LinkedIn Twitter Facebook
 


L'Allemagne
publie le
premier guide
éthique pour
les véhicules
autonomes


Amazon implante
une agence
de livraison
à Strasbourg


L'Assemblée
nationale
met son nez
dans le paquet
Mobilité


Fret ferroviaire :
les opérateurs
privés reçus
au ministère


Bolloré reprend
une partie
des actifs de
Necotrans
Camion autonome
L'Allemagne publie le premier guide
éthique pour les véhicules autonomes

Face à l'engouement des constructeurs et des opérateurs pour les véhicules autonomes, le ministère des Transports allemand vient de publier un « guide éthique » destiné à donner un canevas pour la programmation de ces véhicules amenés à décider par eux-mêmes. Ce guide, revendiqué comme le premier du genre et destiné à « développer les premières lignes directrices dans le monde pour la conduite automatisée », a été établi par une commission d'éthique créée sous l'impulsion du ministre fédéral des transports, Alexander Dobrindt. Cette commission regroupe 14 universitaires et experts des questions d'éthique, de droit et de technologie, ainsi que des représentants des constructeurs Daimler et Volkswagen et l'ADAC (Automobile club allemand). Parmi les 20 recommandations, on distingue les principes suivants :
la conduite automatisée et connectée n'a de sens que si elle augmente la sécurité de tous les usagers et donc si elle cause moins d'accidents que les conducteurs humains (balance positive des risques) ;
dans les situations dangereuses, la protection de la vie humaine doit toujours avoir la priorité absolue sur celle des animaux ou des biens matériels. Ainsi, les dommages matériels doivent l'emporter sur les blessures corporelles ;
en cas d'accident inévitable, il est inadmissible d'opérer une distinction entre des individus selon des caractéristiques personnelles (âge, sexe, condition physique ou mentale) ;
dans chaque situation de conduite, il doit être clairement réglementé et établi qui, de l'humain ou de l'ordinateur, dirige l'opération (pour résoudre éventuellement des problèmes de responsabilité). Ces données devront être enregistrées et conservées dans une sorte de boîte noire ;
il serait souhaitable de créer un bureau d'enquête indépendant spécialement chargé d'étudier les causes des accidents de véhicules autonomes de manière à retirer le plus d'expériences possibles ;
dans les véhicules hautement automatisés, le conducteur ne devrait jamais prendre les commandes de manière abrupte en cas d'urgence. Dans ce cas, le véhicule doit être programmé pour agir seul et entrer dans un mode sécurité. On songe par exemple au conducteur routier en train de dormir pendant que son camion se dirige vers son prochain lieu de livraison ;
les conducteurs doivent toujours pouvoir décider eux-mêmes si les données de leur véhicule doivent être transmises et utilisées (propriété des donnes personnelles). GH
   
  Ce « guide éthique » est destiné à donner un canevas pour la programmation de ces véhicules amenés à « décider par eux-mêmes ». ©Adobe Stock  
 
 
 
  Logistique du dernier kilomètre
Amazon implante une agence
de livraison à Strasbourg

Amazon a ouvert le 30 août une agence de livraison à Strasbourg. Il s'agit de la quatrième en France, et du premier site Amazon dans le Grand Est. Renforcer ses capacités sur la logistique du dernier kilomètre : tel est l'objectif affiché par le e-commerçant Amazon avec l'ouverture d'une nouvelle agence de livraison. En France, Strasbourg vient d'ajouter à Sainghin-en Mélantois (Nord), Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne) et Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis). « D'une surface d'environ 5.000 m2, cette agence sera opérée par les équipes d'Amazon Logistics, qui en ont également assuré le développement », précise un communiqué du groupe. Selon le directeur d'Amazon Logistics France, Christian Berté, l'installation strasbourgeoise permettra de « gagner en capacité et flexibilité », les transporteurs régionaux livrant désormais les clients Amazon six jours sur sept. AK, Actu-Transport-Logistique.fr
Photo : Amazon développe son propre outil pour la livraison du dernier kilomètre. ©Amazon
 
 


