LinkedIn Twitter Facebook
 

Travail dissimulé :
l'Acoss maintient
le constat de fraude
caractérisée


Conteneurs :
Cosco monte sur
le podium du
transport maritime


Parc véhicules :
les transports
STFV verdissent
leur flotte


Gestion de flotte :
une solution
pour petits
et moyens parcs


Manutention : WFS
décroche un contrat
avec Singapore
Airlines
Travail dissimulé
Pourquoi l'Acoss maintient le constat
de fraude caractérisée

L'Acoss a publié récemment son rapport annuel thématique sur la lutte contre la fraude au prélèvement social sur les infractions au code du travail dans le transport routier. Il en ressortait que 23% des entreprises (les 601 contrôlées) utilisant des plates-formes logistiques ont été épinglées pour travail dissimulé l'année dernière (NLF n°157).
Or, TLF avait émis des réserves sur ces résultats. Cyril Hagneré, responsable du Département Risques Recherche Evaluation et Publications et adjoint du directeur des statistiques, des études et de la prévision de l'Acoss, nous a apporté quelques précisions sur la gravité des infractions commises et sur la méthode choisie pour les contrôles.
« Dès lors qu'il y a un PV et un redressement, on est face à une fraude intentionnelle. Or, 14% des contrôles ont abouti à un redressement. C'est un taux plus important que ceux rencontrés dans d'autres secteurs », explique-t-il.
Si le montant des redressements devrait être connu avant la fin de l'année, il n'est pas possible de mesurer une évolution du phénomène puisqu'en 2015, les contrôles avaient eu lieu uniquement en entreprise. Quant à la méthode, le responsable de l'Acoss récuse les critiques selon lesquelles l'échantillon d'entreprises ne serait pas représentatif : « l'échantillon est complètement aléatoire. On s'est rendu sur les plates-formes logistiques pour effectuer nos contrôles sur le terrain là où l'activité se déroule. Nous avons contrôlé des conducteurs. Si l'inspecteur constate que le salarié n'est pas en règle, il y a un double contrôle auprès de l'URSSAF ou de l'établissement en question, si nécessaire ». SLG
 
 
 


3 millions.
C'est le poids,
en EVP,
que pourrait
peser l'armateur
chinois Cosco
s'il finalisait
le rachat de
son concurrent
OOIL.

Conteneurs
Cosco monte sur le podium
du transport maritime

Le 1er armateur chinois Cosco Shipping a annoncé avant-hier le rachat de 90,1% de son concurrent hong-kongais Orient Overseas International (OOIL), pour un montant de 49,23 milliards de dollars de Hong Kong (5,53 Mds€). Si elle est menée à bien, cette opération fera du géant chinois de statut public le 3e transporteur de conteneurs mondial derrière le danois Maersk Line et le suisse MSC (Mediterranean Shipping Company), mais désormais devant le français CMA-CGM. Déjà issu d'une fusion entre 2 acteurs chinois menée début 2016, Cosco disposera en effet de plus de 400 navires affichant une capacité proche des 3 millions d'EVP (équivalent vingt pieds). Soumis à l'approbation des autorités de régulation, le montage financier de ce rachat met aussi dans la boucle l'exploitant du Port de Shanghai, qui prendrait 9,9% d'OOIL. L'annonce marque en tout cas un nouvel épisode de la consolidation à l'œuvre depuis des années dans un secteur du transport maritime en proie à des surcapacités et à des problèmes de rentabilité. MR
 
   
 


« Dès lors
qu'il y a
un PV et un
redressement,
on est face
à une fraude
intentionnelle »,


a indiqué
Cyril Hagneré,
responsable
du Département
Risques
Recherche
Evaluation
et Publications
et adjoint
du directeur
des statistiques,
des études et
de la prévision de
l'Acoss, au sujet
des entreprises
de transport
ayant eu recours
au travail
dissimulé.

