnel. Et d'ici 2045, le réseau entièrement automatisé devrait relier les villes de Genève et Saint-Gall, distantes de 370 km, avec des tangentielles entre Bâle et Lucerne et Berne et Thoune. CST entend réduire de 30% le transport de marchandises en ville et de 40% le trafic autoroutier des poids lourds. Des tunnels creusés à 50 mètres sous terre relieront des sites de production et des sites logistiques aux agglomérations, à travers 80 «hubs» de transbordement. Le système peut recevoir des palettes et des conteneurs de toute sorte. Il est adapté à l'acheminement de denrées fraiches et autres marchandises ainsi qu'à la collecte de déchets et de matériaux recyclables. Les véhicules se déplacent dans des tunnels à trois voies avec une vitesse constante de 30 kilomètres à l'heure. Au plafond, un convoyeur à trois voies est prévu pour le transport des petits paquets à une vitesse de 60 km/h.
Pour les géants Coop et Migros, cet investissement permettra de garantir « chaque jour des approvisionnement fiables, rapides et écologiques ». La somme ne représente toutefois qu'une goutte d'eau par rapport au coût global du projet, estimé à 3 milliards de francs suisses pour le tronçon Härkingen- Zürich et 33 milliards au total, le tout sans que la confédération ne débourse un seul centime. Le bout du tunnel n'est donc pas pour tout de suite. GH
Photo : au plafond, un convoyeur à trois voies est prévu pour le transport des petits paquets à une vitesse de 60 km/h. ©DR
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 81 69 85 67
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Directrice de clientèle
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°177
12 septembre 2017
SEPTEMBRE

Du mardi 19
au jeudi 21
Salon du
e-commerce

Porte
de Versailles,
Paris

Mercredi 20
Journée nationale
de la qualité
de l'air



Mardi 26
Journée INRS
pour les services
de santé
au travail

INRS, 65 Bd
Richard-Lenoir
Paris


Mardi 26 et
mercredi 27
Assises du port
du futur

UIC, Paris


Mardi 26 et
mercredi 27
TIPS,
Salon du transport
international
des produits
de sant
é

Cité des Échanges
Lille