40 %.
C'est la hausse
des péages
prévue pour
le fret ferroviaire
sur la période
2017-2026.
Les opérateurs
privés demandent
que ce chiffre
soit revu
à la baisse.
Transport routier
L'Assemblée nationale met son nez
dans le paquet Mobilité

La Commission des affaires européennes de l'Assemblée nationale a décidé de procéder à « un examen approfondi » du paquet Mobilité présenté par la Commission européenne le 31 mai dernier. C'est Damien Pichereau, député LREM de la Sarthe, qui a été chargé de préparer pour début octobre une communication. Afin de cerner les enjeux que représente les différents textes du paquet Mobilité pour le transport routier de marchandises, Damien Pichereau entame une consultation des professionnels. L'OTRE a ainsi fait savoir qu'elle serait reçue le 14 septembre. Elle précise que le rapporteur souhaite entendre ses positions sur l'accès au marché et le volet social, « mais aussi sur ce qui relève de la tarification des infrastructures et de la numérisation ». AK, Actu-Transport-Logistique.fr
 
   
  La Commission des affaires européennes de l'Assemblée nationale va examiner de près le paquet Mobilité. @Assemblée Nationale  
 


Selon le directeur
d'Amazon
Logistics France,
Christian Berté,


« l'installation
strasbourgeoise
permettra
de gagner
en capacité
et flexibilité, les
transporteurs
régionaux
livrant
désormais
les clients
Amazon
6 jours sur 7 ».

Fret ferroviaire
Les opérateurs privés reçus
au ministère

Les opérateurs de fret ferroviaire privés ont pu faire remonter leurs difficultés et leurs attentes, à la faveur d'une rencontre avec Élisabeth Borne, le 30 août. La ministre des Transports a promis qu'il n'y aurait pas d'augmentation des péages sans amélioration de la qualité des sillons. Dix sociétés participaient à cette entrevue : Europorte, Euro Cargo Rail, Linéas, CFL Cargo France, Régiorail, ETMF, Colas Rail, RDT 13, Sécurail et VFLI. Elles ont également insisté sur la nécessité d'investir dans le réseau, et notamment d'accélérer la rénovation du réseau de lignes capillaires fret.
OC, Actu-Transport-Logistique.fr
Pour en
savoir plus

 
 
  S'inscrivant en droite ligne des positions de Nicolas Hulot, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, qui avait érigé le fret ferroviaire comme une priorité, Élisabeth Borne a été en mesure d'appréhender les nombreuses attentes des opérateurs de fret alternatifs. ©Anne Kerriou  
 
  Transport international
Bolloré reprend une partie
des actifs de Necotrans

En redressement judiciaire depuis fin juin, les 11 filiales de Necotrans semblent avoir trouvé preneurs. Le tribunal de commerce de Paris a retenu le projet de reprise présenté par un consortium de groupes internationaux : Bolloré Transport & Logistics, African Ports & Corridors holdings ou le groupe Premium Maroc.
Présent au sein du consortium, le groupe libanais Privinvest met ainsi la main sur la filiale AMT, spécialisée dans les services de transports internationaux pour l'industrie pétrolière et gazière en Afrique, dont « les activités sont complémentaires des activités industrielles du groupe », estime Privinvest.
Bolloré Transport & Logistics a souligné que cette reprise « concerne des activités qui répondent à deux objectifs prioritaires : faciliter l'accès au continent africain de tous nos clients français et internationaux mais aussi consolider et diversifier les activités liées aux opérations portuaires sur la façade atlantique du continent africain. »
DIL, Actu-Transport-Logistique.fr
 
   
  Bolloré Transport & Logistics s'est engagé à reprendre
71 salariés en France et 260 en Afrique.
©Philippe Dureuil/Necotrans
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 81 69 85 67
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Directrice de clientèle
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°172
5 septembre 2017
SEPTEMBRE

Du mardi 19
au jeudi 21
Salon du
e-commerce

Porte
de Versailles,
Paris

Mardi 26
Journée INRS
pour les services
de santé
au travail

INRS, 65 Bd
Richard-Lenoir
Paris


Mardi 26 et
mercredi 27
Assises du port
du futur

UIC, Paris



Mardi 26 et
mercredi 27
TIPS,
Salon du transport
international
des produits
de sant
é

Cité des Échanges
Lille