Parc véhicules
Les transports STFV verdissent
leur flotte

Dans le cadre du renouvellement partiel de ses 37 moteurs, les Transports STFV ont pris possession le 27 juin dernier de 22 Mercedes Actros 1845 et 1848. L'entreprise familiale basée à Villeneuve-sur-Lot (47) qui emploie 60 personnes (dont 47 chauffeurs) est spécialisée dans le transport frigorifique sur la région du Grand Sud-Ouest, Rhône-Alpes et Ile-de-France pour la grande distribution. Elle compte comme principaux clients Easydis (filiale logistique du groupe Casino) depuis 1980, Picard Surgelés depuis une douzaine d'années mais également Carrefour et Système U. Ces Actros équipés de moteurs Euro VI de seconde génération et dotés des dernières technologies de sécurité (Predictive Powertarin Control/PPC, ralentisseur Voith, etc.) sont les premiers dont le transporteur est propriétaire. Jusque-là, il était locataire de camions Mercedes. Le choix de ces véhicules a été motivé principalement par des raisons financières et par l'attente d'une baisse significative de la consommation de carburant. Thierry Zanella, dirigeant de STFV, espère une réduction de ses frais de gasoil de 10%, les résultats enregistrés après une semaine d'utilisation le confortant dans cette estimation. Le renouvellement du reste du parc, qui interviendra en 2018 et 2019, se fera par l'acquisition de véhicules au gaz, demande forte de la part de ses clients, Picard Surgelés particulièrement. STFV va d'ailleurs faire construire en 2018 à Villeneuve-sur-Lot une station d'avitaillement gaz ouverte à d'autres transporteurs. NB
 
 
 

Informatique embarquée
Un service de gestion de flotte
pour petits et moyens parcs

VDO (groupe Continental) lance une solution de flotte spécialement adaptée aux parcs de taille petite et moyenne. Appelée TIS-Web Motion, elle donne accès à toutes les informations relatives aux données du chauffeur, du véhicule et du respect de la réglementation. Le gestionnaire de flotte visualise notamment les positions, le taux de chargement de ses véhicules et la disponibilité de ses chauffeurs. Associé au système CPC, la solution permet également l'affichage de la pression et de la température des pneumatiques. NB
 
 
  Manutention
WFS décroche un contrat
avec Singapore Airlines

La société de handling Worldwide Flight Services (WFS) a remporté un contrat de trois ans pour la manutention du fret aérien opéré par Singapore Airlines, entre Stockholm et Moscou. Cette liaison a été lancée fin mai à raison de 5 vols par semaine, ce qui représente entre 3.000 et 4.000 tonnes traitées par an pour WFS. C'est le deuxième contrat conclu par la société en Suède en quelques semaines. Un autre accord avait été conclu avec Qatar Airways pour la manutention de 12.000 tonnes de marchandise par an liées aux 13 vols hebdomadaires que la compagnie assure entre la capitale suédoise et Doha. SLG
 
 

Silvia Le Goff
Rédactrice en chef adjointe
Tél : 01 80 91 56 33
silvia.legoff@scmag.fr

Nathalie Bier
Rédactrice
Tél. 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Karine Dino
Chef de publicité
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr
 
Faites profiter de vos « scoops » écrivez à la rédaction.
Cette Newsletter touche quotidiennement 20.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble
de la communauté.
 
 
Pour vous inscrire ou modifier vos coordonnées : cliquez ici
Pour toute autre demande, adressez un e-mail à : abonlf@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
N°159
11 juillet 2017
JUILLET

Mardi 11
FORUM D'ÉTÉ
Organisé par
SCMagazine
et ESCP Europe
« Les nouveaux
Busines Models
en SupplY Chain »
De 9h à 17h15
ESCP Europe
Paris 11e

Du jeudi 13 au
dimanche 16
Salon du véhicule
électrique
et Hybride

Val d'Isère